Les médias recadrent la frappe de Tsahal contre des terroristes dans une école de Gaza

Rinat Harash

Jeudi 6 juin, l’armée israélienne a annoncé avoir ciblé des terroristes du Hamas à l’intérieur d’une école de l’UNRWA à Gaza.

Mais les médias ont recadré l’incident en omettant la présence des terroristes et en mettant l’accent sur le nombre de victimes de la frappe aérienne israélienne, donnant ainsi l’impression qu’Israël a délibérément attaqué des écoliers innocents.

En fait, Israël a déclaré que les terroristes éliminés avaient participé au massacre du 7 octobre dans le sud d’Israël et avaient exploité l’école pour lancer davantage d’attaques contre les troupes israéliennes.

En ignorant ou en enterrant ce fait pour se concentrer sur le sort des victimes innocentes, les médias ont fourni exactement le type de couverture médiatique que le Hamas espère lorsque ses terroristes utilisent des civils comme boucliers humains.

Omettre les terroristes

Le titre de CNN , par exemple, reprend le Hamas et omet l’affirmation israélienne sur la présence de terroristes (qui n’est mentionnée que dans le 5ème paragraphe) :

Axios a fait de même, en présentant sans vergogne les données du « bureau de presse du gouvernement de Gaza contrôlé par le Hamas » et en enterrant la déclaration d’Israël sur les terroristes dans le quatrième paragraphe (auquel de nombreux lecteurs n’ont pas accès) :

Les titres de la BBC et de Voice of America ont également ignoré les terroristes :

 

Et tandis que Time Magazine et The Guardian mentionnaient très haut dans leurs articles le ciblage des terroristes par Israël, leurs titres l’ignoraient. Il est intéressant de noter que l’éditeur du Time a choisi un long titre avec des détails descriptifs sur les enfants et les refuges, ce n’était donc clairement pas un problème d’espace :

La légende du tweet de Sky News sur l’incident semblait provenir d’une chaîne de propagande du Hamas : « Une frappe aérienne israélienne sur une école à Gaza a tué des dizaines de personnes, dont des enfants, selon les responsables locaux. »

Ignorer les faits

Étonnamment, les services de presse – qui fournissent des informations aux médias mentionnés ci-dessus – ont eu raison.

Le titre de Reuters disait : « Des dizaines de personnes auraient été tuées lors d’une frappe contre une école de Gaza qui, selon Israël, visait le Hamas. »

Et le titre de l’AP était : « Une frappe israélienne tue au moins 33 personnes dans une école de Gaza qui, selon l’armée, était utilisée par le Hamas. »

Pourquoi d’autres médias n’ont-ils pas emboîté le pas ? Pourquoi les éditeurs et les écrivains ont-ils choisi de danser sur la musique du Hamas ?

Ces questions sont particulièrement importantes à la lumière des preuves croissantes selon lesquelles le Hamas utilise systématiquement les écoles de l’UNRWA à des fins terroristes – notamment en lançant un missile antichar sur les troupes israéliennes la semaine dernière.

Pourtant, pratiquement aucun média n’a abordé cette question en rapportant les abus du Hamas dans des installations telles que les écoles pour mener des opérations militaires. Ce n’est que lorsqu’Israël répond en frappant ces cibles (qui deviennent des cibles militaires légitimes au regard du droit international en raison de la présence de terroristes à l’intérieur) qu’elle fait la une des journaux.

Ignorer les faits sert le Hamas. Et les consommateurs d’informations méritent mieux que de se nourrir de propagande terroriste.

JForum.fr avec  HonestReporting
Crédit image : Via Tsahal

 

Rinat HarashRinat Harash
Rinat Harash est une professionnelle chevronnée des médias d’information, avec 15 ans d’expérience en tant que journaliste, monteuse vidéo et productrice pour Reuters couvrant Israël et les territoires palestiniens.

 

 

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Max Benchetrit

Les médias font partie du problème.
Leurs commentaires aident le hamas à garder la ligne dure et continuent à se servir de sa population comme bouclier. Cet état de choses fait augmenter les pertes civils.

KIGEM

Le gauchisme de beaucoup de médias est la cause de se strabisme d’informations tronquées