Quand Abou Mazen s’en lave les mains, par Michèle Mazel

8
2579

Quand Abou Mazen se lave les mains

Michèle Mazel

 Dans la nuit de Jérusalem, sous une petite pluie fine un grand-père tient dans ses bras le petit – le si petit corps –   d’un petit-fils qu’il ne verra pas grandir et qu’il accompagne dans son dernier voyage vers le grand cimetière du Mont des Oliviers.  L’image est insoutenable.  Amiad Israel – « mon peuple Israël à jamais » – c’est un bien grand nom pour ce tout petit bébé atteint dans le sein de sa mère et qui n’a pas survécu malgré tous les efforts des médecins qui ont lutté en vain trois jours durant -et les prières de tout Israël. A-t-il même ouvert les yeux ?

Les membres de la Famille en deuil au cours des funérailles de l’enfant prématuré de Shira et Amichai Ish-Ran au Cimetière du Mont des Oliviers à Jérusalem, le 12 décembre 2018. Amichai et Shira, enceinte de 7 mois ont été blessés au cours d’une attaque terroriste, contraignant les médecins à effectuer une césarienne pour  Shira, et, après deux jours de tentatives de secours à l’hôpital, l’enfant n’a pas survécu. Photo by Yonatan Sindel/Flash90 *Local Caption 

Sa maman, gravement blessée et hospitalisée elle aussi, a insisté pour être conduite auprès de cet enfant qu’elle a porté en elle pendant trente semaines. Elle n’a pu voir que pendant quelques minutes ce fils premier-né tant attendu dont la fin prochaine lui avait sans doute été annoncée. Petit être innocent victime d’une violence aveugle nourrie d’une haine viscérale.

 L’assassin, lui, celui qui a visé délibérément une jeune femme enceinte, est mort la même nuit sous les balles des soldats de l’armée de défense d’Israël, alors que le cortège funèbre se dispersait à peine. Le Hamas avait publié un communiqué de victoire revendiquant l’attentat, se félicitant de ce nouveau coup porté à cette entité sioniste dont il a tant de mal à prononcé le nom. Ce matin, il salue dans affichette postée sur ses réseaux l’héroïque martyr mort pour la cause après avoir accompli un glorieux exploit.

 Admirez le sourire joyeux de ce Saleh Omar Barghouti « auteur de l’héroïque opération d’Ofra » et « héros combattant palestinien. » C’est donc une nouvelle et glorieuse page qui s’inscrit dans les annales de cette organisation qui sait qu’elle peut compter sur la sympathie et le soutien de nombreuses nations à travers le monde. L’Assemblée générale des Nations Unies, qui venait de passer un nombre impressionnant de résolutions condamnant Israël s’est en effet refusée à qualifier le Hamas de terroriste. Mais le Hamas n’est pas l’Autorité palestinienne, dira-t-on.

D’ailleurs au lendemain de l’attentat d’Ofra, Abou Mazen, président de l’Autorité palestinienne, s’était lavé les mains d’une opération montée dans un territoire entièrement sous le contrôle d’Israël et sur lequel il n’avait, disait-il, aucune autorité. Curieusement, c’est pourtant à Ramallah, capitale de ladite Autorité, que Saleh Omar Barghouti avait trouvé refuge. Plus précisément dans une maison située à quelques dizaines de mètres de la Mouqata ‘a, où se trouvent les bureaux de l’Autorité palestinienne et le siège de l’administration locale. C’est dans la cour de cet ensemble d’édifices que se trouve le mausolée de Yasser Arafat. Le vieux leader pouvait-il l’ignorer ? Ses services seraient-ils à ce point incompétents ?

En tout cas, il vient de condamner avec fermeté les incursions des soldats israéliens qui avaient poursuivi l’assassin jusque dans sa cachette de Ramallah. Il a aussi déploré « les victimes des deux camps. »   Il est vrai qu’une second équipe de tueurs venait elle aussi de chercher refuge dans sa ville – et que les soldats israéliens venaient d’y pénétrer à leur tour.

 

Par ©Michèle Mazel

8 COMMENTS

  1. De toutes façons la france couvrira toujours le terrorisme arabe qui agit et agira contre ISRAEL.
    De temps en temps une voix faiblarde s’élévera pour “condamner” un odieux attentat, parce que les français sont hypocrites, mais rapidement justifieront ces attentats car ils soutiennent et le reconnaissent la cause arabe. On voit où cette attitude a mené et elle ménera encore la france.
    Pauvre pays, pauvres gouvernants français
    Bibi prouve par sa politique qu’il a raison

  2. […]  Dans la nuit de Jérusalem, sous une petite pluie fine un grand-père tient dans ses bras le petit – le si petit corps –   d’un petit-fils qu’il ne verra pas grandir et qu’il accompagne dans son dernier voyage vers le grand cimetière du Mont des Oliviers.  L’image est insoutenable.  Amiad Israel – « mon peuple Israël à jamais » – c’est un bien grand nom pour ce tout petit bébé atteint dans le sein de sa mère et qui n’a pas survécu malgré tous les efforts des médecins qui ont lutté en vain trois jours durant -et les prières de tout Israël. A-t-il même ouvert les yeux ?Lire la suite sur jforum.fr […]

  3. Et cela l’ONU et l’europe ne condamnent pas ; et ne condamneront pas les assassinats futurs chez nous ; ceux que nos politiques appellent les peuples de remplacement pour nous liquider et nous remplacer ,. La France et l’ Allemagne viennent de livrer des missiles au ezbollah groupe terroriste; pour attaquer Israël ; et Abbas aurait du depuis longtemps être condamné comme on a condamné Milosevitch ; au TPI ;Au lieu de ça la France nazie le décore l’ âne d’ idalgo ; c’ est une honte . Les terroristes eux ont le droit d’ attaquer un état de droit ; depuis toujours : un jour ils vont payer ; ils croient qu’ils seront éternellement épargnés ???

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.