Poutine oblige l’Ottoman à stopper son nettoyage ethnique

0
942

Poutine oblige Erdogan à annuler l’opération de la Turquie contre les Kurdes dans le nord-est de la Syrie

Les discussions qui ont duré six heures à Sotchi ont abouti à un accord entre le président Vladimir Poutine et le président Recep Erdogan sur une zone tampon, un arrêt des opérations de la Turquie dans le nord-est de la Syrie et son retrait du pays, rapportent des sources militaires de DEBKAfile. Leur mémorandum comporte cinq points principaux :

  1. La Russie a accepté de faire se faire se retirer la milice syrienne kurde YPG à plus de 30 km de la frontière turque, après quoi les troupes russes et turques patrouilleront conjointement dans une “zone de sécurité” étroite et profonde de 10 km de profondeur.
  2. Mercredi à partir de midi, la police militaire russe et les gardes-frontières syriens faciliteront le retrait des membres des YPG et de leurs armes au-delà de la zone dans les 150 heures (poursuivant ainsi la trêve du vice-président américain Mike Pence conclu avec Erdogan la semaine dernière.)
  3. Cette trêve sera prolongée à partir de mercredi midi.
  4. La situation dans les villes kurdes syriennes de Ras al-Ayn et de Tal Abyad, que les forces turques étaient sur le point d’attaquer, mais qui n’ont jamais été capturées, restera telle quelle à 32 km de la frontière. Nos sources militaires disent que cela permet en fait aux forces kurdes de rester où elles se trouvent dans certaines parties de ces villes.
  5. Les YPG kurdes quitteront les villes de Tel Rifaat et de Manjib.
  6. La Turquie accepte de mettre fin à son opération militaire contre les Kurdes du nord de la Syrie.

Erdogan a ensuite annoncé : “Nous avons signé un mémorandum historique sur l’intégrité territoriale et politique de la Syrie et le retour des réfugiés [NDLR : Question à suivre : Seul point qui introduise un remplacement ethnique].” Il s’est abstenu de faire allusion aux Kurdes dans sa déclaration. Poutine a déclaré: “Nous avons résolu la situation plutôt critique qui s’est développée à la frontière syro-turque”. Il a également omis de mentionner la question kurde.

Putin obliges Erdogan to call off Turkey’s operation against the Kurds in NE Syria

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.