Renseignement américain : Poutine lui-même dirige les opérations militaires en Ukraine

Des sources de renseignement américaines ont révélé que l’armée russe est divisée sur la meilleure façon de gérer les avancées inattendues de l’Ukraine sur le champ de bataille ce mois-ci, selon plusieurs sources de renseignement américaines.
Deux sources bien informées ont déclaré que le président russe Vladimir Poutine lui-même donne des instructions directes aux généraux sur le terrain, une tactique de gestion très inhabituelle dans une armée moderne.
Ces sources ont déclaré que l’intervention de Poutine implique une faille dans la structure de direction qui a tourmenté la guerre avec l’Ukraine.
L’une de ces sources a déclaré à CNN que les écoutes téléphoniques d’officiers russes avaient révélé des disputes entre eux et des plaintes d’amis et de parents restés au pays concernant l’échelon décisionnel à Moscou.
Des sources de renseignement bien informées ont déclaré qu’il existe de fortes divergences d’opinion sur la stratégie militaire parmi les commandants supérieurs qui débattent sur où concentrer leurs efforts pour renforcer les lignes de défense.
Le ministère russe de la Défense a affirmé qu’il redéployait des forces vers Kharkov dans le nord-est, où l’Ukraine a réalisé les gains les plus spectaculaires, mais des sources américaines et occidentales affirment que le gros des forces russes reste dans le sud, où l’Ukraine est également située et mène des offensives. opérations autour de Kherson.

Les tranchées - Le mystère stratégique de Poutine... la guerre n'a pas encore commencé !

Crédit : Alhora Crédit photo : Réseaux sociaux

Poutine annonce une mobilisation partielle et prévient que le « vent » nucléaire pourrait souffler vers l’Ouest

Poutine a affirmé que l’Occident essayait de « faire chanter » la Russie avec des armes nucléaires et les a avertis que « le vent pouvait tourner dans leur direction ».

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mercredi une mobilisation militaire partielle en Russie lors d’un discours préenregistré. La mobilisation commencera immédiatement.
Seuls les réservistes seront appelés, en mettant l’accent sur ceux qui ont de l’expérience, a déclaré Poutine. Le président a ajouté que les militants des républiques populaires de Louhansk et du Donbass seront désormais considérés comme des soldats de la Fédération de Russie.

« Ceux qui essaient de nous faire chanter avec des armes nucléaires doivent savoir que le vent peut tourner dans leur direction. » Le président russe Vladimir Poutine

Vents nucléaires

Poutine a qualifié le gouvernement ukrainien de régime « néo-nazi » et a affirmé que les pays occidentaux avaient « franchi toutes les lignes » et tenté de « faire chanter » la Russie avec des armes nucléaires .
« Ceux qui essaient de nous faire chanter avec des armes nucléaires doivent savoir que le vent peut tourner dans leur direction », a prévenu le président russe, ajoutant que la Russie utilisera « tous les moyens disponibles ».
Poutine a affirmé que l’Occident tentait « d’affaiblir et de détruire la Russie », ajoutant que « lorsque l’intégrité territoriale de notre pays sera menacée, nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple. Ce n’est pas du bluff ». . »
Un militaire ukrainien se prépare à remorquer un véhicule blindé de transport de troupes (APC) détruit, alors que l'attaque de la Russie contre l'Ukraine se poursuit, dans la ville d'Izium, récemment libérée par les forces armées ukrainiennes, dans la région de Kharkiv, Ukraine le 20 septembre 2022 (crédit : GLEB GARANICH/REUTERS )Un militaire ukrainien se prépare à remorquer un véhicule blindé de transport de troupes (APC) détruit, alors que l’attaque de la Russie contre l’Ukraine se poursuit, dans la ville d’Izium, récemment libérée par les forces armées ukrainiennes, dans la région de Kharkiv, Ukraine le 20 septembre 2022 (crédit : GLEB GARANICH/REUTERS )

Annexion des territoires ukrainiens

« Après que le régime de Kiev a publiquement renoncé à une solution pacifique au problème du Donbass et annoncé ses prétentions aux armes nucléaires , il est devenu clair qu’une nouvelle offensive était inévitable. Et puis il y aurait une attaque contre la Crimée – contre la Russie », a déclaré le Russe. Président.
Poutine a en outre souligné que la Russie « soutiendrait la décision des habitants de » Zaporizhzhia, Kherson , Donbass et Louhansk, faisant référence à un référendum qui devrait se tenir pour annexer les régions ukrainiennes à la Russie. Zaporizhzhia n’a pas été mentionné dans les annonces précédentes sur le référendum.
« Nous ne pouvons pas, nous n’avons aucun droit moral de livrer des personnes proches de nous pour qu’elles soient mises en pièces par des bourreaux, nous ne pouvons que répondre à leur désir sincère de déterminer leur propre sort, les parlements des Républiques populaires du Donbass, ainsi que les administrations militaro-civiles des régions de Kherson et de Zaporizhzhia, ont décidé d’organiser des référendums sur l’avenir de ces territoires et se sont tournées vers nous, vers la Russie, avec une demande de soutien à une telle démarche », a déclaré Poutine.

Ministre russe de la Défense : 5 937 soldats russes morts

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a également pris la parole lors de son allocution, informant que 5 937 soldats russes ont été tués lors de l’invasion de l’Ukraine.
Selon le ministre de la Défense, un total de 300 000 militaires seront appelés lors de la mobilisation partielle. Choïgou a estimé qu’il y avait environ 25 millions de Russes dans le pays qui pourraient être appelés si nécessaire, mais a souligné que les étudiants ne seraient pas soumis à la mobilisation et que les conscrits ne seraient pas envoyés à la guerre en Ukraine.
« La Russie ne se bat pas tant avec l’armée ukrainienne qu’avec le collectif occidental », a déclaré Choïgou, ajoutant que « l‘ensemble de la constellation de satellites de l’OTAN travaille contre la Fédération de Russie en Ukraine » et que « le commandement occidental siège à Kyiv et dirige l’armée opération en Ukraine.
Choïgou a ajouté que la mobilisation partielle était déclarée principalement pour sécuriser les territoires ukrainiens détenus par la Russie et la ligne de contact.

L’Ouest répond à la mobilisation

La ministre britannique des Affaires étrangères, Gillian Keegan, a qualifié cette annonce d' »escalade inquiétante » de la part de la Russie dans un commentaire à Sky News, ajoutant que les menaces de Poutine devaient être prises « au sérieux ».
Le secrétaire britannique à la Défense, Ben Wallace, a également répondu au discours de Poutine, déclarant que « la rupture par le président Poutine de ses propres promesses de ne pas mobiliser une partie de sa population et l’annexion illégale de certaines parties de l’Ukraine sont un aveu que son invasion échoue. Lui et son ministre de la Défense ont envoyé des dizaines de milliers de leurs propres citoyens à la mort, mal équipés et mal dirigés. Aucune quantité de menaces et de propagande ne peut cacher le fait que l’Ukraine est en train de gagner cette guerre, que la communauté internationale est unie et que la Russie devient un paria mondial.
L’ambassadrice des États-Unis en Ukraine, Bridget Brink, a rejeté mercredi l’annonce de Poutine, tweetant « Les référendums et la mobilisation simulés sont des signes de faiblesse, d’échec de la Russie. Les États-Unis ne reconnaîtront jamais la revendication de la Russie sur le territoire ukrainien prétendument annexé, et nous continuerons à soutenir l’Ukraine pour aussi longtemps qu’il faudra. »
JForum avec https://nziv.net/84816 et TZVI JOFFRE  jpost.com
Le président russe Vladimir Poutine s’exprime lors d’une réunion du Conseil de sécurité au Kremlin à Moscou, en Russie, le 21 février 2022. (Crédit : Alexei Nikolsky, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP)

2 Commentaires

  1. Depuis la Trahison d’Eltsine, les américains n’ont cessé de titiller la Russie pour la faire tomber.
    Les Américains ont installé plus de 15 bases tout autour de la Russie.
    Seul et dernier pays a inviter l’OTAN à installer des bases dans le pays : l’Ukraine.
    Et vous voulez que Poutine ne se révolte pas ? Vous rêvez en couleurs, là.
    Je vous laisse imaginer la réaction des Ztazunis si la Russie avait installé des bases militaires au Mexique, Guatemala, Honduras, Nicaragua, CostaRica, Panama, Colombie, Cuba, Haiti, St-Domingue, etc…
    J »imagine que la réaction serait plus forte et plus dangereuse parce que, la Bombe, ils l’auraient utilisé, EUX.
    Dans un sens, je dis, « CHAPEAU » les USA, ILS ont bien joué.

    Je ne parle même pas des petits pays qui composent l’Europe car EUX, ils ne font que singer les USA, leur Maître à tous.
    Attention : Un Ours blessé peut s’avérer hyper dangereux.

  2. La « camarade » joseph staline (pardon pour l’absence de majuscule que je me refuse à attribuer à des criminels ainsi qu’à des nations criminelles), disait : un mort, est un assassinat, un million de morts, c’est de la statistique…!
    Aujourd’hui les stats de certains annoncent 6000 morts coté russe, d’autres en comptent 80000, des drames, quelque soient les chiffres.
    J’ai un espoir dans toutes ces « boucheries », la désobéissance civile de certains des membres de cette « chair à canon » désignée d’office, et de la résistance de leurs familles.
    Sans doute, est-ce là que la paix peut germer, et surement pas dans les mots assassins de patriotisme et tant d’autres incitations au crime.
    Je n’inclus ici évidemment pas la légitime défense, la lutte contre les invasions, les prosélytismes, les hégémonies, les ingérences d’où qu’elles viennent …
    Avis aux « va-t-en guerre : à ma connaissance, la grande majorité des tentatives « d’évangélisation  » tendant à infliger la démocratie et tout ce qu’elles cachent d’inavouable ont échoué.
    Espérons que les peuples comprendront aujourd’hui la stupidité de l’image « fleur au fusil »
    Espérons également que ce porte parole du kremlin évoquant que tout conflit débouche inévitablement vers des négociations comprenne que la négociation serait plus légitime avant la boucherie…
    Espérons aussi et enfin que l’occident entende la Russie et ses évidentes craintes d’encerclement par L’OTAN depuis trente ans..!
    La réponse russe et son ultra violence ne peuvent évidemment être justifiées, mais cherchons dans l’histoire qui sont les provocateurs..
    Et peut-être que c’est à l’ONU, ce soit disant « grand machin » de grandir, d’agir, d’acquérir des moyens, des outils dont dispose aujourd’hui un OTAN trop partisan, trop orienté pour continuer à imposer à la planète tant d’irrespect envers la souveraineté et l’indispensable indépendance des nations qui la composent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.