Polémique entre Albin Michel et Éric Zemmour

La maison d’édition refuse de publier le prochain livre de l’essayiste prétextant que ce dernier va s’engager dans la présidentielle. Mais le journaliste dément et promet des suites judiciaires.

Gilles Haéri, le président de la maison d'édition, a annoncé mardi qu'il ne publierait pas le prochain livre d'Éric Zemmour.

Gilles Haéri, le président de la maison d’édition, a annoncé mardi qu’il ne publierait pas le prochain livre d’Éric Zemmour. PIERRE ANDRIEU / AFP et JOEL SAGET / AFP

Cela a commencé le mardi 29 juin par un communiqué d’Albin Michel. Gilles Haéri, le président de la maison d’édition, annonçait qu’il ne publierait pas le prochain livre d’Éric Zemmour dont le manuscrit est presque terminé (Éric Zemmour est chroniqueur au Figaro).

L’explication donnée par Gilles Haéri ? C’est en raison de la supposée intention d’Éric Zemmour de «s’engager dans la présidentielle, et de faire de son prochain livre un élément clé de sa candidature» que le président d’Albin Michel refuse de programmer le livre.

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe éditoriale : Albin Michel se prive d’un auteur de best-sellers. Le Suicide français avait dépassé les 500.000 exemplaires vendus, le classant tout en haut du palmarès des meilleures ventes, ses autres titres s’écoulant rarement à moins de 100.000 exemplaires.

Soit dit en passant, Gilles Haéri révélait une information de premier ordre : «Nous avons eu un échange très franc avec Éric Zemmour, qui m’a récemment confirmé son intention de s’engager dans la présidentielle et de faire de son prochain livre un élément clé de sa candidature», soulignait Gilles Haéri dans le communiqué. Pour ce dernier, Éric Zemmour «a décidé de changer de statut, il veut devenir un homme politique, engagé dans un combat idéologique personnel, qui ne correspond tout simplement pas à la ligne éditoriale d’une grande maison généraliste comme Albin Michel».

Or, pour le moment, Eric Zemmour n’a jamais affirmé publiquement son intention de participer à la course à l’élection présidentielle. Sa réaction n’a pas tardé. Ce mercredi 30 juin, l’essayiste l’a écrit dans un communiqué transmis à l’AFP. Les termes de sa réaction sont clairs : «Éric Zemmour dément formellement avoir dit à Gilles Haeri (président d’Albin Michel, ndlr) qu’il était candidat à l’élection présidentielle de 2022.» L’histoire ne s’arrête pas là, car Eric Zemmour souligne, à propos des paroles de Gilles Haéri que «cette conversation inventée laisse à penser que le patron des éditions Albin Michel a été l’objet de diverses pressions» et ajoute se réserver le droit de donner les suites judiciaires qui conviennent à cette affaire.

Autre effet de la polémique entre Éric Zemmour et Albin Michel, l’ancien ministre Philippe de Villiers, également habitué aux meilleures ventes, a annoncé sur twitter que «par solidarité avec Éric Zemmour», il avait décidé de quitter Albin Michel pour son prochain livre.

Éric Zemmour devrait publier le livre refusé par Albin Michel chez Robert Laffont.

Eric Zemmour perd son éditeur Albin Michel

EDITION Eric Zemmour a affirmé sur le plateau de « Face à l’info » sur CNews qu’Albin Michel refusait de publier son prochain livre.

Sa maison d’édition vient de le lâcher à moins d’un an d’une présidentielle dans laquelle il semble de plus en plus impliqué. « J’ai reçu une lettre la semaine dernière de ma maison d’édition me disant qu’il ne souhaitait plus m’éditer », a révélé Eric Zemmour ce lundi dans l’émission Face à l’info, qu’il coanime avec Christine Kelly avec sur CNews.

Albin Michel, maison d’édition qui avait publié cinq ouvrages de l’éditorialiste de droite dont notamment Le suicide français en 2014 et Destin français en 2018, a pris la décision de ne plus collaborer avec le polémiste.

« Je suis un peu perturbé »

Sur le plateau, Eric Zemmour a affirmé plancher sur « un livre », « qui devait sortir à la mi-septembre » chez Albin Michel. Et d’expliquer : « Ils ont prétexté la présidentielle, le contexte politique, etc. Je me retrouve sans éditeur alors que mon livre est quasiment terminé. Il ne me reste plus que la conclusion à écrire. » « Je suis un peu perturbé », a-t-il encore confié.

« Ce sera un ouvrage extrêmement puissant, je n’ai pas peur d’affirmer qu’il connaîtra le même succès d’édition que Le Suicide français », avait pourtant affirmé, Lise Boëll, directrice éditoriale « non-fiction » d’Albin Michel, dans un entretien à Valeurs actuelles paru il y a quelques mois.

Selon les infos du Point, Eric Zemmour devrait publier ce mardi un communiqué de presse rédigé en ces termes : « Albin Michel rompt unilatéralement sa relation commerciale avec Éric Zemmour au mépris du contrat qui les lie. Albin Michel vient de décider de jeter aux orties ses engagements envers Éric Zemmour. Le chroniqueur vedette de CNews est pourtant depuis dix ans l’un des auteurs phares les plus rentables de l’éditeur parisien. Juste à l’entrée de la grande torpeur de l’été, le moment ne pouvait pas être mieux choisi pour torpiller le livre très attendu qu’Éric Zemmour devait faire paraître à la rentrée de septembre. »

A.D. Mis à jour le 29/06/21 à 12h51

Eric Zemmour et Eric de Riedmatten dans « Face à l’info » sur CNews. — Stéphane Grangier/CNEWS

3 Commentaires

  1. ces entreprises s’achète une  »morale » politique pour complaire au deep state. Le phénomène débile wokiste prend toutes les formes. Les gens cortiqués et responsable doivent boycotter autant que possible ces collabos

  2. Pour refuser d’éditer le prochain livre d’Eric Zemmour par Albin Michel, alors même que cette maison d’édition fait des choux gras grâce au polémiste, cela me fait penser à des pressions maximales que l’Elysée a du exercer sur l’éditeur ! Car si Macron ne craint pas les autres futurs candidats ou candidates, tant à droite qu’à gauche, il craint terriblement d’être confronté à Eric Zemmour, lors d’un débat présidentiel, car le polémiste risquerait de lui en administrer une dont il ne pourra se relever ! Le KO direct en un seul round ! Et ça, le petit inculte de l’Elysée ne peut l’accepter, ne le tolérera pas ! Nous verrons bien, en espérant que le locataire de l’Elysée n’aura le bénéfice d’un deuxième mandat, à moins que les Français n’aient rien compris à sa politique, et votent encore pour lui, c’est-à-dire pour la disparation, la destruction de la France qui n’aura plus aucune chance de se relever, contrairement à son histoire glorieuse !!!

  3. Depuis son annonce, Albin Michel a fait des déclarations aussitôt démenties par Zemmour.
    Il faut attendre la fin de la cascade de déclarations/démentis pour en savoir plus.
    Toujours est-il que notre polémiste préféré attire de plus en plus d’auditeurs qui le trouvent tellement pertinent qu’il est sollicité pour la prochaine présidentielle…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.