Pierre Saba – Médiocrité anti-israélienne de RFI

Dans son bulletin d’information-monde du 23 mars 2021, Radio France Internationale (RFI) a relevé le succès, le caractère exemplaire, l’organisation et les résultats positifs de la vaccination C19 en Israël sur la population israélienne. Comme à chaque évocation du sujet, RFI a indiqué l’exclusion de la vaccination par Israël de la population palestinienne en « Cisjordanie occupée ».

A ce stade d’hostilité sémantique et idéologique, il convient de rappeler à RFI les éléments suivants.

1- Les propositions de vaccinations des populations palestiniennes par Israël au premier ministre de l’Autorité palestinienne (AP) et le refus de ce dernier de les accepter sont publiques. Elle sont consultables par les moyens médiatiques officiels, journalistiques et publics auxquels ont accès la rédaction de RFI comme chaque personne privée !

2- Rappelons à RFI qu’Israël est une démocratie notamment sanitaire et que son intérêt prophylactique national est lié démographiquement à celui de son voisin palestinien. Rappelons aussi à RFI que les relations israélo-palestiniennes ne prévoient pas de coopération sanitaire. Celle-ci est la volonté humaniste et pacifiste de l’appareil sanitaire israélien à l’égard des palestiniens. La volonté israélienne à l’égard des palestiniens est supérieure à celle de l’AP envers son propre peuple.

3- Soit RFI n’est pas en capacité d’utiliser les moyens de communication et d’information nationales et internationales dont elle dispose, soit elle n’en dispose pas, soit elle ment à son auditoire national et international à des fins idéologiques hostiles à Israël.

4- L’hypothèse du mensonge idéologique anti-israélien de RFI est à retenir. En effet, ses diffusions d’opinions contraires à la réalité attestée, leur caractère obsessionnel et itératif sont innombrables. Ceci constitue la trame idéologique toujours défiante à l’encontre de l’Etat hébreu.

5- La qualification de « territoires occupés par Israël » employée par RFI ne correspond pas au droit international public (DIP). En dépit de la propagande palestinienne, L’Etat vainqueur d’agressions subies dispose des territoires acquis à l’occasion de ces agressions. C’est le cas de tous les Etats dans l’Histoire et dans la Géographie. Israël (agressé et vainqueur) ne saurait être exclu du DIP par la volonté et la puissance de la propagande qui lui est hostile et à laquelle participe RFI. L’existence de territoires autonomes palestiniens ne résulte pas de victoires palestiniennes sur les agressions perdues contre Israël mais des victoires israéliennes sur l’agresseur palestinien. Il s’agit d’une mansuétude unique au monde et dans l’Histoire des conflits d’une puissance agressée et victorieuse (Israël) sur une puissance agressante et vaincue (Palestine arabe).

6- La qualification par RFI de « territoires occupés par Israël » reprend la théologie de l’agresseur palestinien vaincu à plusieurs reprises contre l’Etat d’Israël agressé. De surcroit, en diffusant l’une des deux thèses conflictuelles au bénéfice de l’une et au détriment de l’autre, RFI viole la déontologie journalistique, la réalité des faits attestés, son statut de neutralité et son statut tout court!

7- La dénomination de « Cisjordanie » est celle de la partie palestinienne et d’une minorité politique et ethnique de la démocratie parlementaire israélienne. Elle impose une idéologie contestée et contestable à son auditoire. Elle prend ainsi part au combat contre Israël. Ni les ennemis d’Israël, ni les rédactions qui comme RFI lui sont manifestement hostiles n’ont une quelconque légitimité à imposer une didactique contraire aux principes du DIP et à la paix.

-8 Des mentions négatives sont ainsi systématiquement accolées par RFI au succès sanitaire israélien du C19. Elles révèlent le mécontentement et la gène de la rédaction face à l’exemplarité sanitaire israélienne en général et relative au C19 en particulier.

9- Il s’agit d’une méthodologie systémique de journalisme fondée sur la supériorité de l’opinion de la rédaction sur l’ Information telle qu’elle était pratiquée en URSS, dans les dictatures et autres régimes totalitaires. Seule l’importance du succès sanitaire israélien semble retenir la rédaction de RFI à les évacuer de ses bulletins. Elle tente de les minimiser, de les salir, de les tronquer par des opinions rédactionnelles au demeurant totalement infondées.

10- L’opinion de la rédaction de RFI sur le sujet est infondée en fait et idéologique. Elle fonctionne par voie diffamatoire.

11- La séparation technique entre israéliens et palestiniens est due au refus de l’AP de reconnaître à Israël l’intégralité de ses prérogatives souveraines. Elle est nourrie de l’hostilité nationale et antisémite affichée par l’AP une peu partout et à chaque occasion qui lui présentée, crise sanitaire du C19 incluse.

Cette séparation est imaginaire. Elle n’est hermétique que dans la propagande et l’imaginaire de haine envers l’Etat hébreu. Elle est relayée par RFI.

12- Le comportement rédactionnel de RFI fait défaut en termes de justice, de probations, de neutralité et de déontologie. Il n’est pas unique en France. Il est remarquable dans l’ensemble des stations de Radio France et des media français en général. Pour autant, la question du financement public de RFI et de radio France leur impose le respect des principes auxquels leurs rédactions sont soumises et dont elles s’exonèrent. La transcription des interventions sur RFI relatives à Israël à l’aulne de la réglementation, de la déontologie et de ses propres statuts laissent réaliser la multitude des infractions commises.

13- Ni le conseil supérieur de l’Audiovisuel, ni les syndicats de journalistes, ni le gouvernement, ni le président de la république ne semblent vouloir perturber la diffusion de la propagande anti-israélienne sur RFI et consorts.

Ils prennent une part de responsabilité dans la situation antisémite vécue en France par les citoyens juifs victimes des délits et crimes antisémites dont il apparaît que la plus grande partie provient des informations fausses et anti-israéliennes diffusées à l’envie.

14- RFI se présente, est présentée par l’administration comme la « Voix de la France ». Prévarications, diffamations, hostilités sont des épithètes qu’il convient de lui accoler.

15- Le conflit israélo-palestinien se détache des conflits israélo-arabe et israélo-musulman qui disparaissent progressivement. Le constat d’incontournabilité que présente Israël d’une part, les refus, l’agressivité, l’hostilité, l’antisémitisme de l’AP contre Israël d’autre part font perdurer un conflit contraire aux intérêts des peuples qui les vivent. La désolidarisation arabe et musulmane à l’égard de l’AP la périphérise. Israël construit avec les Etats arabes et musulmans un monde d’échanges des Etats et de paix des peuples auquel l’AP refuse l’accès à son peuple. Il est regrettable et dommageable que RFI comme tant d’autres media en France cautionnent et soutiennent une vision du monde fondée sur la guerre. Seul le mensonge garantit la guerre. Puisque « voix de la France » RFI se devait au moins le respect de sa tâche. Elle préfère participer de cette âcre médiocrité en bénéficiant de la complicité des organes de contrôles et de direction.

photo : RONEN ZVULUN / Reuters

Pierre Saba  25 mars 2021

L’article Pierre Saba – Médiocrité anti-israélienne de RFI est apparu en premier sur Tribune Juive.

5 Commentaires

  1. Comme ils sont en panne d’info, alors les merdias de Françarabia n’ont trouvé qu’un seul sujet à développer : LE JUIF.
    Et en plus, les journamerdes de ces merdias n’en peuvent plus de baver de haine devant LA réussite vaccinienne d’Israel.

    Si seulement le vaccin de Pfiser inoculé aux journamerdes des merdias pouvaient lutter contre la pandémie antisémitique dans les merdias.
    Heuuuu, l’inverse pourrait nous convenir également (hécatombe de journamerdes due à la pandémie antisémitique merdiatique). :o))

  2. Qu ils continuent de mentir ,les francais acceptent le mensonge quand il s’ agit de l état Juif seul.!
    Avec la crise ,les français découvriront dans quel état est leur pays ,et ce sera les Juifs qui seront inquiètes .

  3. Nous sommes plus que fatigués de lire des saloperies balancées par l’Agence France Poubelle, sous les ordres des Roquets d’Orsay qui tirent les ficelles de la désinformation, et surtout, de la diffamation permanente d’Israël, à travers les médias aux ordres.
    Il n’y a que les aveugles volontaires et les naïfs qui pensent que la France est l’amie d’Israël, c’est la plus grande hypocrisie qui soit.
    Les censeurs n’ont pas réussi à faire taire Zemmour qui gagne plusieurs procès, alors pour le punir, le CSA a condamné CNews à 200.000€ d’amende pour que la chaine le vire.
    Il ne se passe pas une semaine sans que l’on apprenne que RFI, France 24 et autres médias subventionnés, balancent des saloperies sur Israël, en toute impunité, sans rappel à l’ordre.
    Nous devons étudier la possibilité de porter plainte contre le CSA et les torchonistes qui salissent Israël au quotidien, pour diffamation et incitation à la haine.
    Jusqu’à quand devrons-nous supporter de lire dans les bandeaux des chaines d’infaux en continu, « Jérusalem occupée » ou encore « Palestine occupée ».
    Il est anormal que les torchons français passent leur temps à piétiner Israël en toute impunité, pendant que le minable Micron fait semblant de ne rien voir…

  4. Excellent article à diffuser dans les grands journaux occidentaux chaînes de télé et réseaux sociaux et pas seulement français.

    Israel et les dirigeants communautaires ne réagissent pas de manière à mon sens , adéquate à la politique sournoise de la France à double visage et affichant une solidarité « d’apparence » avec Israël et une hostilité réelle tant en France même que dans toutes les forums et instances internationales.

    En fait l’ennemi principal que nous avons vaincu par miracle et c’est pourquoi nous fêtons Pourim tous les ans , c’est bien parce qu’il est toujours présent et à que le combat continue sans relâche et doit nous mener à la victoire .

    An négativisme essoufflé et obsolète des médias et de l’Islamo gauchisme bon chic bon genre qui gangrène notre pays jusque dans nos universités , Israël monte chaque jour en réussîtes en réalisations brillantes en excellence et cela est imparable D. Merci.

    Cet ennemi perfide et sournois s’apelle
    « PARASS OU MADAY » LA PRESSE et LES MÉDIAS.

  5. Remarquable article, tellement bien documente, de Pierre Saba. Le point 1. me rappelle comment, il y a bien des decennies, la television d’Etat rapportait un aspect d’un tremblement de terre majeur a Teheran, sous la forme « Tous les pays, a l’exception d’Israel, ont propose leur aide ». En realite, et la television d’Etat le savait fort bien, Israel avait ete un des premiers pays a proposer son aide a l’Iran, qui l’avait refusee. Un analogue, interessant des particuliers plutot que des Etats, de la diffamation constante de la radio et de la television d’Etat francaises envers Israel, entrainerait des poursuites judiciaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.