“Je les aurai à vie” : Jonathan Cohen cash sur ses “complexes physiques”

Il est « Maaaaarc » dans La Flamme et Le Flambeau sur Canal +, celui dont Leïla Bekhti crie le nom à chaque apparition. Un gimmick devenu culte pour les fans de Jonathan Cohen qui a bouleversé la comédie à la Française avec son humour pinçant, jamais méchant et si juste. Comme il le confie au Parisien Week-end ce vendredi 30 septembre 2022, ce n’était pourtant pas gagné au départ…
Il porte le flambeau de la comédie française. Jonathan Cohen est la nouvelle coqueluche des téléspectateurs de Canal +, mais aussi des amateurs de comédies et des réalisateurs de l’hexagone. Le gamin de Pantin est le chef de file des acteurs qui font le plus rire les Français : grâce à La Flamme, sa parodie du Bachelor, et Le Flambeau, la caricature de Koh-Lanta, il a trouvé sa place en tant qu’observateur intraitable des tendances et défauts de notre époque. Lui-même n’y croit toujours pas comme il le confie ce vendredi 30 septembre 2022 au magazine Le Parisien Week-end : petit, il manquait terriblement de confiance en lui. « J’ai longtemps été très timide, avec des complexes physiques. Encore aujourd’hui, j’en ai beaucoup, et je sais que je les aurai à vie ».
À 42 ans, Jonathan Cohen a trouvé son équilibre, lui qui a longtemps douté de sa légitimité en tant que comédien. Devenu amateur d’Hamlet, il n’a pas forcément envie de se lancer dans le drame, mais il aimerait toucher à tout. L’humour est venu à lui alors qu’il était très jeune et complexé : « Gamin, je n’avais pas confiance en moi et je comblais par l’humour ». Jonathan Cohen est sur le devant de la scène depuis 2015, lorsqu’il se met en scène dans les sketches de Serge le mytho. Le compagnon de DJ Piu Piu enchaîne ensuite les rôles au cinéma, et devient le trentenaire que tout le monde s’arrache, aussi bien dans les comédies romantiques que dans les séries à succès. Mais le comédien ne s’apprécie toujours pas pour autant : « Il y a plein de choses que je n’aime pas en moi. Les combattre est une illusion. Avant, ça prenait des proportions folles, aujourd’hui je le gère mieux. » avoue-t-il à l’hebdomadaire.

Les débuts sans illusion de Jonathan Cohen

Jonathan Cohen revient également sur ses débuts : l’entrée au conservatoire fut une épreuve difficile pour celui qui n’avait à l’époque aucune culture théâtrale. Il avait raconté en détail son entrée dans la prestigieuse cour des grands acteurs, dans le podcast Le Goût de M, le 3 juin 2022. Un entretien au cours duquel il a raconté sa rencontre avec Raymond Acquaviva, acteur et metteur en scène. « Raymond Acquaviva me dit : ‘Tu dois absolument passer le concours du Conservatoire national supérieur d’art dramatique.’ Je le passe, mais c’est la chance des ignares. Plus on est ignare, plus on a des chances que ça marche. Si je m’étais rendu compte de ce que c’était, je pense que je l’aurais loupé. » Jonathan Cohen est admis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique début 2000. Ses débuts difficiles ont donné naissance à une belle carrière, qui ne fait que commencer.
Olivia Micenmacher
www.gala.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.