Pessah J -25: les préparatifs de la fête (vidéo)

0
523

Trente jours avant que la fête de Pessah 2019 n’arrive, nos Sages nous recommandent de commencer à s’imprégner de quelques notions indispensables à la préparation de la fête.

Début de la fête: Vendredi 19 Avril

Fin de la fête: Samedi 27 Avril

 

NETTOYAGE : La halakha n’exige d’aucune maîtresse de maison de se tuer au travail. Le texte de la halakha dit ceci explicitement que même si se trouvait (évidemment il faut faire son possible pour que cela ne se produise pas) mais s’il se trouvait un morceau de pain, il faudrait verser seulement dessus de la javel afin “que même un chien ne puisse pas le manger” et s’en débarrasser dès que possible.

Si l’on n’arrive pas à consommer tout le hamets il suffit de fermer l’armoire dans lequel il se trouve et noter ostensiblement la mention “hamets” et surtout ne pas oublier de vendre le hamets pour la durée de la fête.

USTENSILES : Il est difficile de cachériser des marmites, des assiettes et des couverts c’est pourquoi aujourd’hui on vend des marmites, des poêles à frire, des plats et des assiettes et des couverts si raffinés qu’il serait dommage de se priver de leur usage et de manger dans des ustensiles keshérim lepessah léméhadrine d’autant plus que la mitsva de Pessah est si importante que la peine encourue est le retranchement (karet).

C’est donc la raison pour laquelle chacun s’efforce de cuisiner avec des ustensiles et des produits casher le pessah.

BEDIKAT HAMETS : Après avoir “présidé” et aidé aux préparatifs de la fête, le père de famille procède à la vérification de la maison, de la voiture etc….. pour voir s’il subsiste encore du hamets qui n’aurait pas été écarté ou vendu.

En vue de cette bedika, en général, la maîtresse de maison avec ses enfants procède à la préparation de dix petits paquets faits à base de pain (pita si possible pour éviter les miettes) et enveloppés de papier journal si possible car il se consume mieux et on disperse les paquets dans toutes les pièces et même dans la voiture.

A la nuit tombante, le père de famille procède à la cérémonie en lisant le texte inscrit à cet effet dans chaque sidour/mahzor et/ou haggada, puis, à la lueur d’une bougie faite à la cire de miel tenu par l’un des assistants et muni d’une petite brosse et d’une petite pelle le père de famille va rechercher dans toute la maison y compris les fissures qui peuvent se trouver dans une bâtisse le hamets pouvant se trouver.

Tout ce hamets trouvé sera remisé dans un sachet qui sera fermé et entreposé dans un endroit tel le placard d’électricité de façon que des chats ne puissent disperser ce hamets par exemple.

BIOUR HAMETS : Le lendemain à l’heure fixée et publiée dans tous les journaux, on brûlera le hamets de préférence avec d’autres personnes pour éviter les accidents. Est publiée après ceci l’heure maximale de consommation du hamets.

Après cette heure on ne peut manger que de la matsa âshira (gâteaux casher le pessah ou matsot aux œufs oou matsot frites) pour préserver la primeure de la berakha de la matsa au soir du seder.

LA KEÂRA ou PLATEAU : En général sur toutes les haggadoth est représenté un schéma du plateau avec la position exacte des symboles qui vont y figurer. A tout hasard voici d’après la Kabbala comment cela devraient être disposés les différents aliments représentes tout d’abord par des chiffres puis avec une définition propre au-dessous :

Résultat de recherche d'images pour "pessah préparatifs"

1
3 2
4
6 5
7

N° Symbole sephira Fait avec Se consomme
1 3 matsot Keter/hokhma et bina Matsot shemourot Le soir même
2 Os/zeroâ (os d’épaule ou aile de poulet) hessed Bouilli ou rôti Le lendemain
3 Œuf dur guevoura le lendemain
4 Maror herbes amères Tif’éret Feuilles de salade Le soir même
5 Harosset ou mortier netsah Fait à base de dattes ou de pommes râpées avec ou sans noix et amandes et vin doux Le soir même
6 Carpass ou céleri certains ajoutent des feuilles de fenouil ou du persil hod Le soir même
7 Hazéret eau salée ou vinaigre ou raifort râpé yissod Le soir même
2 – rappelle le bras fort et étendu d’H en nous sortant d’Egypte
3 – symbolise le cycle de la vie : nous sommes nés poussière et retournons à la poussière
4 – les herbes amères consommées en Egypte
5 – le mortier que nous fabriquions en Egypte avec patience, souffrance et détermination pour accomplir la volonté céleste
6 – une partie des herbes amères
7- l’amertume de la vie et des larmes versées en esclavage.

LE RECIT DE LA HAGGADA : Le récit est empli de symboles et d’allégories et plein d’enseignements qui, si on ne mes expliquait pas resteraient lettre fermée notre devoir est d’expliquer toute la haggada non pas seulement aux enfants mais aussi aux adultes.

Résultat de recherche d'images pour "pessah préparatifs"

Caroline Elisheva REBOUH

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.