Pessah est à nos portes: Juifs de Djerba en 1920

3
522

La fête juive de Pessah sera célébrée cette année le vendredi 19 avril et selon la tradition, les familles tunisiennes mangeront le fameux msokki accompagné des galettes.

À l’occasion de cette célébration, nous vous proposons de découvrir ces quatre photos prises à Djerba dans les années 1920……Détails et Photos……..

On y voit aussi bien des scènes de la vie quotidienne que des atmosphères plus recueillies, dans des lieux de culte.

Les costumes sont traditionnels et les attitudes ferventes ou marquées du sceau de la simplicité.
Ces documents sont ainsi un témoignage éloquent sur la présence et le vécu des juifs tunisiens des années antérieures.
Aujourd’hui, ce sont leurs petits-enfants et leurs descendants qui continuent à vivre à Djerba.
Dans cette île tunisienne, on prépare déjà Pessah qui sera suivi 33 jours plus tard par les festivités de Lag Be Omer et du pèlerinage de la Ghriba.

Bonne fête de Pessah à toutes et tous !

Source WebDo

Recettes de Cakes et doigts de Pessah par Betty Souffan Sagroun

RECETTE DE CAKES ET DOIGTS DE Pessah par Betty Souffan Sagroun

Ingrédients:

. 250gr de fécule de pomme de terre

. 250 gr de farine de matza

. 3 œufs

. 200 gr de sucre en poudre

. 1 verre d’huile

. 1 paquet de sucre vanillé

.1 paquet de levure chimique cacher lepessah

Préparation:

1er ETAPE:

Mélanger tous les ingrédients et pétrir un court instant.

2eme ETAPE

Huilez les mains et former les cakes et doigts.

3eme ETAPE:

Enfourner à 180 ° pendant environ 10 min.

4eme ETAPE:

Surveiller et retirer du four dès coloration.

Pessah cacher vesameah!!!

Guitel Benishay

3 COMMENTS

  1. Supprimer les Juifs de Djerba c’est comme Paris sans la Tour Eiffel .

    Une communauté millénaire qui vit dans la prière qui ne demande rien à personne .

    Elle ne demande qu’une chose : qu’on lui foute la paix .

    Ces photos sont vraiment émouvantes car elles font partie de l’Histoire des Juifs tunisiens .

  2. Magnifiques photos .

    J’ai connu les mêmes religieux à Tunis .

    Beaucoup avaient émigré en ” Palestine ” avant 48 . Je pense à mes voisins les Cohen dont le pére était cordonnier , une famille nombreuse qui vivait dans la misère .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.