Pence a insisté sur le changement auquel aspirent les Américains, Kaine a valorisé l’expérience de Clinton

Les colistiers de Donald Trump et Hillary Clinton se sont affrontés mardi soir lors d’un débat houleux, s’opposant sur leurs idées et leur vision.

Le gouverneur républicain de l’Indiana Mike Pence, 57 ans, et le sénateur démocrate de Virginie Tim Kaine, 58 ans, deux politiciens expérimentés mais peu connus, sont immédiatement passés à l’offensive, le premier contre Hillary Clinton, l’autre contre Donald Trump.

D’après le premier sondage CNN qui a suivi le débat, Pence est donné légèrement vainqueur (48%) face à Kaine (42%).

« Je ne peux pas imaginer comment le gouverneur Pence peut défendre le style égocentrique de Donald Trump, bâti sur les insultes », a déclaré d’entrée de jeu Tim Kaine, décrivant le milliardaire républicain comme un homme qui « se fait passer toujours en premier » et a « construit sa carrière d’homme d’affaires sur le dos des petites gens ».

Paul J. Richards (AFP)

Paul J. Richards (AFP)
« Democratic Tim Kaine (L) and Republican Mike Pence take questions from moderator Elaine Quijano during the US vice presidential debate at Longwood University in Farmville, Virginia on October 4, 2016 »

Il a aussi rappelé que M. Trump avait pendant des années « scandaleusement menti » sur le lieu de naissance du président Obama, avait traité les Mexicains de « violeurs », attaqué un juge latino… « Je ne peux pas imaginer comment vous pouvez le défendre », a répété plus d’une demi-douzaine de fois Tim Kaine à son adversaire.

« Notre campagne est basée sur les insultes? », a riposté Mike Pence. « Ce n’est rien comparé à Hillary Clinton qui a traité de pitoyables la moitié des supporteurs de Donald Trump ».

MM. Pence et Kaine, très préparés, se sont vivement opposés sur l’économie, la sécurité, l’immigration, le terrorisme, et la politique étrangère. Sur la Syrie, Mike Pence a appelé à des frappes américaines contre le régime syrien pour desserrer le siège de la ville d’Alep.

Le républicain a dénoncé la « politique étrangère faible » dont Hillary Clinton était « l’architecte » du temps où elle était secrétaire d’Etat (2009-2013), qui a plongé selon lui le Moyen-Orient dans la tourmente.

« L’Amérique est moins en sécurité aujourd’hui », a-t-il fait valoir, « c’est indéniable ».

Saul Loeb (AFP)

Saul Loeb (AFP)
« Vice presidential candidates Democrat Tim Kaine (L) and Republican Mike Pence (R) speak during a debate at Longwood University in Farmville, Virginia on October 4, 2016 »

Les deux candidats à la présidence ont également exposé leur désaccord sur l’accord nucléaire iranien.

Kaine a cité le chef d’état-major israélien Gadi Eisenkot qui avait concédé que l’accord avait permis d' »arrêter » la capacité de l’Iran à développer des armes nucléaires « sans tirer un coup de feu. »

Pence a de son côté riposté: « Vous ne l’avez pas arrêter (…) Vous avez assuré à l’Iran de devenir une puissance nucléaire parce qu’il n’y a pas de limites, une fois l’échéance prévue par le traité terminée ».

Tim Kaine a opposé Hillary Clinton « qui a un plan et l’expérience », à Donald Trump qui « n’a pas de plan et a des idées dangereuses » et « ne peut pas commencer une guerre sur Twitter avec Miss Univers sans se tirer dans le pied ». Une référence à sa récente salve de tweets au tout petit matin contre l’ancienne reine de beauté Alicia Machado.

Mike Pence a insisté sur le changement auquel aspirent les Américains, Tim Kaine a valorisé l’expérience d’Hillary Clinton. « L’idée de Donald Trump comme commandant en chef nous effraie à mort », a-t-il dit, évoquant son fils militaire déployé à l’étranger.

A cinq semaines de l’élection présidentielle, Pence, aussi calme et discipliné que Donald Trump est impétueux, a montré sa solidité pour rassurer des républicains, inquiets de la personnalité de l’homme d’affaires.

Dimanche aura lieu le deuxième débat présidentiel entre Hillary Clinton et Donald Trump.

Historiquement, le débat des candidats à la vice-présidence a rarement eu un impact sur le choix des électeurs.

(avec agence)

i24news.tv

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.