Pékin exige la protection des droits des Chinois à Paris

3
258

Pékin exige « toute la lumière » sur la mort d’un ressortissant chinois tué par la police à Paris

Un père de famille de 56 ans a été abattu à son domicile par un policier, qui plaide la légitime défense. La famille de cet homme conteste cette version.

Deux jours après la mort de Shaoyo Liu, un père de famille chinois de 56 ans tué par la police dans le 19e arrondissement de la capitale dimanche, Paris doit faire « toute la lumière sur cette affaire », « exige » la Chine, mardi 28 mars.

Pékin demande également à la France de protéger « la sécurité et les droits » de ses ressortissants, a annoncé Hua Chunying, la porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois.

L’inspection générale de la police nationale doit entendre la famille de Shaoyo Liu mardi après-midi. Le deuxième district de police judiciaire est de son côté chargé de l’enquête sur l’agression présumée.

Deux versions contradictoires

Dimanche soir, des membres de la brigade anticriminalité (BAC) se rendent dans le quartier Curial en réponse à un appel concernant « un différend familial ». Sur place, l’homme aurait agressé à l’arme blanche l’un des policiers, selon la version policière. Un collègue du fonctionnaire aurait alors tiré, blessant mortellement ce père de quatre enfants.

La famille du défunt « conteste totalement la version des faits », a déclaré lundi l’avocat des proches, Me Calvin Job. Ce soir-là, « un voisin a appelé la police en disant qu’il y avait des cris », mais selon eux il n’y a eu « aucun différend familial », a-t-il ajouté. Lorsque la police a frappé à la porte du domicile, M. Liu « est arrivé à la porte avec les ciseaux qu’il avait pour s’occuper du poisson qu’il cuisinait », a témoigné l’une de ses filles auprès du journal Le Parisien.

« Les policiers ont ouvert de force la porte de l’appartement, ce qui l’a propulsé vers l’arrière », raconte Me Job. Le père de famille n’a « porté aucun coup » et « ne s’est pas précipité » sur les policiers, assure-t-il, précisant que la police a « tiré sans sommation », dans la zone du thorax.

Une manifestation dégénère, 35 arrestations

Lundi soir devant le commissariat du 19e arrondissement, une manifestation de protestation contre la mort du père de famille a dégénéré. « Trente-cinq personnes ont été arrêtées » lors du rassemblement d’environ cent cinquante « membres de la communauté asiatique », a rapporté la préfecture de police de Paris mardi matin.

Vingt-six personnes ont été arrêtées pour participation à un groupement en vue de commettre des violences, trois pour violences sur agent de la force publique et dégradation d’un véhicule de police par engin incendiaire et six pour jets de projectiles, a précisé la préfecture de police.

Trois policiers de la compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI 75) ont été blessés légèrement. Un véhicule de police a été endommagé par un engin incendiaire, ainsi que trois automobiles appartenant à des particuliers.

Le Monde.fr avec AFP | • Mis à jour le
Source :  lemonde.fr

3 COMMENTS

  1. Les chinois sont des gens bien àvec une culture de travail ,des gens sans problémes , àvec beaucoups de respect pour la famille , un peuple sage , c’est dommage de faire des bavures sur cette communauté car elle ne le mérite pas , j’espère qu’ils seront indemnisé et que la police ne confond pas chinois , et la racaille .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.