Coup d’état avorté en Turquie

Ankara frappe fort après la découverte d’un nouveau complot présumé

C’est une vaste opération antiterroriste d’envergure qui a secoué la Turquie ces derniers jours. Au total, pas moins de 544 personnes ont été appréhendées à travers 62 provinces du pays, soupçonnées d’être impliquées dans les préparatifs d’un coup d’État visant à renverser le pouvoir en place.

Selon les autorités, ce complot fomenté par des présumés partisans du prédicateur Fethullah Gülen, ennemi juré du président Recep Tayyip Erdogan, visait à infiltrer l’appareil d’État, notamment la police et l’armée. Des mandats ont ainsi été lancés contre de hauts gradés, dont le bras droit du chef de la sécurité d’Ankara.

Cette nouvelle tentative putschiste aurait été déjouée de justesse par les services de renseignement turcs. Une information qui a immédiatement plongé le pays dans un climat de forte tensions, ravivant les traumatismes du coup de force manqué de 2016.

Erdogan affirme disposer de preuves accablantes sur l’implication du mouvement güleniste. Les suspects auraient utilisé l’application cryptée ByLock pour communiquer et certains se seraient même inscrits aux concours de la fonction publique dans un objectif d’infiltration.

La répression s’annonce impitoyable, comme en 2016, lorsque des dizaines de milliers de personnes avaient été arrêtées et des milliers d’autres limogées de leurs postes dans les administrations et l’éducation nationale. Un cycle de violences que la Turquie peine à refermer, au prix d’une dérive autoritaire dénoncée par ses partenaires occidentaux.

Certains analystes s’interrogent cependant sur l’éventuelle instrumentalisation de cette affaire par le président turc, alors que la situation économique et sécuritaire très dégradée fragilise son pouvoir. Une nouvelle purge pourrait lui permettre de resserrer les rangs au sein de l’appareil d’État.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Merci

Avec ses purges à répétition la Turquie risque d’être à pénurie de fonctionnaires compétents, seuls les idiots accompagnent l’actuel Erdogan le petit Mussolini turc ..

Avraham

Pauvre dictateur sanguinaire, c’est pas gentil d’avoir osé, et ça pourrait le mettre en colère 😉