L'Iran continue à exploiter de manière particulièrement visible son programme nucléaire avec ou sans l’accord des États-Unis.

Netanyahou à Biden: «Nous arrêterons le programme nucléaire iranien… seuls». A bon entendeur salut.

Lors de la cérémonie d’investiture de David Barnea, le nouveau directeur du Mossad, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, a mis en garde contre les dangers d’un Iran nucléaire et a souligné qu’Israël a l’obligation d’arrêter le régime génocidaire.

«Notre plus grande menace est la menace existentielle posée par les efforts de l’Iran pour s’armer d’armes nucléaires, que ce soit pour nous menacer directement – avec des armes atomiques ou pour nous menacer avec des dizaines de milliers de missiles ou en grand nombre de missiles soutenus par un parapluie nucléaire. C’est une menace pour la poursuite de l’activité sioniste et nous devons combattre cette menace sans relâche. Hier, nous avons parlé des actions qui ont été prises et ces actions doivent continuer», a déclaré Netanyahou. «J’ai dit ces choses à mon ami de 40 ans, Joe Biden, j’ai dit: « Accord ou pas accord, nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher l’Iran de s’armer d’armes nucléaires ».

«L’Iran est différent des autres pays qui ont des armes nucléaires aujourd’hui. Par conséquent, le confinement n’est pas une option. Si nous devons choisir – et j’espère que ce n’est pas le cas – entre les frictions avec notre grand ami, les États-Unis, et nous débarrasser d’une menace existentielle, nous débarrasser d’une menace existentielle prévaudra. Cela incombe d’abord à vous tous, aux dirigeants politiques de l’État d’Israël et à vous. Vous devez tout faire tout, tout, pour que l’Iran ne s’arme jamais d’armes nucléaires», a-t-il poursuivi.

Le président iranien Hassan Rouhani suit de très près l’évolution du programme nucléaire.

Ces remarques interviennent alors que les responsables de l’administration Biden poursuivent les négociations à Vienne pour rejoindre l’accord nucléaire iranien (JCPOA) signé par le président Barack Obama et abandonné par le président Donald Trump. Le JCPOA n’empêche pas l’Iran de se doter de l’arme nucléaire, il a  simplement repoussé les échéances. Il n’a pas non plus abordé sérieusement le programme de missiles balistiques du régime des ayatollahs et n’a pas réduit le financement et l’approvisionnement en armes de l’Iran à une multitude de mandataires du terrorisme au Moyen-Orient et au-delà.

Pendant ce temps, des restes d’uranium ont été trouvés sur divers sites iraniens et le régime n’explique pas pourquoi.

JForum ‒ Infos Israel-news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.