De nombreux Israéliens annulent leur abonnement à Netflix

Hier (mardi), Netflix a annoncé qu’il allait diffuser le film jordanien Farha.

L’intrigue du film est l’histoire d’une jeune palestinienne du nom de Farha, pendant la guerre d’Indépendance. Elle se cache dans la cave d’une maison et regarde les soldats israéliens conquérir son village et torturer les Palestiniens.

Capture twitterCapture twitter Fareha

Une scène montre des soldats israéliens exécuter, gratuitement, toute une famille de Palestiniens, y compris un bébé. La famille arrive chez Fahra pour se cacher des soldats alors que la femme est enceinte. Elle accouche au moment où les soldats israéliens arrivent dans la maison. Le père, qui a du sang sur ses vêtements après avoir aidé sa femme à accoucher, est accusé d’être un terroriste. Il est alors torturé par les soldats. Puis sa femme est découverte et amenée devant l’officier israélien qui menace de lui ouvrir le ventre, pensant qu’elle était enceinte. C’est alors que les deux autres enfants et le nouveau-né sont découverts par les Israéliens: l’officier décide de fusiller tout le monde, sous les yeux de Fahra qui est cachée dans la cave.

Une scène qui diffame les soldats de Tsahal d’une manière scandaleuse, qui les apparentent à de véritables nazis et qui déforme honteusement la réalité historique.

De nombreux Israéliens ont décidé d’annuler leur abonnement à Netflix après avoir appris qu’un tel film allait y être diffusé. Parmi eux, plusieurs anonymes et des célébrités dont la mannequin, Natalie Dadoun ou le journaliste, ancien correspondant militaire de Galei Tsahal, Tsahi Dabush.

« La raison de l’annulation : les valeurs avant le luxe !!! Donc, comme tout le monde le sait déjà et je l’ai également mis en ligne ici cette semaine, Netflix sort un film intitulé « Farha » qui a apparemment pour seul but d’augmenter l’antisémitisme contre le peuple juif. Et ce n’est pas la seule série anti-israélienne qui obtient une scène sur Netflix », a-t-elle écrit sur Instagram.

« Il y a quelque chose de très cynique et douloureux quand sort un film dont le but est de nous présenter comme un peuple cruel et sans pitié. Nous qui sommes descendus dans la rue pour danser et nous réjouir dès l’annonce de la décision de l’ONU du 29 novembre 1947, nous ne savions pas alors qu’ici nous faisions face à de maudites batailles et étions entraînés dans une guerre dans laquelle toutes les parties ont subi de lourdes pertes. Mais jamais le peuple juif n’a agi de manière cruelle ou a effectué de purges, n’a assassiné d’innocents sans raison et par pure cruauté! », a-t-elle poursuivi.

Netflix n’a pas souhaité réagir.

JForum avec LPH INFO et i24news

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.