Les membres d’un lycée catholique en Belgique ont déclaré qu’ils étaient fiers qu’un des leurs ait remporté un prix en argent au concours de dessins négationnistes sur l’Holocauste tenu en Iran.

Luc Descheemaeker, qui est maintenant à la retraite après une carrière dans le Sint-Jozefs Institut de la ville de Torhout, à l’ouest d’Anvers, a accepté un « prix spécial » au Deuxième Concours Internationale de caricatures sur l’Holocauste à Téhéran en mai pour un dessin reprenant les tristes mots « arbeit macht frei » sur un mur avec des postes de garde – censé représenter la barrière de sécurité qu’Israël construit pour empêcher les terroristes palestiniens de se faire exploser.

La phrase allemande, qui signifie le «travail vous libère», était inscrite sur une porte du camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau en Pologne. Descheemaeker, qui s’est exprimé au concours via une liaison vidéo depuis la Belgique, a remporté 1000 $ pour sa caricature, selon les organisateurs. Le lauréat du premier prix était un dessin d’une caisse enregistreuse en forme d’Auschwitz… En 2002, Descheemaeker avait remporté une distinction royale de la reine Paola de Belgique pour son travail sur une pièce de théâtre sur l’Holocauste pour les enfants.

En mai, un employé de la publication belge-juive Ragards avait envoyé au lycée un courriel avec un lien URL vers une page Web annonçant les gagnants du concours, accompagné du texte: «Ce doit être une grande fierté pour Sint-Jozefs Institute- College de s’associer aux valeurs que Luc Descheemaeker défend ».

Martine De Zutter, une membre du corps professoral avait alors répondu: «nous sommes en effet très fiers d’avoir Luc associé à notre école. Son talent est d’une grande valeur pour l’éducation artistique de nos étudiants! »

Le directeur du Lycée a confirmé son admiration pour l’ancien professeur négationniste: «je comprends que vous trouviez la critique sur les actions d’Israël en Cisjordanie et à Gaza désagréable,» écrivait-il au site JTA, « mais votre examen de celui-ci comme étant antisémite est exagéré. »

Selon l’Alliance internationale sur l’Holocauste – une organisation intergouvernementale réunissant 31 Etats membres, dont la Belgique – « établir des comparaisons entre la politique israélienne contemporaine et celle des nazis » est un exemple de l’antisémitisme moderne.

coolamnews

3 Commentaires

  1. Ce léchage de babouches n’empêchera pas ces catholiques belges de se faire égorger comme des moutons le moment venu par leurs amis musulmans…

  2. vu comment s’est prosterné leur ministre face à un « imam »,c’est pas étonnant, dans peu de temps se sera tout le peuple qui fera de même…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.