Émeutes de Naplouse : les factions palestiniennes et le Hamas conviennent de mettre fin à la violence

La violence dans la ville cisjordanienne de Naplouse a éclaté lundi après que les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne ont arrêté les membres du Hamas Musab Shayyeh et Ameed Tleibeh.

Des Palestiniens affrontent les forces de sécurité palestiniennes à Naplouse, en Cisjordanie, le 20 septembre 2022, à la suite de l'arrestation de membres du Hamas par les forces de sécurité palestiniennes, le 20 septembre 2022. (Crédit photo : Nasser Ishtayeh/Flash90)Des Palestiniens affrontent les forces de sécurité palestiniennes à Naplouse, en Cisjordanie, le 20 septembre 2022, à la suite de l’arrestation de membres du Hamas par les forces de sécurité palestiniennes, le 20 septembre 2022. (Crédit photo : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Un accord a été conclu pour mettre fin aux violences dans la ville de Naplouse (Sichem), ont annoncé mercredi matin des représentants de plusieurs factions palestiniennes.
L’accord a été conclu lors d’une réunion des factions palestiniennes dans la ville mardi soir. La réunion s’est déroulée en présence de hauts responsables de l’Autorité palestinienne, dont le gouverneur de l’AP, Ibrahim Ramadan.

Émeutes de Naplouse

La violence a éclaté lundi après que les forces de sécurité de l’AP ont arrêté les membres du Hamas Musab Shayyeh et Ameed Tleibeh. Shayyeh est un commandant de la branche armée du Hamas à Naplouse. Lui et Tleibeh sont détenus dans la prison de Jéricho contrôlée par l’AP .
Un Palestinien a été tué et plus de 55 blessés dans des affrontements qui ont éclaté entre des hommes armés palestiniens et les forces de sécurité de l’AP.
Selon l’accord, des efforts seront déployés pour mettre fin au cas de Shayyeh « de manière satisfaisante ».

L’Autorité palestinienne doit arrêter sa répression

Un comité composé de représentants de diverses institutions palestiniennes visitera le détenu en prison pour examiner son état et fixer un calendrier pour sa libération.
L’accord exige de l’ AP qu’elle arrête sa répression sécuritaire contre les Palestiniens recherchés par Israël , à moins qu’ils ne violent la loi palestinienne.
Selon les termes de l’accord, l’AP libérera les détenus qui ont été arrêtés au cours des dernières 48 heures pour leur implication dans la violence, à l’exception de ceux impliqués dans des vols et des attaques contre des propriétés privées.

Rappel des affrontements

Les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne sont entrées à Naplouse (Sichem) pour arrêter le membre du Hamas Musab Shtayyeh, mais ont rencontré des réactions violentes.
Des violences ont éclaté mardi entre les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne et des factions armées dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, avec des échanges de coups de feu dans les rues de la ville.

צלפים של מנגנוני הביטחון הפלסטיניים על רקע העימותים בשכם

Un tireur d’élite de l’Autorité palestinienne positionné sur un toit à Naplouse lors d’affrontements
Les combats ont commencé tard lundi soir lorsque Firas Yaish, 53 ans, a été abattu par les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne lors d’affrontements qui se sont poursuivis dans la matinée avec les milices locales. Les forces de l’AP ont utilisé des coups de feu, des gaz lacrymogènes et d’autres moyens de dispersion des protestations pour tenter d’arrêter les violentes émeutes.

Les affrontements, impliquant des centaines de personnes, ont éclaté après que les forces de sécurité palestiniennes ont arrêté Musab Shtayyeh, un commandant du Hamas recherché par Israël. Quatre autres ont été blessés, selon les médias palestiniens, l’un d’entre eux étant identifié comme Anas Abdel-Fattah.

Les factions militantes de Naplouse ont appelé à une grève générale, déclarant que jusqu’à ce que les forces de sécurité libèrent Shtayyeh, elles ne les laisseront pas entrer dans la ville . Selon des informations, Radio Hayat, basée à Naplouse, a été retirée des ondes pour assurer la sécurité des diffuseurs, et l’Université nationale An-Najah, ainsi que la municipalité de Naplouse, fonctionneront à distance mardi.
Une vue du site où des affrontements entre des hommes armés palestiniens et les forces de sécurité palestiniennes ont lieu à Naplouse en Cisjordanie le 20 septembre 2022. (Crédit : REUTERS/MOHAMAD TOROKMAN)Une vue du site où des affrontements entre des hommes armés palestiniens et les forces de sécurité palestiniennes ont lieu à Naplouse en Cisjordanie le 20 septembre 2022. (Crédit : REUTERS/MOHAMAD TOROKMAN)

Pourquoi cela se produit-il maintenant ?

Cette violence a lieu alors que Tsahal est profondément engagé dans l’opération Break the Wave, menant des raids d’arrestation nocturnes dans toute la Cisjordanie. Les points de tension particuliers ont été Naplouse et Jénine, où les factions de la résistance palestinienne, y compris le Jihad islamique palestinien et le Fatah, gagnent en popularité dans la rue, battant l’AP.
La famille de Shtayyeh a condamné l’arrestation et a envoyé ses condoléances à la famille de Yaish .
Le Jihad islamique, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et le Hamas ont tous deux condamné l’arrestation par l’AP de Shtayyeh et d’un autre général du Hamas à Naplouse, et ont appelé à la poursuite de la résistance des Palestiniens, identifiant les arrestations comme des actes au service de l’armée israélienne. Occupation. Le mouvement n’a pas abordé la mort de Yaish. Le Front d’action progressiste des étudiants à An-Najah a exprimé des sentiments similaires.
Des manifestants palestiniens protestant contre l'arrestation de deux militants palestiniens affrontent les forces de sécurité palestiniennes, à Naplouse en Cisjordanie occupée par Israël, le 20 septembre 2022. (Crédit : REUTERS/MOHAMAD TOROKMAN)
Des manifestants palestiniens protestant contre l’arrestation de deux militants palestiniens affrontent les forces de sécurité palestiniennes, à Naplouse en Cisjordanie occupée par Israël, le 20 septembre 2022. (Crédit : REUTERS/MOHAMAD TOROKMAN)
Un autre lieu de tension est la ville de Hawara, au nord de la Cisjordanie, où se trouve la route principale menant aux colonies israéliennes voisines. Au cours des derniers mois, des Palestiniens ont lancé des pierres et tiré des balles sur des voitures qui passaient . Lundi, des colons se sont affrontés avec des Palestiniens locaux le long de la route.

Selon des rapports palestiniens, le frère de Yaish, Amjad, a été tué il y a plusieurs années lors d’affrontements avec les forces israéliennes .

JForum avec ynetnews.com et www.jpost.com

2 Commentaires

  1. Ah cette malédiction perpétuelle frappant les inter-destructions de déchets !
    Depuis toujours, elles mettent l’eau à la bouche, et systématiquement, elles tournent au pet de lapin. Enfin, pour nous réconforter, repensons aux grandioses inter-destructions du très regretté Saddam HUSSEIN avec près de deux cent mille tonnes, durant son existence, et à une échelle moindre, mais plus qualitative, la performance scratch du défunt HUSSEIN de Jordanie, un certain mois de décembre.
    Pour l’année 5783, souhaitons, entre autres, que les performances de ces deux bienfaiteurs soient pulvérisées à la hausse.

  2. « cijordanie »? Moi pas connaître. Quand les sites et médias Juifs arrêteront de dire cijordanie au lieu de Judée et Samarie et « palestiniens » au lieu de dire arabes voleurs et profiteurs qui occupent illégalement nos territoires, peut-être que des fils de putes comme chirac le voleur et comme macrone l’enculée, nous respecteront.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.