Accueil France mur des Justes tagué: Emmanuel Macron dénonce l’antisémitisme

mur des Justes tagué: Emmanuel Macron dénonce l’antisémitisme

384

Emmanuel Macron dénonce « l’odieux antisémitisme » des tags au Mémorial de la Shoah

Emmanuel Macron a réagi à la dégradation du Mur des Justes, à Paris, au Mémorial de la Shoah, où des mains rouges ont été taguées dans la nuit du lundi 13 au mardi 14 mai 2024. Le président français a dénoncé un « odieux antisémitisme », face auquel la République « demeurera inflexible ».

Une « atteinte à la mémoire de ces héros » et aux « victimes de la Shoah »

Emmanuel Macron a dénoncé mardi « l’atteinte à la mémoire » des victimes de la Shoah et des Justes et promis une République « inflexible face à l’odieux antisémitisme » après l’acte de vandalisme.

« Dégrader le Mur des Justes parmi les Nations, barrage des Lumières contre le nazisme, c’est porter atteinte à la mémoire de ces héros comme à celle des victimes de la Shoah, a écrit le président français. La République, comme toujours, demeurera inflexible face à l’odieux antisémitisme. »

Rappel des faits

Des mains rouges ont été taguées sur le «Mur des Justes» à l’extérieur du Mémorial de la Shoah et sur plusieurs bâtiments du quartier historique juif de Paris, incitant les autorités à saisir la justice ce mardi 14 mai. Mais quelle est la signification de ce symbole, déjà mis en avant lors des récentes mobilisations pro-palestiniennes ?

Certains affirment que les mains rouges signifient «stop au carnage», tandis que d’autres indiquent qu’il s’agit d’un message incitant à «tuer les juifs», comme l’a expliqué dernièrement le philosophe Raphaël Enthoven sur X. Déjà brandies lors des blocus de Sciences Po Paris par des étudiants pro-palestiniens, des mains peintes en rouge ont cette fois-ci été retrouvées sur le Mémorial de la Shoah à Paris.

Ce symbole est souvent repris dans les manifestations à travers le monde comme signe de révolte contre les dirigeants accusés d’avoir du sang sur les mains, comme cela a été observé lors des manifestations américaines de Black Lives Matter.

Mais dans le contexte du conflit israélo-palestinien, les mains peintes en rouge portent une signification particulière et sont soupçonnées de véhiculer des idées antisémites.

UNE RÉFÉRENCE À UN MASSACRE DE JUIFS EN 2000

Sur les réseaux sociaux, des montages photo avaient mis en avant le parallèle entre le cliché historique d’un jeune Palestinien aux mains rouges, prise le 12 octobre 2000 à Ramallah, et les images des manifestations parisiennes.

Selon Raphaël Enthoven, «les mains rouges est une référence directe au massacre de deux Israéliens par la population de Ramallah. Pas un appel au cessez-le-feu». Il accuse certains «manipulateurs», parfaitement au courant de la référence, de profiter de l’ambiguïté. 

Pour rappel, le 12 octobre 2000, deux réservistes israéliens étaient entrés par erreur dans la ville sous autorité palestinienne. Lynchés publiquement, ces deux individus ont été mutilés et battus à mort par la foule.

L’un des meurtriers, pris en photo, avait crié victoire à la fenêtre du commissariat de police, tendant en l’air ses mains ensanglantées. Depuis, cette scène est devenue l’emblème de la deuxième Intifada.

Les tags ont été découverts par des agents de sécurité du mémorial. [Antonin UTZ / AFP]

JForum.fr avec www.cnews.fret www.ouest-france.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Asher Cohen

A Mme Klötgen auteur de cet article, je ne vois pas l’intérêt de dépenser du temps et de l’énergie à poser la question de pourquoi ces mains rouges, je dois donc être un retardé mental. Ce qui importe est de voir la Réalité des mains rouges sur le mur des justes, et de voir l’antisémitisme parmi les plus pervers, destiné à blâmer les Juifs encore présents en France, et d’en tirer les conclusions qui s’imposent, sans avoir besoin de creuser. Les hommes superflus, les ratés, les déchets de la société française, qui rejettent les 10 commandements, ne m’intéressent pas, avec leur immoralité. Ils n’ont pas d’utilité, ni de fonction, dans la société française. Ils ne sont rien en eux-mêmes et même l’ombre d’événements avec lesquels ils n’ont souvent rien à voir. Leur lâcheté de s’attaquer à la mémoire juive les révèle creux jusqu’au noyau, téméraires sans hardiesse, gourmands sans audace et cruels sans courage. Des âmes creuses qui ont une existence de fantômes, et j’en passe.

La fusillade d’hier d’un fourgon de transport de prisonniers montre le niveau de corruption de l’appareil d’État et l’incompétence de l’appareil judiciaire et policier. La France n’est qu’un pays de violence extrême et de corruption, à la manière des pays d’Amérique Latine. Bientôt il faudra se déplacer avec gilet pare-balle et mitraillette en bandoulière. Je ne vois pas ce que les Juifs peuvent attendre d’un pays déjà effondré politiquement et économiquement, et où l’arrivée au pouvoir de la dictature militaire approche ? Il vaut mieux s’organiser pour partir d’un pays antisémite et non-crédible.

Verified by MonsterInsights