Moshe Kahlon: “Nous savions que la trêve avec Gaza serait impopulaire”

0
549
FILE - In this Wednesday, March 18, 2015 file photo, Moshe Kahlon, Kulanu party leader, greets his supporters in the city of Tel Aviv, Israel. Influential newcomer Kahlon heads the center-right Kulanu party. Set to serve as finance minister, he has pledged to carry out economic reforms and lower the cost of living for the struggling middle class. (AP Photo/Tsafrir Abayov, File)

FILE – In this Wednesday, March 18, 2015 file photo, Moshe Kahlon, Kulanu party leader, greets his supporters in the city of Tel Aviv, Israel. AP Photo/Tsafrir Abayov, File

Le ministre israélien des Finances, Moshe Kahlon, a déclaré samedi que le gouvernement savait pertinemment que la trêve conclue avec le Hamas à Gaza, n’obtiendrait pas le soutien populaire mais que les responsables de la sécurité ont unanimement estimé qu’il s’agissait d’une solution opportune, alors que l’Etat hébreu a été visé par plus de 500 roquettes en 48h la semaine dernière.

Dans une interview accordée à Hadashot, Kahlon a déclaré que cette décision était le fruit d’un “grand sens des responsabilités”, mais “nous savions qu’elle serait impopulaire.”

“Je ne reproche pas aux citoyens d’Israël d’être en colère, car selon les informations dont ils disposent, ils ont raison. Mais selon les notres, [et celles des membres du cabinet de sécurité, et j’ai entendu les propos du chef du Shin Bet, du chef du Mossad et du chef du renseignement militaire), ils nous a été conseillé de ne pas s’engager vers une escalade de la violence et je pense qu’il faut pencher en faveur de cette solution”, a-t-il affirmé.

La trêve conclue entre Israël et le Hamas mardi soir dernier a provoqué un tumulte au sein du gouvernement, incitant notamment le ministre de la Défense, Avigdor Liberman à démissionner mercredi.

Elle a par ailleurs suscité la colère des habitants du sud qui ont bloqué les routes et manifesté durant trois jours contre la décision du gouvernement.

MENAHEM KAHANA / AFP Israeli Defence Minister Avigdor Lieberman announced his resignation and called for early elections after a sharp disagreement over a Gaza ceasefire deal, on November 14, 2018 MENAHEM KAHANA / AFP

Par ailleurs, le Premier ministre Benyamin Netanyahou doit notamment rencontrer Moshe Kahlon dimanche pour tenter de le convaincre de ne pas provoquer des élections anticipées pour remplacer Lieberman, alors que Kahlon s’est prononcé pour la tenue d’élections le “plus vite possible”.

“Je vais rencontrer Moshé Kahlon avant le conseil des ministre hebdomadaire dimanche pour une dernière tentative de le convaincre de ne pas faire tomber le gouvernement“, a-t-il affirmé sur son compte Twitter.

“Il ne faut pas faire tomber un gouvernement de droite. Tous les membres du Likoud souhaitent continuer à gérer l’Etat une année entière supplémentaire”, a ajouté Netanyahou.

Selon un sondage rendu public par la deuxième chaîne de télévision, 53% des Israéliens sont favorables à des élections anticipées contre 32% qui sont contre, le reste étant sans opinion.

i24news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.