La Présidente de l’organisation Shurat HaDin, Adv. Nitzana Darshan-Leitner pose la question cruciale: pourquoi les autorités refusent-elles de remettre la balle qui a tué Sheerin Abu Akala ?  Pour cacher leur responsabilité… ? Ce matin, nous avons déposé une plainte auprès de la Cour internationale de justice de La Haye pour enquêter sur Abu Mazen pour avoir tué la journaliste d’Al-Jazeera.

Le groupe israélien de défense des droits civiques Shurat Hadin a récemment déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale contre le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pour sa responsabilité pénale dans la mort de  la journaliste d’ Al-Jazeera Shireen Abu Akleh. La journaliste a été tuée le 11 mai lors d’un affrontement entre les Forces de défense israéliennes et des Palestiniens armés dans la région de Jénine, et, selon l’ONG, le refus de coopérer avec Israël dans l’enquête pourrait être dû au fait qu’elle pourrait révéler des faits à charge sur les Palestiniens. La mort d’Abu Akleh a conduit à diverses enquêtes, qui, pour la plupart, ont accusé Israël, bien que Tsahal insiste sur le fait qu’aucune conclusion ne peut être tirée tant que la balle – détenue par l’AP – n’a pas été soumise à une analyse balistique. Les demandes d’Israël d’examiner la balle ont jusqu’à présent été purement et simplement rejetées, y compris dans le cadre d’une enquête conjointe avec les États-Unis agissant en tant qu’observateur. 

Une plainte déposée qui met en cause la responsabilité d’Abu Mazen

Shurat Hadin a allégué que l’AP refusait de rendre la balle parce qu’une telle enquête révélerait probablement qu’Abu Akleh a été tuée par des hommes armés palestiniens, et non par des soldats de Tsahal. Il a souligné l’implication des fameuses Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, qui font partie de l’Organisation de libération de la Palestine dirigée par Abbas. La plainte a également révélé que dans les mois qui ont précédé la fusillade tragique, Tsahal s’est retiré du camp de réfugiés de Jénine à la demande d’Abbas, qui a déclaré que les forces de sécurité palestiniennes exerceraient leur contrôle sur la zone. L’Autorité Palestinienne a échoué dans cet effort ou a délibérément permis que Jénine devienne un nid de terreur, où une nouvelle alliance entre les Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa et le groupe terroriste du Jihad Islamique Palestinien a été conclue, menant à la création conjointe du « Bataillon Jénine », celui-là même qui a été impliqué dans l’échange de coups de feu lors de l’incident, selon Shurat Hadin. 

Les Brigades des martyrs d’Al Aqsa ont utilisé le même type de balle lors de l’attentat de Bnei Brak, en avril

De plus, les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa – l’un des groupes terroristes palestiniens les plus meurtriers responsables d’innombrables attentats-suicides, fusillades, tirs de roquettes aveugles et autres opérations violentes visant des civils israéliens – avaient repris leurs activités terroristes en Israël. Une de ces attaques, perpétrée par un membre du groupe avec une arme capable de tirer le même type de balle qui aurait été extraite du corps d’Abu-Akleh, a fait six morts dans la ville de Bnei Brak, dans le centre d’Israël, en avril. 

Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa sont connues pour tirer sans discernement

L’enquête balistique sur la balle pourrait révéler l’implication des « Brigades des martyrs d’Al-Aqsa » de l’OLP dans l’incident – une implication qui entraînerait la responsabilité pénale d’Abu Mazen lui-même, qui est le président de l’OLP. En effet, dans les mois qui ont précédé la fusillade, Tsahal a cherché à entrer à Jénine pour démanteler les escouades terroristes qui y opéraient, mais Abu Mazen a refusé. Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa détiennent des armes illégales et tirent sans discernement sur des civils.  C’est ainsi qu’ils ont perpétré la dernière attaque à Bnei Brak au cours de laquelle cinq personnes ont été tuées, et des dizaines d’autres attaques au cours de la dernière décennie.
Shurat HaDin conclut « Nous ne resterons pas silencieux face au mensonge palestinien et aux enquêtes biaisées des médias internationaux. Il est beaucoup plus probable que les gangs terroristes de l’OLP à Jénine soient ceux qui ont tiré sans être reconnus, donc Abu Mazen devrait être tenu pour responsable ».
Jforum – Groupe Israël Eternel  – Israël HaYom

2 Commentaires

  1. Israël est toujours naïf et c’est une caractéristique des Ashkénazes de croire aux arabes et dans ce cas précis de se retirer du camp de réfugiés ( c’est bizarre de qualifier de réfugiés????) de je nine et permettre aux différentes factions arabes de former ce dit bataillon de Jennie responsable de la mort de la journaliste militante arabe d’Al Jezeera) et cela est certain contrairement à l’enquête biaisée ce la CDH de l’ONU toujours prompt dans ce cas à nouveau de condamner Israël sans la balle preuve essentielle et raison pot laquelle l arabe Abbas négationniste et terroriste ne veut pas la donner
    Si les sepharades avaient eu leur mot à dire connaissant la fourberie arabe jamais ils se seraient retirés de Jennie comme jamais ils auraient conclu les accords d Oslo ou donner la gestion des lieux de culte à leurs représentants surtout Jérusalem et le mont du temple où les différents caveaux de nos patriarches ou de ne pas s’opposer à 74 ans de statut de réfugiés et de l’UNWRA
    ‘Il faut être stupide de croire en la parole d’un arabe de cette région de Judée Samarie
    Mais quand les sepharades seront il au pouvoir pour conter la propagande arabe et remettre à leur place les pays assassins d’Europe véritables bourreaux des juifs depuis 18 siècles y compris leur population démoniaque

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.