Russie: M. Poutine se félicite du tir réussi d’une salve de missiles hypersoniques Zircon

 

Alors que la Russie revendique des « garanties juridiques » pour sa sécurité auprès de l’Otan et des États-Unis pendant que des mouvements de ses troupes sont observées près de l’Ukraine, le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, s’est félicité du tir réussie d’une salve de missiles hypersoniques Zircon [ou Tsirkon], le 24 décembre.

« Cette nuit, plus précisément au petit matin, un tir d’une salve du système hypersonique Zircon a été effectué […] avec succès », a avancé le président russe, lors d’un Conseil pour la science et l’éducation. « Il s’agit d’un grand événement dans la vie du pays et d’une étape importante dans le renforcement de la sécurité de la Russie et de ses capacités de défense », a-t-il fait valoir, avant de charger son ministre de l’Industrie, Denis Manturov, de transmettre des félicitations aux équipes ayant pris parti à cette réussite.

Le missile de croisière hypersonique Zircon [code Otan : SS-N-33]fait partie des armes « invisibles » que M. Poutine avait présentées en mars 2018. Destiné à armer les batterie côtière, les frégates appartenant à la classe « Amiral Gorchkov » et les sous-marins nucléaires d’attaque [SNA] de type « Iassen », cet engin a débuté ses essais en 2020. Selon les détails disponibles, il peut voler à la vitesse de Mach 9, à une altitude maximale comprise entre 30 et 40 km. Sa portée serait de 1000 km.

Ces dernières semaines, la marine russe a multiplié les essais de ce missile, le dernier – avant la salve évoquée par M. Poutine – ayant eu lieu le 16 décembre. Ce jour là, la frégate « Amiral Gorchkov » a tiré un tel engin depuis la mer Blanche sur une cible située dans la région d’Arkhangelsk.

Il est probable que le succès des derniers tirs dont M. Poutine s’est félicité ait été le point d’orgue de cette campagne d’essai. « Les tests étatiques du missile de croisière hypersonique Zircon sont presque terminés. Les livraisons des engins de série commenceront l’année prochaine », avait en effet déclaré Sergueï Choïgou, le ministre russe de la Défense, le 21 décembre.

Cela étant, et contrairement aux précédents tests, les services de ce dernier n’ont – pour le moment – diffusé aucune image du tir de cette salve de Zircon aux airs de démonstration de force… En tout cas, l’annonce du chef du Kremlin survient alors que les États-Unis éprouvent quelques difficultés à mettre au point leurs armes hypersoniques… Ainsi, selon le site « The War Zone », le missile hypersonique AGM-183A [ou ARRW, pour Air-Launched Rapid Response Weapon] a récemment connu son troisième échec, en autant d’essais.

Pour rappel, la Russie dispose de deux autres types d’armes hypersoniques, dont le système Avanguard [un planeur hypersonique lancé par un missile intercontinental RS-18/SS-19], entré en service en décembre 2019, et le missile aérobalistique Kinjal, mis en oeuvre par le chasseur MiG-31K.

Photo : archive

PAR  · 25 DÉCEMBRE 2021 opex360.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.