Micro coupé pour Meurice, le billet de Tristane Banon

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice est mis à pied. Une décision qui ne vient pas de la station, mais du groupe Radio France. Que l’humoriste risque un licenciement pour avoir répété une blague est en réalité aussi gênant que sa présence sur cette grille depuis la rentrée. Le 29 octobre 2023, lorsqu’il a comparé Benyamin Nétanyahou à « une sorte de nazi mais sans prépuce », sa blague, mauvaise, n’était pas antisémite. Les tribunaux ne diront rien d’autre en confirmant qu’elle relève de sa liberté d’expression, et c’est très bien ainsi.

Car ce qui pose problème chez Guillaume Meurice, ce n’est pas la plaisanterie qui moque un chef d’État israélien, mais l’addition de railleries monomaniaques sur les Juifs. Quand Charlie Hebdo tape sur tout le monde, Meurice, lui, s’acharne. Et si l’humour militant anticapitaliste-antisioniste à tendance douteuse a le droit de cité, ça n’est pas au service public à l’aider à se répandre. Quant à la liberté d’expression, elle n’interdit pas la critique, ça s’appelle le débat. Et comme personne n’est propriétaire du micro du contribuable, il n’aurait pas été choquant que Guillaume Meurice ne retrouve pas sa chronique à la rentrée.

Il est en revanche absurde de le sanctionner en cours de saison pour avoir redit cette plaisanterie vaseuse. Que Meurice finisse convoqué par la police en novembre pour une blague est une honte. Qu’il soit sacqué pour l’avoir répétée, tandis que ces plaintes sont classées, est inadmissible. Répondre à sa provocation en lui infligeant une mise à pied de rattrapage, espérant ainsi gommer une erreur de casting, revient à faire de la « maison ronde » un censeur, et de Meurice, un martyr de la liberté d’expression. Son public est en feu. Et l’on sait, depuis Siné et Dieudonné, où cela peut mener.

JForum.fr avec  www.franc-tireur.fr
Tristane Banon
par Tristane Banon

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Asher Cohen

Qualifier publiquement de nazi un chef de gouvernement israélien, sans apporter la moindre preuve de son allégation, ce n’est pas une  » blague  », mais une atteinte délibérée à l’honneur et à la réputation. Nous retrouvons ici la petite France de Vichy et des lois raciales antisémites, et nous comprenons mieux pourquoi, dès son arrivée au pouvoir, Pétain, le sauveur de la France, se soit dépêché d’abroger le décret-loi Marchandau, afin de libérer la parole antisémite dans ce pays. Je me demande vraiment ce que font les Juifs dans un pays où la parole antisémite est libre sur les chaînes radiophoniques publiques. Il faut vraiment avoir une forte haine de soi juive pour payer des impôts et taxes afin de financer une telle expression publique d’antisémitisme.

marco darmon

je suis d accord aveec toi asher mais le probleme est qu en israel qu est qu ils attendent de construire des logements hlm neufs au frais de l etat si israel veut qu il y a bcp d immigrants juifs des usa , canada , france etc parce que la majorite des juifs ne sont pas si riches que ca et c est seulement une minorité qui sont riches alors allez y dans les services sociaux a paris , marseille , toulouse , lyon etc ou bcp de juifs ont des problemes sociaux sont au chomage ou ne touchent pas de grosses retraites alors a part ceux qui sont docteurs , avocats , dentistes , architectes , veterinaires , les autres ont tirent plutot la langue comme moi qui vit en hlm ou j ai pas une grosse retraite alors je veux bien aller en israel mais a une condition qu israel devient social ??, et qu on construise des hlm neufs a loyers modérés !
j ai été surpris par mon ex femme israelienne qui m a dit qu en israel quand on loue un appartement privé «  »il faut donner au proprietaire 24 mois de loyers est ce vrai ca ?,c est completement fou ce pays et le likoud na rien fait pour changer tout ca par des lois a la knesset pour supprimer ce mode de payer 24 mois de loyers ??, c est inadmissible cela et qui peut se payer des tels moyens de loyers c est inimaginable israel doit changer ses lois pour rendre attractif israel sur tous les points de vue ??? n est ce pas asher ??,

Asher Cohen

Vous posez une question politique extrêmement complexe qui remonte à l’opposition entre Brandeis et Weizman, tranchée par la conférence de Cleveland des années 1920, puis la position de Ben Gourion sur le Sionisme et les rapports entre Israël et la Diaspora après 1948, et enfin la réforme de Shimon Pères, qui après 1984, et les constructions d’HLM par Daniel Lévy, avait compris que le socialisme n’était plus efficace pour Israël, et a mis fin à l’état providence, qui n’était plus supportable. Je ne peux pas vous traiter ici l’opposition Brandeis-Weizman, ni la position de Ben Gourion après 1948, ni la réforme de Pères en 85.

Je ne dis pas qu’Israël n’a pas la capacité à construire des milliers d’HLM, ce qui ne représenterait qu’un faible budget, mais je pense que le problème est avant tout politique. Je rappelle que notre rationalisme Juif, multi millénaire, n’interdit pas les fêtes mais a toujours prôné la productivité et le travail, considérée comme une vertu, quel que soit l’âge, ainsi que l’étude tout au long de la vie, ceci à la différence de l’islam qui recommande la contemplation perpétuelle. Convenez que les Juifs au chômage en France, par manque de qualifications, seraient aussi au chômage en Israël. De même le petit retraité, qui vit en rentier en France, vivra aussi en rentier en Israël et n’en fera pas une ramée. Un problème est qu’actuellement 27% de la population israélienne vit en dessous du seuil de pauvreté, alors que l’État Juif manque cruellement de matière grise et de main d’œuvre, au point de l’importer. On voit bien que Tsahal n’a pas un grand niveau intellectuel, et qu’Israël a une production insuffisante d’armement pour la guerre. Tout Juif doit participer à la Nation Juive, à fortiori quand la survie de l’État Juif est menacée par la guerre, et seul le travail donnera des résultats.

Israël n’aura jamais trop d’ingénieurs, de managers d’entreprise, d’architectes, de médecins, plombiers, électriciens, chauffeurs, etc..et même un senior sur un fauteuil roulant, qui ne travaille que quelques heures par jour, peut être utile à l’État Juif. Les seniors ont la maturité, l’expérience, la connaissance et la sagesse que n’ont pas les gens de 40 ans, et ils sont donc extrêmement profitables.

Soyez assuré que celui qui vit en France d’une faible retraite complétée par des aides sociales, n’aura aux États-Unis que sa retraite et aucune aide sociale, hormis les aides de la communauté juive, et si depuis 1986 Israël s’est calqué sur le modèle américain, malgré tout il attribue des aides à l’alya.

Maintenant s’agissant de la France, les Juifs du Maghreb ont été écrasés et exploités par l’impérialisme colonial des français, au point d’être devenus partisans du moindre effort. De plus, après la Décolonisation, ils ont été manipulés et piégés à entrer en France pour engraisser les anciens impérialistes, de grands paresseux qui vivaient déjà sur leur dos au Maghreb. En d’autres termes, les Juifs du Maghreb sont devenus pour des générations, des archiperdants dans la vie, et les politiciens israéliens ne semblent pas disposés à les récupérer et les assister socialement. Le problème est que si la France s’effondre, Israël devra récupérer au moins 200.000 Juifs, et où les mettra-t-il faute de logements, sous la tente ?