La moitié des Français estime que les médias publient des fausses informations

Une nouvelle étude, réalisée par Ipsos, montre que la confiance à l’égard des médias s’est dégradée ces cinq dernières années.

Des journalistes français devant le palais de justice de Nanterre. Charles Platiau/REUTERS

Le désamour entre les médias et les Français se creuse. Après le baromètre annuel de La Croix-Kantar qui, en janvier, avait pointé une véritable crise de confiance, une nouvelle étude d’Ipsos publiée vendredi confirme cette tendance.

Réalisée en ligne dans 27 pays du monde entier auprès de 19.541 personnes, l’étude dresse un état des lieux de la vision que portent les citoyens sur les médias. En France, plus de 1.000 personnes, âgées de 16 à 64 ans, représentatives de la population y ont participé.

 L’information de proximité privilégiée

La cote de confiance des Français dans les médias est en baisse et tous les supports sont touchés par cette tendance de fond. Seulement 37% de nos concitoyens affirment avoir confiance dans la télévision et la radio, 36% pour ce qui est des journaux et magazines papier. À titre de comparaison, dans le bas du classement, en Serbie, ces taux sont respectivement de 17% et 11%.

Ipsos note que plus d’un quart des Français (26%) fait davantage confiance à une information délivrée par l’un de leurs proches. 65% d’entre eux pensent même que ces informations sont intéressantes alors qu’ils ne sont que 46% à juger pertinentes celles délivrées par les médias audiovisuels et la presse écrite.

Une statistique inquiétante quand on sait que c’est, entre autres, ce mode de pensée qui sous-tend la diffusion en masse des fausses informations sur les réseaux sociaux. Le phénomène des groupes Facebook pendant le mouvement des Gilets Jaunes en est le parfait exemple. L’étude souligne aussi que la confiance à l’égard des médias s’est particulièrement dégradée depuis ces cinq dernières années, quel que soit le support.

Des médias perçus comme promoteurs de fausses informations

Au moment où les deepfake, ces vidéos manipulées à l’aide d’outils d’intelligence artificielle, commencent à trouver un certain écho sur le web et alors que le gouvernement se mobilise sur la manipulation de l’information, les médias sont perçus comme des promoteurs de «fake news». 48% des Français estiment que la presse papier (journaux et magazines) produit «beaucoup de fausses informations».

Un taux qui grimpe à 52% pour la télévision et la radio. Pour ce qui est de l’information en ligne, Ipsos a choisi un spectre très large regroupant ce qu’on peut lire sur les sites d’information mais aussi sur les réseaux sociaux. Dans cette catégorie, 63% pensent que «beaucoup» des informations qu’ils lisent sont fausses.

Dans certains pays, les statistiques sont encore plus inquiétantes. Ainsi, 82% des Serbes, 78% des Hongrois et 68% des Russes pensent que leurs journaux et magazines partagent de fausses informations. Pour la télévision et la radio, ces taux sont respectivement de 74%, 73% et 71%.

À la question: «Pensez-vous que les médias agissent avec de bonnes intentions quand ils vous informent?». Seuls 46% des Français répondent par la positive pour ce qui est de la télévision et de la radio, 47% pour les journaux et magazine papiers et 43% pour les informations en ligne.

Le service public audiovisuel reconnu

En France, 40% des personnes interrogées jugent «nécessaire» le service fourni par l’audiovisuel public (Radio France, France Télévisions, Arte, France Médias Monde). Alors qu’un projet de loi censé réformer ces médias financés par le contribuable sera présenté d’ici à la fin du mois d’octobre, moins d’un tiers des Français (30%) les juge «dépassés, élitistes ou bureaucratiques».

https://www.lefigaro.fr/medias/la-moitie-des-francais-estime-que-les-medias-publient-des-fausses-informations-20190705?fbclid=IwAR2GayQDucww4mywprKFZCdRDu-BBuD0wQ7pxhj2VxIFLE4cW1XiWBunAao

 

Chiffres clés d’Internet et des réseaux sociaux en France en 2021

Alexandra Patard / Publié le 10 février 2021 à 15h31

Sites, médias sociaux et applications mobiles populaires, temps passé sur Internet, ou encore activités en ligne préférées… Retrouvez toutes les données sur l’usage du web et des réseaux sociaux en France en 2021.

Tous les chiffres clés d’Internet et des réseaux sociaux en France en 2021. © We Are Social / Hootsuite

Quelques jours après avoir communiqué les chiffres de l’usage d’Internet, des réseaux sociaux et du mobile à l’échelle mondiale, We Are Social et Hootsuite publient leur Digital Report 2021 avec les statistiques dédiées à la France.

Les chiffres de l’usage d’Internet et des réseaux en France

Parmi les principales données partagées par le rapport, nous avons rassemblé ci-dessous les principaux chiffres à retenir. Sur les 65,35 millions de Français, on recense :

  • 59,47 millions d’internautes, soit 91 % de la population (+2,5 % sur un an),
  • 1,4 million d’internautes supplémentaires en janvier 2021 (vs janvier 2020),
  • 49,6 millions d’utilisateurs actifs des réseaux sociaux, soit 75,9 % de la population (12,8 %),
  • 5,6 millions de nouveaux utilisateurs des réseaux sociaux en France,
  • 96,1 % des utilisateurs actifs des réseaux sociaux s’y connectent depuis un mobile,
  • 5h37 de temps passé en moyenne sur Internet, 2h17 depuis un mobile,
  • 74,4 % des internautes français ont réalisé un achat en ligne en décembre 2020.

© We Are Social / Hootsuite

95,7 % des Français possèdent un smartphone

En 2021, 95,7 % des internautes français de 16 à 64 ans disposent d’un smartphone, 79,8 % un ordinateur (fixe ou portable) et 48,9 % une tablette. Derrière, le parc technologique se compose de consoles de jeu vidéo (43,8 %), de montres connectées (16,5 %), d’objets connectés pour la maison (10 %) ou encore de casques de réalité virtuelle (3,9 %).

© We Are Social / Hootsuite

1h41 passée sur les réseaux sociaux

Les internautes français passent en moyenne 5h37 par jour à surfer sur la toile, contre 3h27 à regarder la télévision (streaming inclus). Le rapport comptabilise aussi 1h41 sur les réseaux sociaux, 1h06 à lire la presse (en print ou en ligne), 1h01 à écouter la radio, 59 minutes à utiliser un service de streaming musical et 28 minutes à écouter des podcasts. Le temps moyen passé au quotidien à jouer aux jeux vidéo en France s’élève désormais à 56 minutes.

© We Are Social / Hootsuite

Chrome, le navigateur favori des internautes français

Lorsqu’ils surfent sur le web, les internautes français utilisent majoritairement le navigateur Chrome dans 57,7 % des cas (-34 % sur un an), devant Safari pour 21,4 % d’entre eux (+7,2 %) et Firefox (8,4 %, en baisse de 7,5 %). Si l’usage d’Internet Explorer enregistre une baisse de 38 % comparé à 2019, Microsoft Edge représentent le 4e navigateur en France (4,9 %), boosté par une croissance de 70 % en un an.

© We Are Social / Hootsuite

Google, YouTube et Facebook, les 3 sites les plus visités en France

Pas de bouleversement en tête du classement des sites les plus visités en France, selon les chiffres de SimilarWeb datant de décembre 2020. Le podium est composé de Google, qui rassemble 2,65 milliards de visites, YouTube et Facebook. Amazon se classe 5e, Twitter 8e , Instagram 12e et Netflix est 14e. YouTube enregistre 21 minutes et 14 secondes passées en moyenne par visite, loin devant Xvideos.com (13 minutes et 38 secondes) et Leboncoin.fr (11 minutes et 58 secondes).

1 COMMENTAIRE

  1. A VOIR LE COMPORTEMENT DE L AFP EN ISRAËL ET DES MÉDIAS FRANÇAIS QUI FONT DU COPIER/COLLER DE CETTE MÊME AGENCE IL N EST PAS ÉTONNANT QUE TOUS LES GENS DE BON SENS S EN DÉTOURNENT ET NE PEUVENT PAS LES PRENDRE AU SÉRIEUX.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.