MbS se prémunit contre le risque de coup d’Etat©

0
1213

Le Prince SAOUDIEN BIN SALMAN PREND DES MESURES PRÉVENTIVES CONTRE LA MENACE D’UN COUP D’ÉTAT

Le prince héritier, confronté à une vulnérabilité accrue, a réorganisé les forces armées du royaume en réponse aux rumeurs de dissidence au sein de la famille royale saoudienne.

Prince héritier saoudien Mohammed bin Salman

Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman prend la parole lors de la réunion des ministres de la Défense de la Coalition des forces islamiques contre le terrorisme à Riyad, en Arabie Saoudite, le 26 novembre 2017 .. (crédit photo: BANDAR ALGALOUD / COURTOISIE DE LA COUR ROYALE SAUDIENNE / DISTRIBUTION VIA REUTERS)

Mujtahid, une voix saoudienne réputée des médias sociaux, a rapporté dans le journal Al-Khaleej Online plus tôt cette semaine que le prince héritier Mohammad Bin Salman avait réorganisé le personnel militaire et les avoirs à l’intérieur du royaume en réponse aux rumeurs selon lesquelles certains membres de la famille royale auraient planifié un coup contre lui.

La nouvelle arrive alors que le prince poursuit sa tournée dans les États arabes qui a débuté la semaine dernière et que la communauté internationale envisage des sanctions contre l’Arabie saoudite pour l’assassinat du journaliste saoudien écrivant aux Etats-Unis, Jamal Khashoggi aux mains d’agents saoudiens à Istanbul le mois dernier, suivant les ordres de MBS – un surnom populaire pour le prince, utilisé dans les médias occidentaux.

Des troupes auraient été détournées des provinces de l’est et de l’ouest du royaume vers la capitale, Riyadh, une initiative qui semble avoir pour but de dissuader un éventuel coup d’État en l’absence du prince.

«Depuis l’affaire Khashoggi, des rumeurs ont couru que des membres de la famille royale avaient eu des discussions sur la nécessité de changer le leadership du pays ou au moins sa structure de direction », a déclaré Gerald Fierstein, vice-président senior du Middle East Institute in Washington, à Media Line.

“Il ne serait pas surprenant que MBS ait effectivement eu une sorte de conversation qui l’a conduit à remettre en question l’engagement de certains membres de la famille à l’égard de son autorité”, a ajouté Fierstein.

La répression de l’opposition par le prince héritier a pris de l’ampleur l’an dernier lorsqu’il a emprisonné de nombreux membres de la famille royale et d’autres «dissidents» fortunés à l’hôtel Ritz Carlton de Riyadh. Depuis, d’autres purges ont eu lieu, donnant ainsi à certains membres de la famille royale, notamment au prince Ahmed bin Abdulaziz Al Saud, le droit de demander un séjour prolongé à l’étranger. Néanmoins, le prince Ahmed, qui s’est montré intéressé par une réforme du gouvernement saoudien, est rentré au royaume à la fin du mois d’octobre, après avoir passé des mois au Royaume-Uni. Il aurait été chaleureusement accueilli par le prince héritier.

Dans son reportage, Mujtahid affirmait que “si le prince Ahmad avait annoncé… le retrait du roi Salman du pouvoir, 95% de la famille lui aurait fait allégeance sur-le-champ“.

Bruce Riedel, membre principal du Brookings Institute, a déclaré à The Media Line que MBS «s’est aliéné de nombreux membres de la famille royale au cours de son racket (extorsion sous pression) au Ritz Carleton.

L’assassinat de Khashoggi a également ajouté au sentiment d’instabilité.

«À chaque fois que Bin Salman est hors du pays, il est plus vulnérable et s’il est traité comme un paria à l’étranger, sa vulnérabilité augmente», a conclu Riedel.

En effet, alors que le prince héritier poursuit sa tournée à l’étranger avant la conférence du G20 en Argentine fin novembre et traverse des pays dotés de traditions de démocratie libérale et de libertés civiles, il a plus de chances d’être perçu comme persona non grata.

Tel était le cas lorsqu’il a atterri en Tunisie plus tôt cette semaine. À son arrivée, il a été accueilli par des manifestants agités brandissant des pancartes indiquant: «Bin Salman, criminel de guerre» et «Cessez de tuer des enfants au Yémen».

Pour d’autres récits, visitez www.themedialine.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.