AG inculpe Netanyahu pour corruption, fraude et abus de confiance

Mandelblit recommande de porter des accusations dans les trois enquêtes sur le Premier ministre, dans l’attente d’une audience, après le rejet par la Haute Cour de l’offre du Likoud visant à empêcher la diffusion de ces accusations après les élections du 9 avril ; Un Likoud furieux dénonce la « persécution politique »

Le procureur général Avichai Mandelblit a appelé jeudi le Premier ministre Netanyahu à répondre des accusations dans les trois enquêtes de corruption ouvertes sur ses activités, plusieurs heures après que la Haute Cour a rejeté une tentative de dernier recours de la part du Likoud de faire taire ses recommandations jusqu’au lendemain des élections du 9 avril. Les actes d’accusation recommandés par Mandelblit feront l’objet d’une audience préalable.

Mandelblit, qui était autrefois secrétaire de cabinet de Netanyahu, a recommandé des accusations de corruption, de fraude et d’abus de confiance dans l’affaire 4000, dans laquelle Netanyahu est soupçonné de bénéficier d’une couverture favorable sur le Walla! News, en échange d’avantages réglementaires pour le géant des télécommunications Bezeq, qui est propriétaire du site.

Benjamin Netanyahu et Avichai Mandelblit (Photo: Gil Yohanan)

Benjamin Netanyahu et Avichai Mandelblit (Photo: Gil Yohanan)

 

Le procureur général a également appelé à des accusations de fraude et d’abus de confiance dans les affaires 1000, dans lesquelles Netanyahu et sa famille sont soupçonnés d’avoir reçu des cadeaux illicites de riches donateurs, et dans l’affaire 2000, dans laquelle Netanyahu aurait tenté de négocier une couverture favorable dans le quotidien Yedioth Ahronoth (publication sœur de Ynetnews) en échange de la promotion d’une législation contre le journal rival Israel Hayom.

Le Likoud a publié une déclaration furieuse à la suite de la publication des recommandations, accusant Mandelblit de «persécution politique» contre Netanyahu.

«La chasse aux sorcières contre le Premier ministre a commencé par une tentative de relier contre lui quatre affaires de corruption. Même avant l’audience, trois d’entre elles se sont effondrées (l’affaire 3000 a été clôturée et les affaires 1000 et 2000 n’incluent pas les accusations de corruption). Le reste va s’effondrer comme un château de cartes dès que le Premier ministre se confrontera aux témoins à comparaître », a déclaré le parti dans un communiqué.

Le parti et Netanyahu affirment tous deux qu’annoncer les recommandations dans la perspective des élections du 9 avril porterait gravement atteinte aux chances de réélection du Premier ministre.

Quelles sont les enquêtes?

Cas 1000

Cette affaire, connue également sous le nom d ‘ »affaire de cadeaux illicites », concerne des cadeaux que le premier ministre et sa famille auraient reçus du milliardaire américain Arnon Milchan et du milliardaire australien James Packer. Les cadeaux comprenaient principalement du champagne et des cigares coûteux.

L’enquête a révélé qu’il existait un prétendu système organisé, fonctionnant depuis une dizaine d’années, Netanyahu et sa famille exigeant et recevant des cadeaux d’une valeur totale d’environ 1 million de shekels.

En échange de ces cadeaux, Netanyahu aurait utilisé sa position pour influencer la politique du gouvernement afin d’améliorer la situation de ses collaborateurs, en particulier Milchan.

Benjamin Netanyahu et Arnon Milchan en 2015 (Photo: gettyimages)

Benjamin Netanyahu et Arnon Milchan en 2015 (Photo: gettyimages)

 

Avantages fiscaux : L’une des faveurs de ce type était l’intérêt manifesté par le premier ministre à étendre à plus de 10 ans les avantages fiscaux accordés aux résidents de retour, ce qui, selon la police, aurait permis à Milchan d’économiser des millions de dollars. Les responsables du ministère des Finances ont rejeté la proposition, affirmant que c’était contraire à l’intérêt public, car moins d’impôts seraient perçus.

Visa américain : Netanyahu est également soupçonné de travailler pour aider Milchan à renouveler son visa aux États-Unis. Le Premier ministre se serait alors tourné vers le secrétaire d’État américain John Kerry, l’ambassadeur américain en Israël, Dan Shapiro, et l’ambassadeur israélien auprès des États-Unis, Ron Dermer, pour leur demander de l’aider à étendre le visa de Milchan.

Fusion de la Chaîne 2 :   le Premier ministre aurait travaillé à promouvoir la fusion des deux chaînes de télévision partageant les chaînes 2, Keshet et Reshet, que Milchan souhaitait gérer, en plus de détenir des actions de son concurrent commercial, la Chaîne 10.

« Le directeur général du ministère des Communications, Shlomo Filber, est intervenu et a agi au nom de Netanyahu pour faire avancer les affaires de Milchan. En échange, le Premier ministre s’est vu promettre une couverture compatissante (des chaînes 2 et 10) », a annoncé la police.

Le projet Tata : Selon la police, les efforts de Netanyahou les plus évidents contre les intérêts israéliens au service des intérêts de Milchan étaient les efforts qu’il a déployé pour promouvoir une zone de libre-échange sur la frontière israélo-jordanienne, projet que Milchan cherchait à promouvoir dans le cadre de son partenariat avec l’industriel indien Ratan Naval Tata.

Le projet, qui, selon la police, allait à l’encontre des recommandations de l’établissement de la défense, aurait généré des profits énormes pour Milchan et Tata, mais aurait été abandonné car il aurait coûté à l’État un montant déraisonnable en dépenses de sécurité.

Chaîne 10: Netanyahu aurait agi en violation de la loi en gérant les affaires de Channel 10, alors qu’il savait que son ami Milchan détenait des actions dans la chaîne.

 

Affaire 2000

La police a déclaré qu’Arnon Mozes, propriétaire et éditeur de Yedioth Ahronoth et Netanyahu, avaient discuté de l’assistance mutuelle visant à promouvoir les intérêts de chacun au cours de réunions privées qui ont débuté en 2009 et ont duré plusieurs années.

Dans le cadre de ces entretiens, les deux hommes auraient discuté de la possibilité que Mozes aide Netanyahu à conserver sa position de Premier ministre par le biais d’une couverture positive et favorable dans Yedioth Ahronoth. En retour, le Premier ministre aiderait Mozes à promouvoir les intérêts financiers de Yedioth en initiant et en appuyant des initiatives visant à affaiblir le journal israélien Israel Hayom.

Arnon Mozes (Photo: Avi Mualem)

Arnon Mozes (Photo: Avi Mualem)

 

L’enquête a également révélé que Netanyahu et Mozes avaient pris des mesures concrètes pour promouvoir les intérêts des uns et des autres dans le cadre des accords conclus entre eux, « ou tout au moins ont fait comprendre à ceux qu’ils faisaient ainsi », a noté la police.

Nétanyahou aurait notamment pris des mesures pour aider Mozes : son soutien à un projet de loi visant à empêcher la distribution gratuite de journaux, surnommé le « projet de loi Israël Hayom », le quotidien étant distribué gratuitement; ses efforts pour réduire la distribution d’Israël Hayom ; et ses efforts pour annuler l’édition du week-end du journal.

En outre, Netanyahu, le ministre des Communications de l’époque, aurait servi de médiateur entre Mozes et des acheteurs potentiels pour Yedioth Ahronoth.

L’enquête policière était basée sur deux enregistrements réalisés à la demande de Netanyahu et à l’insu de Mozes. Les enregistrements évoquent des réunions entre Netanyahu et Mozes à la résidence du Premier ministre à Jérusalem et ont été enregistrés par son chef de cabinet de l’époque, Ari Harow, sur son téléphone portable. Harow est devenu le témoin de l’Etat.

Netanyahu et Mozes ont tous deux déclaré qu’ils n’avaient pas vraiment l’intention de promouvoir les sujets abordés dans leurs entretiens.

Cas 4000

Cette affaire, également connue sous le nom d ‘ »affaire Walla! -Bezeq », est considérée par la police et l’autorité israélienne des valeurs mobilières comme la plus grave des trois affaires. Deux des principaux confidents de Netanyahu, l’ancien directeur général du ministère des Communications, Shlomo Filber, et l’ancien conseiller aux médias Nir Hefetz, ont rendu témoignage à l’État et auraient fourni à la police des preuves à charge.

Netanyahu est soupçonné d’avoir accepté des pots-de-vin et d’avoir agi en conflit d’intérêts en promouvant une réglementation de plusieurs centaines de millions de dollars auprès de Bezeq et de son actionnaire majoritaire à l’époque, Shaul Elovitch, y compris la fusion de Bezeq avec la société de télévision par satellite Yes. En retour, le Premier ministre aurait demandé, directement et indirectement, une couverture favorable de Walla! News, qui appartient à Bezeq.

Selon l’enquête de la police, de 2012 à 2017, le Premier ministre et ses associés « sont intervenus de manière flagrante » presque quotidiennement dans le Walla! Site d’actualités, utilisant les liens avec Elovitch et son épouse Iris pour influencer les nominations et promouvoir des images et articles flatteurs, tout en écrivant les critiques du premier ministre et de sa famille.

Netanyahu et Elovitch (Photo: Marc Israel Sellem, Orel Cohen)

Netanyahu et Elovitch (Photo: Marc Israel Sellem, Orel Cohen)

 

La police a également déclaré que les Elovitch avaient influencé le contenu publié sur Walla! Nouvelles en échange de décisions réglementaires prises par Netanyahu, au bénéfice de Shaul Elovitch et de la société Bezeq.

Elovitch et son épouse Iris sont également soupçonnés de corruption, d’obstruction à la justice et de blanchiment d’argent. En outre, Stella Handler, l’ancienne PDG de Bezeq, et Amikam Shorer, l’ancien responsable de la stratégie et du développement de Bezeq, pourraient également faire l’objet de poursuites.

Arnon Mozes est l’éditeur et le propriétaire du groupe Yedioth Ahronoth, qui comprend Ynet et Ynetnews.

Adaptation : Marc Brzustowski

16 Commentaires

  1. Que serions -nous sans notre Bibi ? Lui seul est capable de défendre le pays face aux organisations internationales .Les israéliens qui critiquent tant Netanhyaou dans les media diffusés dans le monde entier font un tort considérable à leur pays surtout à l’heure où les organisations internationales sont anti-israéliennes .
    Mais c’est un fait connu que nous les juifs donnons à nos adversaires et ennemis des verges pour qu’ils nous fouettent !
    Alors , SVP , cessez de relayer ces types d’infos qui réjouissent tant les anti-juifs car anti-israéliens c’est un subterfuge pour masquer la réalité des propos anti-juifs .
    Ne publiez RIEN qui puisse nuire à l’image d’Israél car nous en subissons les conséquences en Europe , il n’est qu’à voir la multiplication des exactions contre les juifs surtout en France et en Angleterre .
    Apprenez à laver  » votre linge sale en famille  » si je peux me permettre , ne prêtez pas le flanc à la calomnie .

  2. Ce Mandelblit a la tête d’un traitre et un sale type. C’est tout simplement un salaud. Il veut le malheur d’Israël. Car Netanyahou est le meilleur Premier Ministre d’Israël depuis David Ben Gourion et ce salaud de Mandelblit veut sa mort politique pour la donner dans des mains impies comme Lapidus et Ganz. Que ce dernier soit un bon Général, peut-être, mais cela ne lui donne pas aucun mérite de politiciens chevronné comme Netanyahou. Il y a déjà 4 ans les ennemis d’Israël de l’intérieur disaient  » tout sauf Netanyahou ». Aujourd’hui les ennemis d’Israël de l’intérieur ont trouvé leur Juda pour abattre Netanyahou, le traitre Mandelblit le salaud, l’ennemi du peuple, du pays et du Dieu d’Israël. Faisons échouer ce complot ignoble et votons comme un seul homme NETANYAHOU, amen !

  3. il semblerait que le système politique occidental (Américain et français essentiellement)ait contaminé Israël. Le premier ministre actuel fait peur aux ennemis d’Israel, il faut que ce Monsieur ( Bibi) continue son œuvre pour mettre à l’abrit Israël.

  4. On va voir si les Israéliens sont des veaux, pour voter pour un militaire qui va vendre le pays pour obtenir des faveurs de l’eurabia. Je souhaite de tout cœur que ça n’arrive pas, car il faut se souvenir des bourdes de Moshé Dayan qui a fait cadeau du Mont du Temple aux melons, de Sharon qui a quitté gaza sans contre partie, de ehoud barak qui a fait fuir Tsahal et laissé en plan l’armée du Liban sud, comme l’a fait la grande Zorah pour les Harkis.

  5. Le microcosme politicien est en ébullition pour cause d’intrigues de cornecul (l’histoire des cigares: Bibi aurait dû fumer pendant 135 jours 24h/24, or on ne l’a jamais vu fumer quoi que ce soit), qui rappellent notre affaire Clearstream. 8 millions de présidents, et autant de Gergorins! La plupart de ces magouilles tournent autour de la couverture médiatique, comme si les électeurs israéliens, enracinés dans la pratique de la démocratie, étaient sensibles aux ragots de journalistes. Ils connaissent trop bien leurs difficultés quotidiennes: la sécurité, le niveau de vie, pour se passionner pour ce cirque politicien.
    Pendant ce temps, la valeureuse justice israélienne accumule scandale sur scandale: le président du conseil de la magistrature distribuant les avancements moyennant faveurs sexuelles, le quasi acquittement (4 ans de prison) de l’arabe Raad Roshrosh, assassin de Tehilla Nagar, du kibboutz Ginossar, sa maîtresse juive qu’il battait depuis des années, qui pour se venger d’une plainte à la police, l’avait torturée puis écrasé le crâne http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/259275

  6. C’est l’Iran qui s’en sort toujours :
    Voulait s’installer en Syrie , la Russie le favorise en niquant daesh .
    Voulait le départ de Netanyahu , Israël le realise .
    Voulait la fin des sanctions , Obama le fait .
    Voulait des missiles , la Corée du Nord l’y aide .

  7. Mais c’est tout de même surprenant que cette affaire ne ressort que maintenant ???
    Pourquoi pas plus tôt ??? alors que cela concerne des malversations de plusieurs années auparavant.
    Mendelbit qui est religieux sera responsable du prochain 1er ministre, si par malheur pour le peuple Juif, ce ne sera pas Binyamin Nethanyaou qui sera réélu.
    Mendelbit manipule la politique comme un débutant, je n’arrive pas à saisir ses intentions ?

  8. Amis juifs, si vous avez la possibilité de voter, malgré ces « inculpations » ridicules pour Netanyahou faites-le….Il est le meilleur.

  9. La situation que nous allons connaître, dans la période très grave que nous traversons, c’est un nouveau premier Ministre certainement moins expérimenté et charismatique que NETANYAHOU, et qui sera tenté, comme TOUS LES AUTRES DIRIGEANTS, d’obtenir des faveurs, ici ou là: les grands gagnants seront l’IRAN, Le HAMAS, le HEZBOLLAH,………..
    Les Israéliens pourront remercier Mandelblit.

  10. Des accusations totalement ridicules. Comment peut-on imaginer, dans un pays de liberté de pensée totale, où vivent 8 millions de présidents (pour paraphraser Ben Gourion) qui ont un avis bien arrêté sur tout, que la presse peut influencer quiconque ?
    Pas plus que les juges d’ailleurs, qui cherchent visiblement à mettre toute sorte de bâtons dans les roues de Bibi.

    • D’acord avec vous. Beaucoup de bruit pour quoi? Comme si il existe un president, sans histoire. Natanyou est le meilleur pour וsrael. Dieu decidera

  11. Pauvre israel . Toute cette histoire biblique de malheur , d’errance , de persécution , d’espérance pour arriver à ça : avoir un excellent premier ministre accusé de pacotilles .
    Y a des lobbies juifs partout , pourquoi y en aurait pas en israel .
    On reproche à Netanyahu d’avoir favorisé un lobby alors que les israéliens ont des lobbies partout qui cherchent à influencer des politiques en faveur d’Israël .
    Ceux qui écoutent les lobbies israéliens sont-ils des corrompus ?
    Affaires 2000 et 4000 , qu’une histoire de lobbying gagnant gagnant .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.