La nouvelle unité « Ghost » d’élite mystérieuse, multidimensionnelle de Tsahal pourrait révolutionner le champ de bataille

L’unité Ghost est composée de personnel d’élite d’infanterie, du corps blindé et de l’armée de l’air, et sa mission principale est d’opérer dans n’importe quelle arène de combat pour localiser et détruire rapidement les cibles ennemies.

À l’été 2019, les Forces de défense israéliennes ont formé un tout nouveau type d’unité d’élite, et de nombreux détails entourant ses activités restent confidentiels. Ce que l’on sait cependant, c’est que la nouvelle unité multidimensionnelle est une formation militaire sans précédent, qui ne repose sur aucun modèle militaire préexistant.

Son personnel doit être en mesure d’opérer dans tous les types d’arène de combat, sa mission centrale étant l’identification rapide, la traque et la destruction des cibles ennemies.

L’unité multidimensionnelle Ghost fait partie du nouveau plan de travail militaire pluriannuel, baptisé Elan (Momentum), qui a été présenté par le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Aviv Kochavi.

Malgré de graves contraintes budgétaires et l’incertitude, poussées par une paralysie politique persistante, Kochavi travaille toujours à l’amélioration de la capacité de manœuvre au sol de Tsahal.

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Aviv Kochavi (Unité du porte-parole de Tsahal)

L’un des piliers centraux du programme Elan (Momentum) concerne les capacités de manœuvre au sol de Tsahal, grâce auxquelles le programme envisage de les rendre infiniment plus meurtrières. Elan appelle à une expansion majeure des stocks de munitions des forces terrestres et à une expansion des flottes de véhicules terrestres (avec un accent particulier sur la production de chars Merkava 4 plus à la pointe de la technologie et de véhicules blindés de transport de troupes modernes, tous dotés de systèmes de défense actifs, installés à bord).

La capacité des forces terrestres à détecter et à frapper des cibles ennemies en peu de temps est un aspect clé du plan, et c’est dans ce contexte que l’arrivée d’une unité multidimensionnelle doit être envisagée.

`` Capacité à découvrir, localiser, attaquer et détruire l’ennemi  »

Selon la nouvelle perspective de l’état-major de Tsahal, une manœuvre au sol – pour réussir – doit être une affaire multi-branches, et être capable de combiner la puissance aérienne, les cybercapacités, une puissance de feu précise, une capacité à agir dans le spectre électromagnétique et à être soutenu par une logistique efficace. Tous ces aspects sont conçus pour s’unir afin de détruire les capacités ennemies et réduire l’efficacité au combat de l’adversaire.

Alors que toutes les forces terrestres subissent des changements conformes à cette vision, l’unité multidimensionnelle prend ce concept et l’encapsule dans une seule unité. Ceci est d’abord visible de par sa composition même : l’unité se compose de soldats de divers bataillons de reconnaissance d’élite des brigades d’infanterie, Golani et Nahal, aux côtés de compagnies de reconnaissance d’élite du Corps blindé. Ces derniers sont rejoints par des soldats du corps d’élite du génie de combat de Yahalom, des forces spéciales de Duvdevan et de l’unité des forces spéciales canines d’Oketz. De plus, les pilotes et le personnel du quartier général de l’armée de l’air israélienne se sont joints au mélange.

Forces spéciales de Tsahal lors d’un exercice de guerre urbaine (Unité du porte-parole de Tsahal)

<< Le personnel de l’unité saura opérer dans toutes les arènes de combat, sa particularité réside dans sa capacité à exposer, localiser, attaquer et détruire l’ennemi dans tous les secteurs et domaines. De plus, l’unité est conçue pour développer des connaissances qui influenceront sur la structure et l’organisation d’autres sections de l’armée, ce qui conduira à d’autres processus d’apprentissage », a déclaré Tsahal en décrivant l’unité.

Le personnel a commencé à arriver au sein de l’unité en janvier de cette année, se présentant au travail sous le commandement d’un lieutenant-colonel, qui dirigera l’unité. Son personnel utilisera des armes développées spécifiquement pour l’unité multidimensionnelle, bien que d’autres détails restent confidentiels.

La formation de l’unité est si importante pour le chef d’état-major général que Kochavi l’a prise sous son aile, ainsi que neuf autres projets liés au plan Elan (Momentum), car il pense que cela conduira à une réelle innovation organisationnelle dans l’armée au fur et à mesure de son développement.

L’unité multidimensionnelle sera alimentée par les nouvelles doctrines de combat du Département de Shiloah [lancement], une nouvelle section formée dans l’état-major général, qui développe de nouveaux concepts de combat basés sur l’étude des processus académiques et industriels.

«  S’assurer que l’unité remplit son objectif  »

En juillet, un an après sa création, l’unité multidimensionnelle a achevé son premier exercice. L’armée israélienne a décrit l’exercice comme « une étape importante vers la mise en service de l’unité. Dans le cadre de l’exercice, les soldats de l’unité ont formé et utilisé de nouvelles méthodes de combat multibranche et multi-domaines. Toutes les méthodes ont été mises au point au sein de l’unité, en coopération avec différentes branches et unités de Tsahal, parmi lesquelles l’IAF, des unités de la Direction du renseignement, des unités de la Direction de la cyberdéfense et diverses unités de puissance de feu. Les soldats ont activé des capacités révolutionnaires développées dans les industries de la défense. Ces capacités et méthodes seront déployées par les unités de manœuvre de Tsahal.  »

Au cours de l’exercice, l’unité a travaillé en étroite collaboration avec les escadrons d’avions de chasse F-16 et une variété de drones.

L’exercice a reçu la visite de Kochavi, et l’unité lui a présenté une nouvelle technique qui a été développée dans l’unité pour attaquer des cibles; elle comprend l’attaque des cibles grâce à un avion de combat qui est activé par les soldats sur le champ de bataille en temps réel.

Dans l’exercice, les soldats ont également activé un Apache AH-64 du 190ème Escadron d’Hélicoptères.

Une série supplémentaire d’exercices est prévue pour l’avenir, et dans chaque exercice, l’unité ajoutera des capacités opérationnelles à ses capacités existantes, a déclaré l’armée.

Le général de Brigade Yaron Finkelman, commandant de la 98e division, sous laquelle l’unité multidimensionnelle opérait (jusqu’à ce qu’elle soit transférée en septembre à la nouvelle 99e division offensive au sol), a déclaré après l’exercice que « au cours de l’année écoulée, les commandants ont travaillé très dur pour s’assurer que l’unité remplit son rôle.  »

Il a ajouté que l’unité marque l’arrivée « de nouvelles méthodes et capacités opérationnelles avancées parallèlement à la coordination entre les forces terrestres, aériennes, de renseignement et cybernétiques. La 98e Division est fière de participer et de diriger l’établissement et les étapes opérationnelles de l’unité, dans le cadre de l’effort pour améliorer l’état de préparation des forces terrestres pour la prochaine guerre.  »

Reproduit avec l’autorisation de JNS.org .

israelhayom.com

 

Adaptation : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.