Un conflit où il y a eu 10 tués : « Lod est devenu un champ de bataille, le pays doit secouer »

Le meurtre et la vengeance – un assassinat d’un garçon de 16 ans sur l’autoroute 6 lors d’une escorte policière – n’ont pas surpris les habitants de Lod.

Michal a déploré les faits : « Heureusement, c’est une arnaque de la police, peut-être que maintenant ils vont s’en occuper. » Les quartiers arabes craignent que la police entre dans leur quartier : « Si nous ne sommes pas protégés, nous pourrions être les prochains assassinés ». Les quartiers voisins sont inquiets : « Souffrir de coups de feu tous les jours. Tant que les voyous ne seront pas expulsés de la ville, cela ne s’arrêtera pas ».

 

La séquence des meurtres parmi les familles du crime à Lod n’a pas surpris les habitants de la ville qui, depuis plusieurs mois, sentent la tension bouillonner en sous-face. « Nous avons alerté sur la situation pendant des mois, tous ceux qui vivent à Lod savaient qu’un tel jour viendrait, mais personne ne s’en souciait », disent-ils. « Notre ville est devenue un champ de bataille », ont déclaré les habitants lors de conversations après le meurtre et l’assassinat, et ont même créé un groupe WhatsApp appelé « Les résidents de Lod contre la violence ». Le conflit entre les familles a-Zabarka et Abu Saluk, qui a éclaté hier, a déjà coûté la vie à neuf personnes et à un autre homme qui a été accidentellement assassiné.

La journée sanglante a commencé hier matin (lundi) par le meurtre de Suleiman a-Zabarka, qui a été abattu dans une voiture dans la zone industrielle de la ville. Quelques heures plus tard, Omar Abu Salouk, 16 ans, a été tué sur la route 6, visant un convoi de famille qui avait quitté la ville en raison de la tension, accompagné de la police. On estime que la fusillade sur la route 6 était une vengeance pour l’assassinat d’a-Zabarka. Des membres de la famille Abu Saluk ont ​​incendié le véhicule d’une famille rivale près du poste de police de la ville.

Pendant ce temps, la police a arrêté deux frères proches de l’assassin d’a-Zabarka, soupçonnés d’être impliqués dans l’assassinat quelques heures plus tard, tandis que l’atmosphère dans la ville est restée très tendue. Des dizaines de policiers et de gardes-frontières ont été vus dans les rues de Lod et la police se prépare à des funérailles qui devraient avoir lieu dans les prochains jours.

Notre chance est que le meurtre sur la route 6 est une arnaque policière en général », a déclaré Michal, un habitant de la ville. « Ils ont été touché dans leur ego et maintenant ils pourraient vraiment commencer à traiter cette histoire de crime dans les rues de Lod.

Selon lui (Michal) il n’a pas peur pour sa vie personnelle, mais a peur pour ses enfants. « Ma fille est allée au bureau de poste, alors je lui ai dit de garder les yeux ouverts. Après tout, ils tirent, et s’il y a une mauvaise balle quelqu’un peut être tué, que feront-ils ?

Shraga Fischel pointe également du doigt la responsabilité de la police et du gouvernement. « Nous vivons un cauchemar qu’ils sont incapables de résoudre. La police a peur d’entrer dans les zones arabes de la ville et à juste titre. Aujourd’hui a été le moment fort, mais c’est une guerre de plusieurs années. Chaque mois, il y a un meurtre ici, puis une explosion comme celle-ci qui survient. »

C’est illusoire. Nous sommes une ville du centre du pays qui souffre chaque jour des coups de feu, elle n’a pas de frère et de mauvais gestionnaires », a déclaré Menachem, un habitant de la ville. « J’ai peur pour la famille. Combien de temps un enfant peut-il rester cloitré à la maison ? Ces dernières années, et surtout ces derniers mois, il n’est pas possible d’aller sur un terrain de football ou dans des parcs du quartier de Ganei Aviv. »

« S’ils ne gèrent pas le conflit, peut-être que je deviendrai un assassin »

La police des quartiers arabes de Lod a également été sévèrement critiquée. « Nous ne comprenons pas comment la police a demandé au garçon assassiné et au jeune homme blessé de les accompagner dans leur véhicule. S’ils étaient menacés, alors pourquoi ne les a-t-il pas mis dans la voiture ? Pourquoi n’ont-ils pas bloqué les deux voies ? La police s’est comportée très légèrement. Si l’escorte était correcte et professionnelle, ils pourraient empêcher le meurtre. C’est un mépris de la vie humaine. « 

 

La tension entre les familles est bien ressentie dans les quartiers arabes. « La situation est tendue. Les enfants et moi ne pouvons pas quitter la maison car nous avons peur d’être touchés par des coups de feu qui seront inattendus », a déclaré un habitant de Lod. « Si la situation reste telle qu’elle est et qu’ils ne gèrent pas le conflit, il y aura plus de victimes, et peut-être serai-je parmi les assassinés

Combien de temps devons-nous vivre avec l’effusion de sang ? », A demandé un jeune homme qui connaissait le garçon qui a été assassiné hier matin. « En fin de compte, il n’y a personne pour gérer le conflit. Il vaut mieux que les deux familles trouvent une solution et se tiennent à l’écart de la violence qui kidnappe des personnes innocentes. J’ai très peur des réactions douloureuses. » Depuis le début de 2020, 111 personnes ont été assassinées dans la société arabe, dont huit habitants de la ville de Lod.

Le membre du conseil municipal Abd a-Zabarka, qui a tenté de réconcilier les parties, a déclaré : « J’appelle tout le monde à se calmer et à arrêter les violences, personne n’en profite au final. Dommage pour les pertes que nous regretterons tous à la fin. »

Pendant ce temps, ce soir, les habitants de Kafr Qassem manifesteront devant le poste de police local contre le transfert de la famille Abu Saluk vers la ville. Selon les habitants, « nous ne serons pas d’accord pour qu’une personne responsable de violence emménage dans la ville. La violence et les meurtres qui ont eu lieu sont suffisants, il n’y a plus besoin de souffrir

JForum – Ynet

8 Commentaires

  1. l’imbecilite des gens menent a ce constat, ces arabes devraient retourner dans le désert , ils n’ont rien à faire dans des villes au cœur d’Israël , ils n’ont aucune éducation, car vivre de petit boulot comme des clochards ca rend vraiment con …..

  2.  » Depuis le début de 2020, 111 personnes ont été assassinées dans la société arabe,  »

    c’est genetique!!

    on croirait lire du Lamartine ou du Chateaubriand, sans oublier Gerard de Nerval dans leurs relations de voyages en terre sainte, quand ils relatent ces crimes entre familles arabes
    les dite « familles » groupant parfois des milliers de membres

    souhaitons leur pour 2021 quelques zéros de plus a leur chiffre de 111

  3. la solution est simple: les arabes doivent cesser d’enseigner et valoriser la violence. quand on ouvre la boite de pandore, il n’est pas facile de la refermer. Les juifs ne doivent pas s’en mêler, que ceux qui enseignent la violence se débrouillent avec les conséquences

  4. 21% de la population d Israel provoquent les mêmes « incivilités « que les 21%de la population de France !
    Les cités ,les banlieues ,les quartiers ,etc .comme en France !

  5. voilà encore une ville qui n’a pas eté vidée de ces dechets
    c’est une veritable catastrophe cette ville a 10 km de tel aviv,la ville qui ne dort jamais soit disant:::

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.