Gantz a ordonné à Tsahal de se préparer à une opération contre l’Iran

Le secrétaire à la Défense Benny Gantz, qui est en visite aux États-Unis, a déclaré à ses alliés américains que Tsahal avait reçu l’ordre de se préparer à une opération militaire contre l’Iran. Une source de haut rang dans l’armée israélienne a confirmé aux journalistes qu’un tel ordre avait été reçu, et Gantz en a informé les Américains.

Lors d’une conférence de presse en Floride, Gantz a déclaré qu’aucun progrès n’avait été réalisé dans les pourparlers de Vienne et que les puissances occidentales « comprennent que l’Iran joue à des jeux ».

Jeudi, le ministre israélien de la Défense a rencontré à Washington le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin et le chef du département d’État Anthony Blinken. Selon Gantz, il a déclaré à ses partenaires américains que l’Iran « joue au poker avec de mauvaises cartes », la situation économique y est très difficile – et il est donc possible de parvenir à « la fin des fantasmes nucléaires de l’Iran » par le biais « économique, politique et aussi militaire. »

Les États-Unis menacent de durcir les sanctions économiques contre l’Iran, étendant leur effet aux « tiers » – c’est-à-dire aux partenaires commerciaux de Téhéran dans le monde. Une telle démarche a été prise par l’administration Obama et, selon de nombreux analystes, c’est ce qui a poussé l’Iran à entamer des négociations secrètes avec les États-Unis sur la limitation de son programme nucléaire.

infos-israel.news

L’Iran met en garde contre un « prix élevé » en cas d’agression après l’annonce d’exercices militaires conjoints entre Israël et les Etats-Unis

Un haut responsable militaire iranien a mis en garde samedi et prévenu d’un « prix élevé » à payer, après l’annonce d’exercices militaires conjoints entre Israël et les Etats-Unis pour contrer les ambitions nucléaires de Téhéran.

« Créer des conditions visant à tester les missiles iraniens avec des cibles réelles coûtera très cher aux agresseurs », a déclaré Nournews, affilié à la plus haute instance de sécurité iranienne, sur Twitter, citant un responsable militaire sous couvert d’anonymat.

Dans le même temps, le président iranien Ebrahim Raïssi a déclaré samedi que Téhéran était « sérieux » dans ses discussions avec les puissances mondiales visant à sauver l’accord nucléaire de 2015, a rapporté l’agence de presse officielle IRNA.

« Nous sommes sérieux dans les négociations et si l’autre partie est également sérieuse au sujet de la suppression des sanctions américaines, nous parviendrons à un bon accord. Nous recherchons sérieusement un bon accord », a déclaré IRNA citant M. Raïssi, selon l’agence de presse Reuters.

Mais les Etats-Unis ont lancé des « préparatifs » en cas d’échec de la diplomatie pour régler le problème du nucléaire iranien, signalant que Washington ne croit plus guère au succès des discussions qui viennent de reprendre à Vienne.

Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin, qui accueillait son homologue israélien Benny Gantz, a évoqué un récent exercice mené en mer Rouge par les Etats-Unis, Israël, les Emirats arabes unis et Bahreïn.

« Nous continuerons à développer cette architecture régionale de sécurité par le biais d’une coopération militaire, de formations et d’exercices conjoints », a-t-il affirmé.

La réunion des chefs de délégation des différentes parties (Russie, Chine, France, Allemagne, Royaume-Uni), qui avait débuté vendredi vers midi (11H00 GMT) au Palais Cobourg, a duré un peu plus d’une heure.

L’émissaire des Etats-Unis Rob Malley, qui y participe indirectement par l’intermédiaire des Européens, doit se joindre aux discussions durant le week-end.

i24NEWS dernière modification 11 décembre 2021, 18:23

2 Commentaires

  1. Trop d’inconnues, pas assez de données sur l’état d’avancement de leur bombe.
    L’option militaire n’est pas la bonne. Les enturbannes ont promis de raser Aïda et Tel aviv…… et ils en ont les moyens.
    Et leurs proxys ne resteront pas les bras croisés. Les Us serait capable de laisser Israël seul dans cette galère. Trop de risque.
    Et l’objectif de détruire toutes les installations iraniennes est irréalisable, trop d’installations disséminées dans un grand pays, certaines souterraines.
    L’objectif 100% ne peut être atteint. Oui l’Iran aura sa bombe, c’est un fait.
    Il est trop tard pour l’empêcher.
    Et l’aviation israélienne serait menacée, l’Iran est un vaste pays et leurs missiles et radars très développés.

  2. parolé parolé parolé ……

    l iran aura sa bombe !

    seule une attaque israélo-us nucléaire (impens, plutot iréalisable ) pourrait l ‘ en empecher …
    faudrait que les Iraniens renversent ce régime de cinglés, et les Nuremberisent , alors ce sera différents!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.