L’Intifada arabe s’installe en Europe!

1
128

L’Intifada arabe arrive en Europe

IntifadaDes migrants bloqués mercredi à l’entrée de la Hongrie ont forcé le passage. A coups de pierres. Résultat : 20 policiers hongrois blessés. Et la frontière s’est ouverte. La frontière de l’Europe. Dans toute sa mansuétude et sa bienveillance. C’est l’Intifada importée de la chère Palestine. C’est l’Intifada dans toute sa splendeur.
Il a suffi de quelques galets ramassés furtivement sur le sol serbe et balancés par-dessus la frontière magyare par une poignée de migrants servant d’avant-garde à des milliers d’autres pour que les portes de l’Europe leur soient ouvertes.

L’Intifada a miraculeusement réussi là où elle échoue pitoyablement depuis des décennies. Voici des années que les Palestiniens essaient de faire rompre le mur israélien. En vain. Mais il a suffi de quelques minutes pour faire tomber le mur hongrois. Et celui de l’Europe.

Les migrants ont donc conquis le territoire hongrois et ils avancent. L’Union européenne leur est désormais ouverte. Ils ont le choix de s’installer où ils le désirent. Rien ne peut les retenir. Ils savent comment s’y prendre. Ils avanceront à coups de pierres jusqu’à Berlin, Londres ou Paris. Personne ne pourra les arrêter.

Partis des côtes grecques, ils dont déjà franchi avec une grande bravoure les frontières de la Macédoine et déferlé sur la Serbie avant d’atterrir à Roszke. Leur connaissance de l’Europe géographique est stupéfiante. Il y a quelques années, une vidéo circulait sur le net dans laquelle on demandait à des Egyptiens, supposés être les plus cultivés parmi les peuples du monde arabo-islamique, où se trouvait le Vatican. Beaucoup en ignoraient complètement l’existence, d’autres le situaient du côté du Pakistan et de l’Afghanistan. C’est vrai qu’ils riment bien tous ces noms en « an ». Le pape François a raison de pousser les chrétiens à accueillir les « migran »…

Aujourd’hui, un simple migrant Afghan, issu des montagnes de l’Hindu Kush, peut aisément situer Roszke sur la carte des 28 Etats de l’Union européenne. Et s’y diriger tout aussi aisément.

Qui d’entre nous, Européens de souche ou de touche, peut se targuer de connaitre Roszke, cette ville hongroise, avant que les migrants ne nous la fassent découvrir au cours de ce jour béni d’Intifada à la frontière avec la Serbie ?

Qui peut se targuer d’avoir jamais entendu parler de Gevgelij, ce village macédonien qui donne accès à la Serbie avant que les migrants nous le fassent découvrir ?

Qui peut se targuer d’avoir jamais entendu parler du village de Miratovci ou de la ville de Presevo par où les migrants ont déferlé lors de leur passage en Serbie ?

N’ayons aucune honte à l’admettre. Les migrants ont un avantage sur nous. Ils sont équipés du « Routard islamique pour la conquête de l’Europe », conçu par l’Etat islamique du calife Al Baghdadi et financé et fourni gracieusement par les monarchies du Golfe. Ils ont un itinéraire bien déterminé. Ils savent où ils doivent aller. Ils savent parfaitement ce qu’ils doivent faire.

Nous aussi on sait vers quoi on va depuis que des hommes haut placés parmi les membres de notre gouvernement sont allés, en grande fanfare, serrer la main à des refugiés débarqués clandestinement sur le sol de notre pays, exactement comme on accueille un chef d’Etat étranger à l’Elysée.

On savait depuis que les choses allaient prendre une tournure tragique. Serrer la main à un clandestin et lui souhaiter la bienvenue est un signal fort. Très fort, même. Mais dans le mauvais sens. Des candidats à l’émigration l’ont reçu 5 sur 5. Ils ont afflué de toutes parts. Et les ennuis n’ont pas tardé.

Le flux des clandestins est allé en enflant. Les rares pays du continent, soucieux de préserver leurs valeurs civilisationnelles, se sont empressés de se barricader. Mais le flux des migrants est trop fort. L’Intifada importée de Gaza a eu raison de leurs barrières. Demain, ce sont toutes les frontières de l’Europe qui seront sous le contrôle des migrants.

L’Intifada est en Europe. L’Intifada a gagné. Demain, des Katioucha commenceront à tomber sur Paris, Londres ou Berlin.
Et le Hamas et Al Baghdadi pourront débarquer…
A leur aise.
Et on en voit déjà un prêt à aller leur serrer la main…

Messin’Issa Publié le 17 septembre 2015 – par – 

ripostelaique.com

1 COMMENT

  1. Cet article est illisible,
    Il y a un problème de mise en pages de cet article, ,
    faute a la superposition de pub et de presentations d’articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.