De nos jours, les Pays-Bas s’avère être une source intarissable d’antisémitisme et d’incitation à la haine anti-israélienne. Cela coïncide avec un sondage d’opinion qui démontrait que 38% de la population hollandaise pense qu’Israël mène une guerre d’extermination contre les Palestiniens[1]. Cela, ainsi que d’autres mensonges radicaux à propos d’Israël, reflète les conséquences d’une incitation anti-israélienne propagées, aux Pays-Bas, par la gauche des partis centristes, de nombreux organes de presse, diverses ONG, certains groupes chrétiens et tant d’autres.

En octobre, Youness Ouaali, un représentant turco-hollandais de l’organisation caritative salafiste de Secours World Wide Relief,[2] a suggéré sur son site Internet qu’il faudrait passer à tabac tous les touristes israéliens. Pauw, une émission de variété grand public à la télévision l’a invite pour qu’il explique sa manière de penser[3]. Quelques jours plus tard, la même émission a invité Constant Kusters, le dirigeant du NVU, un parti d’extrême-droite groupusculaire. Le vice-Premier Ministre Lodewijk Asscher, membre du parti travailliste, a déclaré devant le Parlement : “J’ai été choqué de voir un Néo-Nazi représenter les citoyens inquiets à la télévision[4]”. En revanche, aucun commentaire de ce genre n’est survenu de la bouche d’Asscher concernant l’incitation à agresser physiquement tout Israélien de passage.

L’un des deux rassemblements annuels pour la commémoration de la Nuit de Cristal s’est transformé en événement habituel d’incitation à la haine d’Israël. Il est organisé  par un groupe qui dissimule ses intentions réelles derrière la formule toute faite à consonance inoffensive de “Tribune anti-raciste”. Cette année, il a invité la députée arabe anti-israélienne Haneen Zoabi à s’exprimer[5]. Le rassemblement a eu lieu près du monument d’Amsterdam consacré à la résistance juive au cours de la Shoah et il a déclenché  une pétition exigeant du Maire et des Echevins d’Amsterdam qu’ils ne donnent plus à ce type de cérémonie qui profane ce monument, d’autorisation à ce type de rassemblements d’incitation antisioniste[6].

En 2015, on a publié aux Pays-Bas, un certain nombre de manuels scolaires contenant de graves distorsions dee l’histoire et des actions d’Israël. Ces livres scolaires fabriquent des préjugés et des déformations de l’esprit des élèves par des informations tronquées. En mai, Noordhoff Uitgevers a publié un livre scolaire pour les lycées professionnels, qui met en avant la légende suggestive que David Ben Gurion n’aurait seulement déclaré l’indépendance de l’Etat qu’après  que “des milices juives ont commis des meurtres de masse dans des villages arabes et que des centaines de milliers de Palestiniens aient dû fuir et s’installer dans des campas de réfugiés de l’autre côté des frontières”. Le livre ne fait aucune mention d’aucune des nombreuses atrocités arabes relevées envers les Israéliens, autant Durant les nombreuses années avant la fondation d’Israël que Durant la guerre d’indépendance elle-même[7].

Plusieurs mois plus tard, un autre éditeur hollandais, ThiemeMeulenhoff, a publié un manuel scolaire sur le Moyen-Orient pour les lycées, qui pretend que la Déclaration Balfour, qui promettait une patrie pour les Juifs dans la Palestine du Mandat Britannique, n’était qu’une tentative visant à courtiser les banquiers juifs pour qu’ils investissent dans l’effort de guerre britannique[8].

La même société a aussi publié un livre scolaire de géographie. Likoed Nederland, une organisation pro-israélienne hollandaise, a découvert trente-neuf erreurs flagrantes dans les douze pages concernant Israël. Parmi ells, on trouvait le gros mensonge disant que les Juifs avaient refuse le plan de partage de l’ONU de 1947, alors que chacun devrait savoir que c’est le contraire qui était vrai : les nations arabes l’ont collectivement rejeté[9].

En juillet 2015, Bert Koenders, le Ministre hollandaise des Affaires étrangères a déposé une couronne de fleurs à Yad Vashem. Dans le livre d’or, Il a écrit : “ La discrimination et l’antisémitisme sont encore bien vivaces de nos jours. Nous devons aux millions qui ont été assassinés durantla Shoah de continuer à combattre ce fléau grâce au souvenir du passé et par l’éducation aujourd’hui[10]”. Cependant, quand une motion visant à combattre l’antisémitisme au sein du système éducatif a été déposée au Parlement, le parti travailliste de Koenders, le second partenaire au sein de la coalition de gouvernement, s’y est opposé. Il a aussi fermement soutenu l’étiquetage des produits de Judée-Samarie et du Golan par l’Union Européenne. C’est une version typique de l’antisionisme en tant qu’imposition de double-standard antisémites[11].

En juin 2015, un débat anti-israélien s’est déroulé à l’importante Université Libre d’Amsterdam, organisée en coordination avec le SRP, les Etudiants Hollandais pour la Justice en Palestine. Son thème était le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions. Il n’y avait que les partisans de BDS qui avaient le droit de parler librement. Les opposants ont été copieusement hués. A la fin de la rencontre, Jaap de Winter, président du bureau de l’Université, a résumé cette discussion extrêmement faussée comme un “beau débat qui est digne de l’Université Libre[12]

Le conseil municipal d’Amsterdam a récemment vote en faveur d’un jumelage avec Tel Aviv et Ramallah[13]. Le maire d’Amsterdam, Eberhard Van der Laan, autre membre du parti travailliste, est fier, à juste titre, de ses parents, qui étaient résistants et ont aide des Juifs au cours de l’occupation allemande[14].

Cela ne l’a pas empêché, cela dit, de soutenir le jumelage d’Amsterdam et Ramallah, ville où les meurtriers de Juifs sont des sujets fréquents à glorification officielle[15]. Le Conseil Municipal a imposé différentes contraintes concernant une collaboration avec Tel Aviv, mais la coopération avec Ramallah ne requérait apparemment aucune précondition[16]. Cette affaire en elle-même mérite un article distinct.

Le camarade de parti travailliste de Van der Laan, Ahmed Aboutaleb, Maire de Rotterdam, préparait une mission commerciale en Israël. Il a subi l’opposition au conseil municipal du Parti Socialiste d’extrême-gauche, du parti d’extrême-gauche des Verts et d’un parti musulman, NIDA. Aboutaleb a répondu en disant que l’éventualité d’une telle visite méritait encore qu’on l’examine[17]. Un peu plus tard dans l’année, il s’est rendu en visite en Arabie Saoudite. Le parti socialiste et deux autres partis s’y sont opposés. La Gauche Verte et le NIDA n’en ont apparemment eu cure[18].

La réalité de ces compromissions est telle aux Pays-Bas que, très probablement, dans quelques mois on disposera de bien plus d’illustrations à publier sur ce même sujet, alors que de nouveaux exemples d’incitation à la haine contre Israël font surface aux Pays-Bas, au moment même d’écrire cet article.

Par Manfred Gerstenfeld

phoca_thumb_l_manfred-gerstenfeld-7_2

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

 


[1] library.fes.de/pdf-files/do/07908-20110311.pdf.

[2] Carel Brendel, “Woordvoerder World Wide Relief roept op om toeristen total loss te slaan,” CarelBrendel.nl, 15 October 2015.

[3] Shari Deira, “Man roept op tot mishandelen Israëliërs, uitgenodigd door Pauw,” Elsevier,16 October 2015.

[4] “Asscher windt zich op over ‘neonazi’ bij Pauw,” NOS, 29 October 2015.

[5] Esther Voet, “Spreek me niet van waardigheid, meneer Van der Laan…,” Jalta, 9 November 2015.

[6] “Joden in Verzet tegen misbruik van het verzetsmonument te Amsterdam,” GoPetition, 2 November 2015.

[7] “Israeli Embassy slams ‘outrageous’ Dutch textbook,” Times of Israel, 27 May 2015.

[8]  “Dutch textbook: Britain endorsed Zionism to gain favor with Jewish bankers,” The Jerusalem Post, 10 September 2015.

[9] “Tweede schoolboek van ThiemeMeulenhoff boordevol fouten,” Likoed Nederland,” 16 September 2015. [Dutch]

[10] Yad Vashem Jerusalem, volume 78, October 2015.

[11] “Koenders zet etikettering weer op agenda,” Telegraaf, 20 November 2014.

[12] Israël-vrije VU?” N.I.W., 18 June 2015.

[13] Roelf Jan Duin, “Gemeenteraad akkoord met samenwerking Ramallah en Tel Aviv,” Parool, 6 November 2015.

[14] Rob Rombouts, “Eberhard van der Laan eert op de Dam ook zijn eigen ouders,” Parool, 5 May 2014.

[15] “PA Names Ramallah Street After Hamas Terror Mastermind,” Haaretz, 7 April 2010.

[16] Elise Friedmann, “Amsterdamse gemeenteraad voor uitgeklede samenwerking Tel Aviv,” Cidi, 6 November 2015.

[17] Mark Hoogstad, “Aboutaleb moet afzien van bezoek aan Israel,” AD.nl, 21 July 2015.

[18] Mark Hoogstad, “Aboutaleb geeft hypocriet signaal af,” AD.nl, 27 November 2015.

1 COMMENTAIRE

  1. juste voir des pourritures avec le drapeau de l’état islamique et que des salauds affirment qu’ils faut violenté des touristes d’Israel me révolte….. ce pays est dans l’engrenage du chaos en devenir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.