En une première étape, 32 otages libérés?

Par Rav Henri Kahn

En Israël, l’optimisme s’exprime concernant l’accord sur les otages– un optimisme qui n’a pas été vu en Israël depuis de nombreux mois. On ne sait pas encore quel sera le sort de l’axe de Philadelphie occupé par Tsahal ces derniers mois.

Quelques heures avant Chabbath, la délégation israélienne chargée de promouvoir l’accord sur les enlèvements, dirigée par le chef du Mossad, David Barnea, est revenue en Israël avec optimisme quant aux chances de réussite de l’accord. En Israël, les pourparlers au Qatar sont qualifiés de « très bons pourparlers », alors que vendredi déjà l’organisation terroriste Hezbollah a annoncé avoir reçu un message de l’organisation terroriste Hamas concernant son accord de principe sur un accord d’otages avec Israël.

Le journaliste de News 13, Moriah Asraf, avec les détails des conversations et des réactions. Selon le rapport, dans les prochains jours, une autre délégation israélienne devrait partir (niveau de travail) pour formuler les grandes lignes exactes convenues entre Israël et l’organisation terroriste Hamas.

Selon les estimations, nous nous dirigeons vers plusieurs semaines tendues de négociations sur de petits détails, mais il semble que les principaux points de désaccord soient derrière nous.

Il s’agit d’une grande opération qui se déroulera en plusieurs étapes, la première étant la libération de 32 otages définis comme des « cas humanitaires ». Parmi les 32 personnes enlevées figurent des soldats et des jeunes femmes, les enfants de la famille Bibas – Kfir et Ariel, des personnes enlevées malades et des personnes âgées enlevées.

Certaines des 32 personnes enlevées qui seront libérées dans la première phase ne sont pas en vie et leurs corps seront inclus dans la première phase de la transaction en question.

Au cours de la première phase, Israël s’engagera à respecter un cessez-le-feu de 42 jours. Environ deux semaines après le début de la première phase, et si l’on veut être plus précis – 16 jours après le début de la trêve, les parties – Israël et le Hamas – entameront les négociations sur les prochaines étapes de l’accord, qui comprendront la libération de soldats et de jeunes hommes en échange d’une prolongation de la trêve pour une période significative.

Selon le rapport actuel, le Hamas abandonne à Israël l’exigence qui était le champ de mines de toutes les propositions précédentes : la cessation des hostilités. En fait, la manœuvre à Rafah touche à sa fin officielle et par conséquent la demande du Hamas d’arrêter la guerre n’est plus la réalité même dans la bande de Gaza, mais la situation actuelle a permis au Hamas de « descendre de l’arbre ».

Le journaliste Doron Kadosh précise que l’une des questions sur lesquelles un accord final n’a pas encore été trouvé est la question du contrôle israélien sur la partie gazaouie de l’axe de Philadelphie (notre illustration) qui a été conquise par Tsahal le premier jour de la manœuvre terrestre à Rafah.

Selon Kadosh, la question de Philadelphie, qui concerne également l’Egypte, nécessitera l’intervention égyptienne dans les négociations sur l’accord sur les otages alors qu’Israël devra informer l’Egypte du statut de l’axe en cas de cessez-le-feu prolongé.

JForum.fr avec  www.kountrass.com
Kikar haChabbath – David HaCohen

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Franck DEBANNER

Compte tenu de l’article sur les propos de Gilad ZWICK, les Juifs sensés ont raison de craindre une nouvelle catastrophe, entrainée par la stupidité de trop d’Israéliens, manipulés par des propagandistes antijuifs israéliens…