A la mémoire de nos chers disparus - Cliquez ici
Accueil International Libanais du Hezbollah tués par balles à Téhéran?

Libanais du Hezbollah tués par balles à Téhéran?

916 vues
0

Éliminations mystérieuses à Téhéran: des Libanais tués par balle

Des tueurs à moto ont abattu Mahmoud Daoud et sa fille Meriem. L’Iran n’a pas publié de communiqué officiel, pour contredire des rumeurs sur Internet: « Ils sont liés au Hezbollah, ont été abattus près de la maison du commandant al- Muhandis, du al-Hashad a-Shaabi, qui a été liquidé avec Qassem Suleimani »

Ynet et les agences
Publié: 08.08.20, 18:14
La mystérieuse élimination d’un père et d’une fille à Téhéran a déclenché une vague de rumeurs sur les réseaux sociaux en Iran ce week-end. Certains d’entre eux ont affirmé que les deux personnes, le Libanais Habib Daoud et sa fille Miriam, étaient membres du Hezbollah ou affiliés à l’organisation d’une manière ou d’une autre, et qu’ils avaient été tués dans la rue où se trouve le domicile familial d’Abou Mahdi al-Mohandis, qui dirigeait les milices pro-iraniennes al-Hashad al-Shaabi. En Irak, il a été éliminé au début de cette année avec le commandant de la Force iranienne Qods, Qassem Suleimani. Pour le moment, il n’y a aucune confirmation de ces rumeurs, et il y a même ceux qui les nient.

Irak Abu Mahdi al-Mohandas al-Hashad al-Shabi, fondateur des bataillons du Hezbollah L'Irak élimine un allié iranien

Abu Mahdi al-Mohandis. Près de sa maison familiale?
Habib Daoud, un professeur d’histoire de 58 ans, et sa fille de 27 ans, Miriam, ont été abattus hier soir vers 21 heures, heure de Téhéran. Ils ont été retrouvés morts dans une voiture blanche, dans une rue du quartier de Pasadran, au nord de la capitale iranienne, après avoir été touchés par au moins quatre balles. Selon l’agence de presse iranienne « Pars », des tueurs à moto ont tiré sur eux deux et ils ont utilisé un silencieux.
Les autorités iraniennes n’ont pas publié de déclaration officielle concernant l’assassinat et ses détails ne sont toujours pas clairement établis. En général, de nombreux Libanais, principalement chiites, travaillent et vivent à Téhéran, et l’Iran est connu comme le principal allié de l’organisation chiite du Hezbollah, mais comme indiqué, il n’y a aucune confirmation que les deux individus étaient affiliés à l’organisation.

Hassan Nasrallah

Nasrallah : il n’est pas clairement établi de connexion avec le Hezbollah
L’agence de presse turque Anadolu rapporte que les utilisateurs des réseaux sociaux ont affirmé que la fusillade a eu lieu au cours du week-end près de la maison du commandant al-Mohandis qui a été tué par un drone américain. Les surfeurs ont évoqué la possibilité que le père et la fille soient venus sur les lieux pour rencontrer la famille du commandant tué. Cependant, le réseau Al-Jazeera a rapporté plus tard que, selon ses sources, la famille ne vit pas dans cette rue.
Les assassinats comme celui qui a eu lieu ce week-end sont rares en Iran, et ces dernières années, lorsqu’ils se produisent, ils présentent un intérêt particulier car au début de la dernière décennie, en 2012-2010, plusieurs scientifiques nucléaires iraniens ont été tués dans de telles éliminations ciblées, avec des méthodes similaires. L’Iran et des sources étrangères ont ensuite lié Israël et les États-Unis à ces disparitions brutales. Au moins certains de ces éliminations ont été perpétrés par des tireurs à moto.
Adaptation de l’hébreu : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.