Les USA retardent l’invasion turque en coupant les renseignements

4
10682

Les Etats-Unis retardent l’invasion turque de la Syrie par la coupure des renseignements de la CAOC (groupe de travail régional de surveillance et de reconnaissance américain)

 

Des sources de DEKAfile réfutent le reportage exagéré d’un important retrait américain du nord-est de la Syrie et révèlent qu’après le départ de 100 à 150 soldats de deux postes d’observation, 2 250 restent en place. Nos sources militaires ont révélé que, le mardi 8 octobre, le Pentagone a coupé l’armée et l’aviation turques du commandement et des services de renseignement américains ainsi que du groupe de travail régional de surveillance et de reconnaissance américain. Sans ces ressources, Ankara ne peut mener aucune opération aérienne majeure en Syrie ou ailleurs, ni lancer une opération offensive en dehors de la Turquie, car la couverture aérienne lui serait refusée.

Les premiers reportages sur la décision des États-Unis de quitter deux postes d’observation et d’abandonner ainsi les Kurdes à une invasion turque étaient extrêmement exagérés en raison de motivations diverses – souvent contradictoires -. Ces deux postes à la frontière turque ne sont pas situés sur le territoire kurde. Pour le moment, rien n’indique que la majeure partie des forces américaines ont quitté leurs bases aériennes et autres en Syrie. Les forces turques ne se préparent pas, non plus, à attaquer des villes kurdes du nord de la Syrie. L’entraînement américain et les flux d’équipements se poursuivent sans interruption pour les Forces de défense syriennes, dont l’e YPG kurde est l’épine dorsale. A titre dissuasif,

Comme moyen dissuasif supplémentaire, le Président Donald Trump a averti la Turquie, lundi soir, que “si elle va trop loin, – signifiant : si le Président Erdogan réalise ses menaces répétées d’attaquer les Kurdes de Syrie et de les balayer des régions adjacentes à la frontière turque, – les Turcs souffriraient de la colère d’une économie entièrement décimée”, qui est déjà en mauvaise voie.

   ,  , 

US prevents Turkish invasion of Syria by CAOC intelligence cutoff

4 COMMENTS

  1. comment peut on faire confiance à Trump : cet homme est imprévisible et pas fiable
    En renvoyant Bolton il donnait le signal de sa fuite et de sa trahison comme Carter avec le shah d’Iran
    Les USA sont de mauvais alliés et iil ne faut jamais compter sur eux
    Quelle différence avec les russes qui sont un allié indéfectible comme le montre les derniers entrainements armées avec les iraniens !!!!
    Les républicains ont de meilleurs représentants comme Ted Cruz pour la présidentielle : faut il que CRUZ le fasse savoir
    Enfin Israel devrait demander à Trump au moins les fameuses bombes qui traversent tous les bunkers enfouis à une gande profondeur autrement israel sera obligé de se servir des bombes atomiques contre l’Iran et les conséquences seront imprévisibles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.