La dictature turque infiltre l’Europe ©

2
477

Les Allemands d’origine turque sont constamment “menacés” en Allemagne par des informateurs et des agents du MIT l’agence d’espionnage Turque, selon le journal “Die Welt”. Les membres du Bundestag veulent ordonner une enquête afin de déterminer si les agences allemandes sont complices.

(NDLR Il est plus que probable que les populations d’origine turque de Strasbourg, Mulhouse, et région, soient aussi victimes du mode opératoire du MIT )

Hakan Fidan Geheimdienstchef Türkei 2014 Hakan Fidan chez du service d’espionnage turc depuis 2014

L’édition dominicale du journal “Die Welt”, affirme que des membres du comité de surveillance du renseignement du Bundestag exigent des réponses du gouvernement de la chancelière Angela Merkel sur les activités du MIT en Allemagne, suite au putsch du Juillet 15 qui a échoué en Turquie.

Ankara disposerait de 6.000 informateurs dans son agence Milli Istihbarat Teskilati (MIT) agence nationale de renseignement, ainsi que des agents en Allemagne qui mettraient la pression sur les “Turcs allemands,” dénonce le journal. Türkei Binali Yildirim und Hakan Fidan
 
Fidan et Yildirim le 9 Juin – avant la tentative de coup d’Etat

Quelque trois millions de la population sur les 81 millions d’allemands sont soit des ressortissants allemands d’origine turque ou des Turcs qui résident à long terme dans la République fédérale. Leurs diverses organisations planifient ou ont organisé des rassemblements, dont un en soutien au président turc Recep Tayyip Erdogan, le 31 Juillet. (idem à Strasbourg…)

Le MIT, dirigé par Hakan Fidan, un directeur très puissant, qui est du reste un civil, est directement responsable devant Erdogan et le Premier ministre turc Binali Yildirim, lesquels ont tous deux accusé Fethullah Gulen, chef de file d’un parti dissident turc en exil aux États-Unis et ancien allié du parti islamiste AKP, d’avoir fomenté ce coup d’Etat avorté.

Hans-Christian Ströbele, vétéran du parti d’opposition parlementaire des Verts a confié à “Die Welt am Sonntag” qu’il y avait un niveau «incroyable» d’«activités secrètes» en Allemagne de l’agence de renseignement Turc  MIT (Organisation nationale du renseignement)

Parlamentarischer Kontrollausschuss 10.07.2014 Hans-Christian Ströbele

Le MIT a un niveau d’activité incroyable en Allemagne dit Hans-Christian Ströbele

Ströbele est membre du PKGr fédéral, comité parlementaire du Bundestag qui supervise le BND, le service de renseignement extérieur de l’Allemagne, son agence militaire du renseignement, le MAD, ainsi que l’agence de renseignement fédérale intérieure la ‘Verfassungsschutz’ allemande, basée à Cologne.

Les trois branches de renseignement allemands, ainsi que la police allemande, devraient examiner leur «coopération» avec le MIT ou courir le risque d’être accusées de complicité et de conduite illégale, a prévenu Ströbele, qui dans le passé a également été franc sur l’American National Security Agency (NSA ) dénonçant les agissements des renseignements américains en Europe.

Les alliés de Merkel veulent aussi des réponses

Clemens Binninger, le président du comité PKGr du parti conservateur et des directeurs de la chancelière Angela Merkel, qui est lui-même un agent de police spécialisé dans le droit constitutionnel, a déclaré que la question du MIT nécessitait une attention rapide du Bundestag, dès que les vacances d’été seraient terminées.

“Les développements les plus récents survenus en Turquie  ont impacté non seulement la situation sécuritaire, mais aussi  la coopération avec les services de renseignement allemands”, a déclaré Binninger.

Plus de 6000 informateurs en Allemagne

“Welt am Sonntag” a cité un “homme politique de la sécurité” qui a dit sous couvert d’anonymat que le MIT utilisait en Allemagne la plupart des 800 agents réguliers qu’il avait en Europe, ainsi que d’un réseau de 6.000 informateurs à travers l’Allemagne, soit beaucoup plus que précédemment estimé.

Cela signifierait qu’il y aurait un informateur du MIT pour 500 citoyens d’origine turque, selon le politicien cité par le journal.

Son long article intitulé le «Double Jeu d’Erdogan” dévoile la tentative de Berlin de maintenir confidentiel un rapport disant que la Turquie est devenue une “plaque tournante ” de l’activité islamique au Moyen-Orient.

Erich Schmidt-Eenboom, Geheimdienstexperte

La présence de MIT en Europe est «Énorme» dit Schmidt-Eenboom expert dans le domaine des renseignements

Des agents sous couverture

L’expert allemand des services de renseignement, Erich Schmidt-Eenboom, a déclaré que la surveillance et la portée du MIT en Allemagne post-réunification étaient «énormes».

L’agence de contre-espionnage Verfassungsschutz basée à Cologne n’a que rarement remarqué les activités du MIT, car ses agents sont inflitrés avec sous couverture et qu’ils travaillent dans les agences de Voyage, les transporteurs, Turkish Airlines et dans les entreprises et les banques turques. Selon Schmidt-Eenboom de plus en plus d’informateurs du MIT sont actifs pour un maigre salaire.

«Pour beaucoup de Turcs, la fierté nationale est si fortement prononcée qu’ils considèrent comme un honneur d’être autorisés à travailler pour le MIT,” a-t-il dit.

Un service de renseignement plus grand que l’ancienne Stasi

Pas même l’ancienne police secrète communiste Stasi est-allemande n’avait réussi à lever une telle «armée d’agents” dans l’ancienne Allemagne de l’Ouest, affirme Schmidt-Eenboom.

«Ici, le service de renseignement ne fait pas que de la collecte de renseignements, mais il exerce aussi de plus en plus répression active et intimidations », a-t-il dit, ajoutant que l’Allemagne ne devrait pas tolérer un tel comportement sur son sol de la part d’un partenaire de l’OTAN.

“Welt am Sonntag” a déclaré qu’un document classifié de l’année dernière a montré que les actions du MIT en Allemagne étaient “bien connues” du cabinet dirigé par Merkel, qui, en Mars était le personnage clé dans l’UE qui tentait d’obtenir un accord avec Erdogan sur le flux des réfugiés en provenance des zones de guerre comme la Syrie voisine de la Turquie.

Parlamentarischer Kontrollausschuss 10.07.2014 Clemens Binninger
Le président Clement Binninger, contrôleur du parlement, exige des réponses

«Carte blanche», dit HRW (Human Rights Watch)

Un changement de la législation turque en Avril 2014, publié dans la Gazette numéro 6532, favorable au MIT, en grande partie infiltré dans l’armée depuis des décades pour détecter d’éventuels putsch au sein de l’armée turque, a étendu les capacités de l’agence de renseignement et lui a donné une grande latitude d’actions dans la sphère publique et le système juridique.

À l’époque, Emma Sinclair-Webb, chercheur au sein de Human Rights Watch (HRW) a déclaré que le MIT avait “carte blanche” pour punir les journalistes pour d’éventuelles fuites, le droit de torturer sans être  poursuivi et que sa mission de collecter des données ne connaissait “pas de limite.”

En vertu de la modification de la loi, les données privées des individus, les organismes publics, les banques et autres entités peuvent être collectées sans ordonnance du tribunal,  dénonce Sinclair-Webb.

Centre électronique extérieur Ankara

En 2014, “Der Standard” le journal Autrichien a également indiqué qu’en 2012 le MIT a pris la direction des communications électroniques sous l’acronyme de GES, un centre situé à l’extérieur d’Ankara au coeur de la Turquie.

Cela a donné les capacités au MIT d’écouter les appels téléphoniques et de lire des emails, a affirmé “Der Standard”.

Bien que la loi ait permis la création d’un comité de surveillance parlementaire turque, «la montée en puissance du MIT est énorme”,  avait écrit “Der Standard” à l’époque.
Fethullah Gulen

Gulen nie toute implication dans le coup d’Etat

Cette révélation fut faite par des “Gulenists” en 2012, qui révélaient aussi par ailleurs que Fidan, le directeur du MIT, avait mené des pourparlers secrets avec la milice kurde PKK. Et c’est d’ailleurs ce qui aurait conduit plus tard au schisme en 2013 entre Erdogan, alors Premier ministre, et son allié précédent Gulen, affirme “Der Standard”.

Espionnage à Cologne ?

“Tagesspiegel”, le journal allemand dont le siège est à Berlin, a rapporté en Juillet l’année dernière que les procureurs fédéraux allemands étudiaient une plainte émise contre trois hommes – deux Turcs et un ressortissant allemand – qui auraient été chargés par le MIT d’espionner ceux qui critiquent Erdogan à Cologne, en particulier les Kurdes et les membres de la minorité musulmane de la communauté alévie.

Une semaine après le coup d’Etat de Juillet 2015, Erdogan a tancé publiquement le MIT pour n’avoir pas eu vent du jour de la tentative du putsch. Pour autant, Erdogan a décidé de conserver Fidan, qui venait d’offrir sa démission, à la tête du MIT, au motif qu’un changement et une ” phase de transition “seraient une mauvaise chose.

Le 2 Août, Erdogan a accusé l ‘ «Occident», y compris le gouvernement américain et le système judiciaire allemand, de soutenir ceux qui avaient tenté le putsch.

Les ailes de la dictature turque sur l’Europe !

Une manifestation de soutien au président turc Erdogan, et contre le mouvement Fetullah Gulen, a eu lieu au Parc Jarry à Montréal dimanche le 7 août. L’ambassadeur de Turquie au Canada, Selcuk Unal, y a pris la parole.

AUCUN média n’a parlé de cette agitation sectaire dangereuse de l’ambassadeur turc. C’est de la désinformation par omission.

Turquie-montreal-manif-7-aout

Le Président Erdogan accuse Fetullah Gulen, exilé à Philadelphie, d’avoir fomenté le coup d’État manqué du 15 juillet qui a fait 270 morts, et il a lancé un mandat d’arrêt contre lui. L’ambassade de Turquie à Ottawa blâme «l’organisation terroriste Fethullah Gulen» pour la tentative de coup d’État. Fetullah Gulen nie catégoriquement ces accusations, et les États-Unis ont indiqué qu’ils ne procéderont pas à son extradition sans avoir reçu les preuves de son implication.   

En même temps : la Turquie effectue des purges massives; deux Canadiens binationaux sont détenus par les autorités turques pour leur appartenance alléguée au réseau Gulen; une école liée à Gulen a été attaquée en Allemagne; des partisans de Gulen ont été menacés en Belgique; le réseau Gulen est présent à Montréal, et on peut raisonnablement présumer que ces événements sont une source d’inquiétude pour eux.  

Le rassemblement au Parc Jarry a eu lieu dans le contexte d’un énorme rassemblement pro-Erdogan tenu la même journée à Istanbul. Lors de ce rassemblement, et dans une interview au journal Le Monde, Erdogan a affirmé qu’il était favorable au rétablissement de la peine de mort «si le peuple le veut». 

  Istanbul-aug-7

Images de la manifestation à Montréal

Yasser Dhouib, militant montréalais d’origine tunisienne, partisan du Frère musulman Rached Ghannouchi, le président du parti islamiste tunisien Ennahda, a participé au rassemblement du 7 août. Il a publié deux photos sur son compte Twitter. Sur la première photo il affirme son soutien au gouvernement légitime de la Turquie. Sur la deuxième photo, on le voit à droite, bras dessus bras dessous avec Son Excellence l’ambassadeur de Turquie au Canada Selcuk Unal.

Yasser-dhouib-ambassadeur-turquie-1

Yasser-dhouib-ambassadeur-turquie

Pancarte au rassemblement du 7 août au Parc Jarry : «Ne laissez pas Gulen utiliser le Canada comme refuge»

Turcs-montreal-manif

Pendant ce temps-là, la «démocratie» turque bafoue allègrement les principes d’un État de droit, dans l’indifférence des partisans d’Erdogan à Montréal. La journaliste Laura-Julie Perreault s’est rendue en Turquie et a publié un excellent reportage dans La Presse le 30 juillet sous le titre Derrière la porte, les purges :

Laura-julie-perreault

 

Selon les experts du mouvement Gülen, cette organisation islamique cultivant le secret a réussi à infiltrer tous les pans de l’appareil étatique turc au cours des trois dernières décennies.

Plus de 15 000 personnes ont été arrêtées en Turquie depuis le coup d’État raté. Parmi eux, des militaires, des juges, des fonctionnaires, mais aussi une horde de journalistes, dans une rafle sans précédent qui inquiète la communauté internationale. Apeurés, des milliers de Turcs vivent dans la peur, se demandant s’ils seront les prochaines cibles du gouvernement. (…)

Depuis que le président Erdogan a décrété l’état d’urgence, les autorités peuvent garder en détention un individu pendant 30 jours avant de devoir l’accuser formellement, une mesure jugée «excessive» et «disproportionnée» par le Conseil de l’Europe. «Et il y a des allégations [corroborées par Amnistie internationale] selon lesquelles des gens sont torturés, battus et violés pendant leur détention. (…)»

– La Presse, 30 juillet 2016

Laura-Julie Perreault avait publié une série d’articles en 2012 sur le réseau Gulen, qui a pignon sur rue à Montréal. Gulen est derrière l’Institut du dialogue interculturel de Montréal, et possède une école privée à Montréal-Nord

Deux Canadiens possédant la double nationalité canado-turque ont été arrêtés en Turquie où ils sont toujours détenus : un imam d’Ottawa accusé de mener le mouvement Gulen au Canada, ainsi qu’un résident de Calgary soupçonné d’avoir participé au coup d’État raté du 15 juillet et d’être lié à Fetullah Gulen. (source : Radio-Canada)

Tweet du journaliste Stewart Bell : L’ambassade de Turquie à Ottawa blâme «l’organisation terroriste Fetullah Gulen» pour le tentative de coup d’État.

De son côté, l’O a adopté une résolution désignant le réseau Gulen comme «organisation terroriste».  (lire)

OIC DESIGNATES FETÖ A TERRORIST ORGANIZATION

Des sympathisants de Gulen menacés en Europe

Les autorités belges s’inquiètent de l’exportation du conflit turc.

«Certains sympathisants du mouvement de Fethullah Gülen en Belgique sont entrés dans la clandestinité suite à de menaces proférées par des partisans du président turc Erdogan. La police de Beringen dans le Limbourg assure la protection de certaines maisons.» (source: Deredactie.be)

Belgique-gulen-attaque

En Allemagne, des partisans d’Erdogan ont attaqué une école associée au réseau Gulen :

En Turquie, des partisans d’Erdogan ont saccagé ce qu’ils appellent des «librairies de Gulen» :

voir la vidéo : https://twitter.com/GissiSim/status/756895902862827520

https://twitter.com/GissiSim/status/756895902862827520

 

***

Le Cheikh Qaradawi a envoyé une lettre de soutien au Président Erdogan : «Allah est avec toi. Les peuples arabes et musulmans sont avec toi» (source : Havre de savoir)

Erdogan-qaradawi

***

 

Le Président Erdogan affirme que les Gulénistes ont des croyances hérétiques

https://twitter.com/trtworld/status/755849541501485056

Erdogan-gulenist-heretical
***

Le Frère musulman Rached Ghannouchi, chef du parti tunisien Ennahdha, a salué la victoire de la «démocratie» en Turquie :

https://www.facebook.com/rached.ghannoushi/posts/1242235452479723

Ghannouchi-manif-erdogan

Poste de veille – die deutsche welle adaptation kathie kriegel pour JForum

2 COMMENTS

  1. Si Israel pratique comme la france et d autres en eurabia ,la politique du leche babouches ,elle deviendra dependante de ces barbares et nous commencerons notre declin ,comme en eurabia ou la monte en puissance du phenomene arabe et musulman esr irreversible .israel repose deja sur 51 pour cent de sa population ,le reste 21 % d arabes ,et 28 % d antisemites antisionistes ,c est deja tres grave !

  2. L’erreur d’Israël
    Cet article est édifiant sur la méthode sournoise ou brutale, c ‘est selon, de Erdogan pour infiltrer l’Allemagne et sans doute, le monde. Et il est bien dommage que Israël se soit laissé abuser par le pseudo combat du gouvernement turc contre Daech pour faire de Ankara son allié ,avec ratification d’accords commerciaux bien génants..
    Marc Guedj

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.