Emission télévisée d'Ofira et Berkovitz sur la chaine 12.

Antisémitisme en Israël: Le président d’Israel Beiteinou, Lieberman propose de jeter Netanyahou et les ‘Haredim dans une décharge…

Critique acerbe contre le président du parti Israel Beiteinou, Avigdor (Yveth) Lieberman, à la suite d’une déclaration à la limite de l’antisémitisme qu’il a faite contre les ultra-orthodoxes, selon laquelle «il les enverrait avec une brouette dans une décharge».

Ces remarques ont été faites lors d’une interview de Lieberman sur la chaîne 12 de télévision au cours du programme de «Ofira et Berkowitz» s’il coopérerait avec les ultra-orthodoxes après que Benyamin Netanyahou ne soit plus Premier ministre. Lieberman répondit d’un ton amusé:

«Il n’y a rien de tel. Les ultra-orthodoxes avec Bibi – sur une brouette et tout cela, vers une bonne décharge».

La déclaration a fait sensation dans tout le système politique et sur les réseaux sociaux, et celle-ci  a suscité de vives critiques et des appels aux excuses de Lieberman.

Le député Israel Eichler du parti Judaïsme & Torah a déclaré:

«La terrible déclaration de nous faire monter sur des charrettes et des brouettes et de nous envoyer dans une décharge n’est pas nouvelle. Certains ont menacé, et d’autres l’ont même fait. On ne parle plus de simple racisme d’un ennemi fou, mais d’une réelle menace et d’une bataille qui met la vie d’autrui en danger».

Le ministre de la Construction et du Logement, Yaakov Litzman, a également réagit : «Il est temps d’enquêter, face à une incitation sauvage et dangereuse qui incite à nuire au public ‘haredi (ultra-orthodoxe), et cela est absolument contraire à la loi et aux procédures électorales».  Yaakov Litzman a ajouté que «l’instinct de haine et l’envie d’incitation qui motive Yveth le font dérailler».

Suite aux critiques, Lieberman a publié un post sur Facebook:

«La capacité des représentants du public ultra-orthodoxe à la Knesset ‒ comme les militants du Shas et du judaïsme de la Torah ‒ à verser des larmes du crocodile est tout simplement phénoménale».

PHOTO

Avigdor Lieberman au cours de l’émission télévisée d’Ofira et Berkovitz sur la 12.

Le député Bezalel Smotrich, président du sionisme religieux, a tweeté:

« Il n’y a pas de place dans la politique israélienne pour un discours d’égout diviseur et offensif comme le conçoit Lieberman. Le sionisme religieux ne s’assiéra pas avec lui au gouvernement. Dans un autre tweet, Smotrich a qualifié Lieberman d ‘«homme le plus dangereux du système politique».

Le président de la commission des statuts, Yaakov Asher, a noté que «sur le point de gagner un autre quart de siège, Lieberman est prêt à utiliser toutes les expressions possibles, aussi basses soient-elles. Il est temps de mettre fin à ce genre de pratique et à l’incitation à la haine contre le public ultra-orthodoxe».

Il est temps d’avoir un discours sensé

Le chef de l’opposition Yair Lapid, président du parti Yesh Atid, indique pour sa part: « Les ultra-orthodoxes ne doivent pas être jetés à la décharge. Les réformés ne sont pas des chiens. Les soldates de Tsahal ne sont pas des ‘shiksa’. Les gauchistes ne sont pas des traîtres. Il faut argumenter différemment. La politique entraîne la société israélienne dans l’abîme. Il est temps d’avoir un discours sensé ».

Le ministre de la diaspora Omar Yankelevich (du parti bleu et blanc) a tweeté:

«Si un élu ultra-orthodoxe avait déclaré:

« J’enverrai les laïques dans une décharge »,  l’ensemble des médias se serait déchaîné. Mais comme il s’agit des ultra-orthodoxes, alors tout est permis. L’incitation est dans ce cas à sens unique ».

JForum ‒ Infos Israel-news

2 Commentaires

  1. mais c’est un antisemite J’en suis persuade il n’est peut etre pas un juif, et il est passe entre les mailles du fillet lorsque’il y a eu la venue de ceux qui fuyaient l’URSS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.