Les Pasdaran s’emparent d’un pétrolier avec 12 marins à bord

1
2257

Le CGRI S’EMPARE D’UN NAVIRE ÉTRANGER DANS LE GOLFE PERSIQUE

Le navire avait une capacité de deux millions de litres et 12 membres d’équipage étrangers, selon Fars.

PAR TZVI JOFFRE
 18 JUILLET 2019 14:07

Les pétroliers traversent le détroit d'Hormuz

Les pétroliers traversent le détroit d’Hormuz. (crédit photo: REUTERS / HAMAD I MOHAMMED)

Le corps des Gardiens de la révolution islamique ont annoncé jeudi avoir saisi dimanche un “navire transportant un million de litres de carburant de contrebande” au sud de l’île de Larak, dans le golfe Persique, selon Fars News.

Le navire étranger a été saisi par un ordre des autorités judiciaires iraniennes au cours d’une opération de surveillance et de contrôle du trafic dans le golfe Persique afin de détecter et de “lutter contre la contrebande organisée”.

Le navire a une capacité de deux millions de litres et 12 membres d’équipage étrangers, selon Fars.

L’IRGC a déclaré que le navire était le même que celui qu’ils avaient remorqué après un appel de détresse dimanche, selon Reuters.

Mercredi, des responsables américains ont déclaré croire que le pétrolier battant pavillon panaméen M / I RIAH avait été saisi par la Garde révolutionnaire iranienne samedi soir alors qu’il traversait le détroit d’Ormuz dans les eaux internationales, a rapporté CNN. Selon des informations émanant des services de renseignement américains, les troupes du CGRI ont forcé le pétrolier à pénétrer dans les eaux territoriales iraniennesavant de confiner le navire sur l’île de Qeshm, en Iran.

Les données de suivi ont montré que le pétrolier des EAU avait dérivé dans les eaux iraniennes après 23 heures samedi et avait cessé de transmettre sa localisation le 13 juillet, selon l’Associated Press.

Le Riah est un pétrolier de 58 mètres (190 pieds) qui voyage habituellement entre Dubaï et Sharjah sur la côte ouest des EAU avant de traverser le détroit en direction de Fujairah sur la côte est des EAU. Mardi, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a annoncé que le pétrolier émirati avait été réorienté de force dans les eaux iraniennes pour recevoir de l’aide des forces iraniennes après avoir rencontré un “problème technique”, selon l’agence de presse iranienne ISNA. Les réparations nécessaires seront effectuées sur le navire et des détails supplémentaires seront annoncés ultérieurement, selon le porte-parole. Des sources émiraties ont signalé la même chose aux États-Unis, selon l’AP.

Mercredi, l’équipage n’avait toujours pas contacté sa base aux EAU depuis la disparition du bateau des radars le 13 juillet, selon Radio Farda. Abbas Mousavi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, a affirmé que l’équipage du pétrolier avait appelé à l’aide suite à un problème technique et que les forces iraniennes avaient agi conformément à la réglementation internationale.

Radio Farda a souligné que le pétrolier avait disparu des radars alors qu’il traversait le détroit d’Ormuz le 13 juillet, et que les pétroliers disposent généralement d’une génératrice de secours ou de matériel de communication en cas d’urgence, selon l’analyste militaire Hossein Arian.

Un responsable des Emirats Arabes Unis a déclaré à Al Arabiya que le pétrolier n’appartenait pas à ces derniers ni n’était exploité par eux et n’avait pas envoyé d’appel de détresse.

“Le pétrolier en question n’appartient ni aux Emirats Arabes Unis ni n’est exploité. Il ne transporte pas de personnel émirati et n’a émis aucun appel de détresse. Nous surveillons la situation avec nos partenaires internationaux”, a déclaré le responsable.

Le capitaine Ranjith Raja, selon la firme de données Refinitiv, n’avait pas éteint sa surveillance au cours des trois mois de voyages dans les EAU, a déclaré à l’AP. “C’est un déclencheur d’alerte, – drapeau rouge-“, a déclaré Raja.

Au début juillet, les Royal Marines britanniques ont saisi à Gibraltar un géant pétrolier iranien pour avoir tenté d’acheminer du pétrole en Syrie en violation des sanctions imposées par l’UE.

Londres a déclaré que le pétrolier Britannique Heritage exploité par la société pétrolière BP avait été approché dans le détroit, principal débouché pour le pétrole du Moyen-Orient. “Le HMS Montrose a été contraint de se positionner entre les navires iraniens et British Heritage et de lancer des avertissements verbaux aux navires iraniens, qui ont ensuite refusé de se plier aux instructions”, a déclaré un porte-parole du gouvernement britannique dans un communiqué. Il a exhorté l’Iran à “désamorcer la situation dans la région”.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a qualifié de “sans valeur” l’allégation selon laquelle l’Iran chercherait à bloquer le navire.

Samedi, le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, a déclaré qu’il avait déclaré au ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, que la Grande-Bretagne faciliterait la libération du pétrolier Grace 1 arrêté s’il était assuré qu’il ne serait pas envoyé en Syrie.

Mardi, le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a averti que la saisie britannique d’un pétrolier iranien ne resterait pas “sans réponse”.

“La Grande Bretagne commet des actes de piraterie et vole notre navire (…) et lui donne une apparence légale. L’Iran et ceux qui croient en notre système ne laisseront pas de telles actions pervers sans réponse”, a averti Khamenei.

Reuters et Yvette J. Deane ont contribué à ce rapport.

1 COMMENT

  1. Comme il fallait s’y attendre, l’Agence France Propagande n’a pas signalé cette agression iranienne, son boulot c’est de démolir Trump et Israel, tout en défendant la capitulation de la Françe et de l’UE qui veulent absolument préserver l’accord signé par le calamiteux Obama, pour des raisons de fric.
    Le rôle de l’Agence France Poubelle est de diffuser des mensonges et de faire de la propagande.
    En attendant, les Francais continueront à être désinformés et ne sauront pas ce qui se passe dans le monde, en raison du rôle méprisable de ces collabos qui travaillent dans une poubelle….

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.