Le chef des Houthis : les forces Yéménites (zaydites d’obédience chiite) prendront part à tout futur conflit contre Israël

Au début de la semaine dernière, le dirigeant suprême des Houtis, le groupe chiite insurgé au Yémen, Abdul Malik Badreddin al Houthi, a juré de combattre lors de tout conflit futur entre le Hezbollah et Israël. Ce groupe est connu officiellement sous le sigle de l’Ansar Allah.

« La nation yéménite (zaydite d’obédience chiite) est prête à prendre part dans toute confrontation future contre l’ennemi israélien », a déclaré Houthi. Il a poursuivi sa déclaration de guerre en disant qu’Israël « devrait nous prendre en considération dans tous les conflits futurs contre le Hezbollah et le peuple palestinien ». Houti s’est aussi adressé au chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, dans sa déclaration, qui a ensuite été republiée sur le site internet d’Al Manar, appartenant au Hezbollah.

« Ton pari sur les Yéménites est bien avisé. Israël doit se méfier de toute participation yéménite, dans toutes ses confrontations armées avec le Hezbollah ou la « résistance » (le Hamas terroriste) palestinienne », a déclaré Houthi en s’adressant à Nasrallah. Au cours d’un discours, le mois dernier, Nasrallah a mentionné que, dans toute guerre future contre Israël, l’Etat Juif rencontrerait la résistance de combattants venus “d’Iran, d’Irak, du Yémen, d’Afghanistan, et du Pakistan.”

Aussi bien l’Iran que le Hezbollah se sont impliqués dans le soutien aux rebelles houtis, dans leur campagne au Yémen.

En 2012, le Département d’Etat américain a formellement accusé l’Iran de soutenir les Houtis. Dans son Rapport du Pays sur le Terrorisme 2012, le Département que « l’Iran soutient activement la tribu Houtie dans le nord du Yémen, dont ses activités destinées à construire des capacités militaires, qui pourraient poser des menaces plus graves contre la sécurité et la stabilité du Yémen et de la région environnante ».

L’Iran et le Hezbollah fournissent de l’entraînement, de l’argent et des armes depuis plus d’une décennie, selon le Département d’Etat. Ce  soutien pourrait ne faire qu’augmenter selon un rapport diffusé par Reuters, en début d’année.

On pense que le Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne (CGRI) ont transféré des roquettes et incapacités de missiles. De plus, l’armée américaine a intercepté plusieurs cargaisons d’armes provenant d’Iran, qu’in pense être destinées aux Houtis. Des responsables iraniens de haut rang ont aussi  parlé du soutien du régime iranien aux insurgés yéménites.

On ne pense pas qu’Ansar Allah soit directement subordonné à Téhéran, de la même façon que le Hezbollah ou d’autres séides. Cependant, le soutien apporté au groupe insurgé offre à Téhéran la capacité de propager son influence à travers tout le Moyen-Orient. De plus, cela permet à l’Iran de combattre et de défier à la fois les troupes d’Arabie Saoudite  et des autres Emirats du Golfe, ainsi que leur influence au Yémen.

Par  | 24 Juillet 2017 | weiss.caleb2@gmail.com | @Weissenberg7

Caleb Weiss est un chercheur en internat à la Fondation pour la Défense des Démocraties et contributeur au Long War Journal.

longwarjournal.org

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

  1. Les Houtis avec le Hezbollah dans toute guerre contre Israël

    La déclaration tonitruante d’Abdul Malik Badreddin al Houthi, où il jure de combattre lors de tout conflit futur entre le Hezbollah et Israël. Ce groupe connu sous le sigle de l’Ansar Allah, prétend parler au nom de la nation yéménite (zaydite d’obédience chiite) est un château de cartes soutenu par l’Iran tout comme le Hezbollah. Les Ayatollahs par ces menaces contre l’Etat des Juifs par d’organisations satellites essaye de neutraliser tout avec entre Israël et l’Arabie Saoudite. Le but des Ayatollahs c’est d’éliminer le sunnisme de la région en général, en particulier le wahhabisme et récupérer la Mecque et la Ka’. Et d’un même mouvement faire subir aux sunnites les souffrances subies par les chi’ites. Il est vrai que le conflit date depuis près de 14 siècles. Il s’est placé au Maghreb avec les Almohades en Egypte avec les Fatimides et dernièrement en Iran avec l’élimination de Saddam Hussein atteint de la folie des grandeurs.
    Donc les menaces des Houtis dans toute confrontation future contre l’ennemi israélien est un leurre pour cacher le véritable objectif des Ayatollahs !

    Naturellement, le principe intangible que doit avoir en mémoire tout dirigeant de l’Etat des Juifs est le suivant : Qui veut la paix prépare la guerre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.