Selon le tracé de cartes interactives mises au point par un groupe de militants allemands,la proportion des crimes sexuels augmente à mesure qu’on se rhe des centres d’accueil et d’asile pour migrants

Photo: Flickr / Credit Takver

Un groupe de militants allemands, qui s’appelle XY Einzelfall, a créé une carte interactive de tous les crimes, qu’on présume avoir été commis par des migrants, selon le portail d’informations Journalistenwatch. Le groupe a utilisé le service de cartographie du site Google Maps pour établir son travail. Le résultat est que les chercheurs ont conclu que le taux de crimes et  sexuels augmente significativement dans les zones proches de moins de 10 kms d’un centre d’asile.

Les militants ont utilisé les données de la police et les reportages des médiasdans le cadre de ce projet. Les cartes montrent les cas de violence sexuelle, vol, meurtre et d’autres crimes – au total, environ 10.000 incidents cette année. En même temps, ce système montre une ville où l’incident est survenu, mais n’indique pas la localisation exacte de cet incident.

Carte des crimes rapportés en Allemagne en 2016

De plus, les militants ont aussi créé une carte interactive des camps de réfugiés en Allemagne. Selon cet article, la comparaison entre les deux cartes démontre une interaction forte entre la présence de centre d’accueil pour les réfugiés et le nombre de crimes sexuels qui surviennent à proximité de ceux-ci. Ainsi, ces cartes paraissent montrer que la proportion de crimes et délits sexuels décroit à mesure que l’on s’éloigne des centres d’accueil et d’asile pour migrants.

Carte montrant la localisation des centres d’accueil en Allemagne

Alors que les militants XY Einzelfall ont déclaré à l’Agence de presse russe Sputnik avoir créé ces cartes parce que « La presse allemande adopte le silence, ils ne rapportent les faits que de façon sélective et pas la totalité du désastre ». Le principal but de ce groupe d’initiative est d’informer les Allemands du danger de cette politique migratoire décidée par la Chancelière Angela Merkel.

“Nous voulons informer les gens, leur montrer comment l’Allemagne a été défigurée par Merkel, leur montrer que les femmes sont en danger partout sur le territoire allemand. Pas seulement à Cologne et pas seulement les femmes, mais aussi les personnes âgées et les enfants » écrit l’agence de presse en citant ces militants.

Ce tableau montre l’incidence des crimes sexuels et sa relation à la distance en kilomètres des centres d’asile (Photo: journalistenwatch.com (Click to see the full-size image))

La police allemande a aussi souligné qu’à première vue, il y a réellement une relation forte – des crimes sont commis dans les zones de localisation de réfugiés. Mais les agents de police ne sont pas habilités à attester si c’est vrai ou non et à quel point. La police allemande insiste sur le fait que ce projet est privé- les données récoltées par les militants sont disponibles seulement sur Internet.

 

southfront.org

Adaptation : Marc Brzustowski

NDLR : il est également évident que comme le Nuage de Tchernobyl, cette enquête ne concerne que l’Allemagne et aucun autre pays de l’OCDE. Toute ressemblance avec des événements existants ou ayant existé ailleurs serait purement fortuite. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.