« Il s’est fait descendre dans la rue » : les confidences glaçantes de Jean-Pierre Foucault sur la mort de son père

par Melissa Theo

Jean-Pierre Foucault a accordé une interview à nos confrères de Paris Match, dans laquelle il est revenu, avec émotion, sur la mort de son père, assassiné en 1962 alors qu’il avait 15 ans.

Jean-Pierre Foucault est l’un des animateurs les plus connus en France. Depuis ses débuts, le compagnon d’Evelyn Jarre enchaîne les émissions à succès, telles que Sacrée Soirée, Qui Veut Gagner des Millions ? et les concours de Miss France, faisant de lui une figure incontournable du monde de la télévision. Cependant, ce que beaucoup ignorent, c’est que derrière cette personnalité joviale se cache une histoire particulièrement bouleversante.

En effet, nous sommes en 1967 quand le septuagénaire vit un drame personnel qui le marquera à tout jamais. À l’âge de 15 ans, Jean-Pierre Foucault apprend l’assassinat de son père. Dans une récente interview accordée à Paris Match, le célèbre présentateur révèle, non sans émotion, n’avoir appris les circonstances de sa mort qu’il y a quelques semaines.

Jean-Pierre Foucault : ses rares confidences sur l’assassinat de son père

« J’ai 15 ans, c’était le 22 février 1962 et je suis en classe (…) Le surveillant général, Monsieur Bianchi, vient me dire ‘Il y a un problème, il faut que tu rentres chez toi’. Avant de rentrer chez moi, je voulais savoir pourquoi. J’ai demandé au censeur, Monsieur Verdier, de téléphoner chez moi, ce qu’il refuse. Depuis ce temps-là, je lui en veux ». C’est par ces premiers mots que Jean-Pierre Foucault revient sur la journée qui a affecté toute sa jeunesse auprès de nos confrères. « Je vais chez moi, et là on me dit que mon père a eu un accident de voiture. En fait, on habitait à Marseille. Il est parti à Alger pour vérifier la comptabilité de sa boîte. Le lendemain matin, ma mère part pour Alger pour aller chercher mon père que j’imaginais revenir. Je m’attendais à ce que la porte s’ouvre et le voir arriver avec des béquilles. Hélas, ma tante est arrivée de Paris et là j’ai compris que c’était sérieux. J’ai compris qu’il était mort », a-t-il ajouté.

Par la suite, Jean-Pierre Foucault révèle avoir longtemps ignoré les détails de la mort de son père. « En fait, il s’est fait descendre dans la rue. On ne sait pas par qui et on ne sait pas pourquoi. Historiquement, c’était en février 1962 et l’indépendance de l’Algérie était au mois de mars 1962. Tout le monde tirait sur tout le monde. J’ai connu les circonstances de sa mort il y a quelques semaines à peine (…) J’ai appris qu’il a reçu deux balles, une dans la nuque, une dans le dos », confie le présentateur, visiblement ému. Un récit glaçant.

JForum.fr avec www.voici.fr
Crédits photos : zz.Arch Edouard De Blay/Starface

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Asher Cohen

Le commentaire détaillé que j’ai posté hier sous cet article a curieusement été censuré. Je.suis parfaitement factuel et objectif sur des faits que j’ai vécus. Seule la vérité blesse, mais j’aimerais savoir pourquoi et qui elle blesserait ? Il semble que la modération du site ait un problème avec le réel qui les dépasse?