L’Egypte arrête 6 espions iraniens et un pétrolier sous embargo

2
2178

Egypte: Six personnes arrêtées pour espionnage en Iran

Lundi 8 juillet 2019 – 07h15
Un tribunal au Caire. (AFP / Fichier)
Le Caire – Asharq Al-Awsat
Le tribunal pénal suprême égyptien chargé de la sûreté de l’Etat a condamné cinq accusés, dimanche  7 juillet, à 25 ans et à 15 ans de prison pour espionnage au service de l’Iran dans le but de nuire aux intérêts militaires, politiques et nationaux de l’Égypte. 

La décision du tribunal prévoyait une amende de 500 000 lires égyptiennes (environ 30 000 dollars) pour chaque accusé, en plus de la confiscation de leur ordinateur, de leurs téléphones, de leurs disques durs, de documents et de papiers et le fait d’être placés sous l’autorité du renseignement général. 

Les accusés sont Alaa Moawad, professeur d’Al-Azhar déjà emprisonné, qui a assisté au procès dimanche, ainsi que Hassan Derbaghi ​​(en fuite), Mohammed Makari (en fuite), Hamida al-Ansari (en fuite), Karimi Mohsen (en fuite) et Shafi Hussein (en fuite). Tous les cinq ont jugé par contumace.

Les accusations portées contre les accusés égyptiens incluent la fourniture à l’Iran de rapports sur les conditions intérieures de l’Égypte de 2012 à 2016

“Le premier accusé a commis des actes d’espionnage en faveur d’un pays étranger et ceux qui y travaillaient ont gravement porté préjudices aux positions militaires et politiques de l’Égypte et à ses intérêts nationaux”, a déclaré le procureur.  

Le premier accusé a collaboré avec les autres accusés, dont l’un était responsable du dossier égyptien auprès des Gardiens de la révolution iraniens, dans le but de servir les intérêts de l’Iran et de fournir des informations afin de nuire aux intérêts de l’Égypte. 

L’ordonnance du tribunal pénal de dimanche est toujours susceptible d’appel. 

Depuis que l’Égypte a signé un traité de paix avec Israël en 1979 (date de la Révolution iranienne), les relations entre l’Égypte et l’Iran restent tendues.

Le Caire condamne également l’ingérence de l’Iran dans les affaires intérieures des États arabes et son soutien aux attaques au missile balistique par les rebelles houthistes du Yémen contre l’Arabie saoudite.

D’autre part, un pétrolier ukrainien transportant du pétrole iranien a été saisi par l’Egypte dans le canal de Suez, selon l’agence de presse semi-officielle iranienne Fars. Le pétrolier aurait été saisi il y a 10 jours en traversant le canal. 

La nouvelle est arrivée un jour après qu’un tribunal égyptien a emprisonné six personnes pour espionnage au profit de l’Iran, selon Fars.

2 COMMENTS

  1. L’Egypte notre alliée ?

    Et si, les iraniens nous bloquent le passage , la mer rouge s’ouvrira de nouveau pour laisser passer cette fois les navires d’Israël .

    et les marins chanteraient en choeur ” Dayenou ” : ” cela nous aurait suffi ” .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.