L’Église d’Angleterre s’excuse pour des lois antisémites datant de 800 ans

Illustation-Procession du clergé devant la cathédrale de York avant la cérémonie d'ordination de Libby Lane, première femme évêque de l'Eglise anglicane d'Angleterre, le 26 janvier 2015Oli Scarff (AFP) Illustation-Procession du clergé devant la cathédrale de York avant la cérémonie d’ordination de Libby Lane, première femme évêque de l’Eglise anglicane d’Angleterre, le 26 janvier 2015

L’Église d’Angleterre a présenté ses excuses pour les lois anti-juives que l’ancienne Eglise catholique avait adoptées il y a 800 ans.

L’événement marque l’anniversaire du synode d’Oxford de 1222, qui a abouti à l’expulsion des Juifs d’Angleterre 68 ans plus tard, suivie de répercussions similaires à travers l’Europe.

L’événement a réuni des dignitaires et des chefs religieux, dont le rabbin en chef Ephraim Mirvis et des représentants de l’archevêque de Cantorbéry Justin Welby.

En promulguant les décrets du quatrième concile du Latran (1215), le synode a ajouté une série de mesures anti-juives supplémentaires pour l’église médiévale en Angleterre.

Elles interdisaient les interactions sociales entre Juifs et chrétiens, établissaient des dîmes ecclésiastiques spécifiques pour les Juifs et imposaient aux Juifs anglais de porter un badge d’identification. Ces lois ont été suivies de nouvelles lois anti-juives et de l’expulsion massive de la communauté juive.

« Ce n’est qu’en regardant en arrière et en reconnaissant nos échecs en tant que chrétiens que nous pouvons commencer à avancer avec authenticité, » a déclaré Cantorbéry Justin Welby.

Mirvis a souligné que l’amitié profonde « doit être accompagnée d’honnêteté afin qu’ensemble nous puissions être une bénédiction pour le monde. »

Le grand rabbin du Royaume-Uni Ephraim Mirvis à la résidence du président à Jérusalem, le 23 janvier 2020.(Crédit : Raphael Ahren/TOI)

Un communiqué de presse du diocèse d’Oxford a déclaré que « notre intention est que cette commémoration soit le signal fort d’un potentiel aussi riche, reflété dans la profondeur des rencontres et des services interreligieux qui existent de plus en plus à Oxford et dans notre société ».

L’archevêque de Canterbury Justin Welby prononce un discours à l’abbaye de Westminster, à Londres, le 11 novembre 2018. (Crédit : Paul Grover/AP)

Jforum avec i24NEWS et TIMES OF ISRAEL STAFF

Vidéo d’une cérémonie spéciale de l’Eglise d’Angleterre pour marquer et présenter des excuses pour le Synode d’Oxford de 1222, à la cathédrale Christ Church à Oxford, le 8 mai 2022. (Crédit : Capture d’écran/YouTube)

 

4 Commentaires

  1. encore un peu il faudra demander aux Juifs d’exister !!!!!En France on peut tuer des Juifs sans remords ! avec toujours des excuses pour justifier ces meurtres ! Macron (pardon micron)
    le roi de lé connerie laisse faire et il me semble etre complice bienveillant. Il et sa cocotte s’entendent à merveille pour appauvrir de plus en plus le pays avec l’accord du pays. un livre est sorti « l’homme qui n’aimait pas la France » . Putin a raison sur un pointt « Les Françcais sont cons comme des balais » Je n’approuve pas Putin mais quand on apprend la vérité sur le président ukrainien, qui a des amis nazis il y a de quoi perdre confiiance dans les dirigents de nos pays. On dit qu’il ne faut pas perdrre confiance jamais, mais il y a une limite à tout.

  2. 1222mieux vaut tard que jamais
    Ces églises britanniques se moquent de nous
    Elles devraient revoir aussi les massacres du 14, 15, 16 ieme siècles et demander pardon pour la Grande Bretagne d’avoir volé 75% des terres juives pour créer un pays artificiel la Jordanie et fait paraître en 1936 ipun livre blanc interdisant l’immigration juive au moment où les réfugiés cherchaient un pays pir se sauver de la botte nazie européenne
    Pardon aussi à Israël attaqué en 1948 par les britanniques aidant les bédouins et s’emparant de la Judée Samariepardon à Israël d’avoir pendypu des milliers de juifs et den’a pas vouloir bombarder les voies ferrés qui menaient aux camps d’extermination
    Pardon aux juifs de ne pas avoir appliqué la résolution de la SDN en 1922 pour créer un état juif de la Méditerranée à la Jordanie incluse
    Je rejette personnellement ce pardon de faux culs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.