Le Washington Post dans un article scandaleux : « Le déplacement de la plus grande population de la région depuis 1948 »

L’un des journaux les plus importants au monde a publié un article complet sur la tragédie humaine dans la bande de Gaza, mais a reçu de nombreuses critiques: le texte présente une grande inexactitude historique.

Ainsi les guerres en Syrie, au Yémen et en Afghanistan, une population beaucoup plus nombreuse a été déplacée. L’article ignore complètement le cynisme et la barbarie du Hamas envers la population civile et les événements du massacre du 7 octobre.

Le journal Washington Post a réussi hier soir (vendredi) à provoquer la colère de nombreuses personnes en Israël et dans le monde en général, après avoir publié un article contenant une inexactitude historique significative. « Près de 1,9 million de personnes, soit environ 85 % de la population de Gaza, ont été déplacées de leurs foyers, ce qui constitue le plus grand transfert de population dans la région depuis la création de l’État d’Israël en 1948 », peut-on lire au début de l’article.

L’article passe en revue de manière approfondie la tragédie humaine survenue dans la bande de Gaza à la suite de la guerre entre Tsahal et le Hamas après le massacre du 7 octobre, après que Tsahal a appelé de manière proactive et délibérée la population civile à quitter ses maisons pour éviter de nuire à sa vie. Bien qu’il s’agisse d’un article complet et détaillé, il ne mentionne pas du tout le fait que l’organisation terroriste Hamas fonde toute sa stratégie de guerre contre Tsahal sur l’exploitation cynique de la population civile de Gaza. que le Hamas a placé de grandes infrastructures terroristes dans des sites civils, notamment des écoles, des hôpitaux ainsi que des maisons civiles, y compris le stockage d’armes dans les chambres d’enfants et de tout-petits.

De nombreux internautes ont exprimé leur choc et leurs critiques face à l’article et à la formulation du Washington Post, et se sont interrogés sur le concept de « zone ». Par exemple, nombreux sont ceux qui ont souligné qu’à cause de la guerre en Syrie, un pays qui, de l’avis général, se situe « dans la région », plus de 13 millions de personnes (selon les données de l’ONU) ont été contraintes de quitter leur foyer ou durant la guerre au Yémen, comment diable ce mensonge est-il publié ? », a écrit Nadav Pollak, chercheur à l’université Reichman.

En plus de la guerre civile difficile qui a eu lieu et continue en Syrie, il y a eu plusieurs autres guerres très difficiles ces dernières années, qui ont abouti au transfert forcé d’une population beaucoup plus importante que le transfert de population actuel à Gaza. En outre, selon les données de l’ONU, plus de 4,5 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur domicile lors de la guerre civile au Yémen, et plus de 3,2 millions ont été contraintes de quitter leur domicile lors de la guerre en Afghanistan.

Au mépris des auteurs de l’article pour l’utilisation cynique que les terroristes du Hamas font de la population civile de Gaza, il y a aussi un mépris total pour le terrible massacre de citoyens israéliens le 7 octobre. Parallèlement à l’important rapport sur la grande détresse des habitants de la bande de Gaza, il est évident qu’il est complètement détaché du contexte plus large des événements.

Le tweet du journaliste du Washington Post a depuis été supprimé

John Hudson, journaliste principal du Washington Post, a tweeté hier le lien vers l’article et a joint le texte qui apparaît au début de l’article, sur « le plus grand transfert de population dans la région depuis 1948 », et a été fortement critiqué en ligne. . Peu de temps après, il a supprimé le tweet, apparemment après avoir réalisé qu’il s’agissait d’une inexactitude importante.

JForum.fr avec www.mako.co.il
Photo : AP

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Franck DEBANNER

Qui est le taré, ou la vraie ordure qui ose qualifier le WP de journal le plus sérieux du monde ?

A ce point de connerie, plus rien n’étonne…

KIGEM

PEU CRÉDIBLE

KIGEM

EST CE VRAIMENT DES JOURNALISTES OU DES PROPAGANDISTES ?
LE WASHINGTON POST DEVRAIT METTRE UN VÉRIFICATEUR AFIN D ÉVITER D ACCEPTER DE DIFFUSER DE TELLES CONNERIES QUI SE RETOURNENT CONTRE CETTE TRÈS VIEILLE PEU CRÉDITÉ INSTITUTION