Le gouvernement israélien confronté à de vives critiques sur le service militaire

Le projet de loi visant à réformer les exemptions de service militaire pour la communauté haredi soulève de vives tensions au sein du gouvernement israélien. Le ministre de la Défense Yoav Gallant et Benny Gantz, leader du parti de l’Unité nationale, ont dénoncé la manière dont l’exécutif gère ce dossier crucial pour la sécurité nationale.

En effet, le Premier ministre Benjamin Netanyahu souhaite faire voter rapidement une version allégée de la loi proposée par Gantz l’an dernier, qui était censée n’être qu’une étape provisoire. Ses détracteurs considèrent ce texte désormais insuffisant au vu des enjeux sécuritaires actuels.

Pour Gantz, « la politique passe avant la sécurité d’Israël » dans cette affaire. Il accuse le gouvernement de se focaliser sur des « considérations de coalition » plutôt que de mener les réformes nécessaires pour rééquilibrer le fardeau du service militaire.

Le procureur général Gali Baharav-Miara a également exprimé de sérieuses réserves. Sans nouvelle loi d’ici juin 2024, l’exemption des étudiants de yeshiva sera inconstitutionnelle, a-t-elle prévenu, dénonçant une « réforme judiciaire discrète » du gouvernement.

Selon la haute magistrate, l’exécutif cherche à contourner les garde-fous légaux et démocratiques en matière de conscription. Elle met en garde contre « les coûts sécuritaires, économiques et sociaux » d’un tel affaiblissement de l’État de droit.

Face à ces vives critiques internes, le gouvernement israélien est appelé à revoir sa copie sur cette réforme sensible. L’unité nationale et le respect des principes démocratiques sont primordiaux pour assurer la sécurité durable d’Israël face aux menaces régionales.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires