Le retour des éclats de rires (17) Vidéo

par Jforum

 

Du moment qu'on rit des choses, elles ne sont plus dangereuses.» ✍🏻 Raymond Devos 📕 #RaymondDevos | Blague francais, Meilleur blague, BlagueRaymond Devos

“Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter.”

“Qui prête à rire n’est jamais sûr d’être remboursé.”

“Quand les Verts voient rouge, ils votent blanc.”

“Le flux et le reflux me font “marée”.”

“Il m’est arrivé de prêter l’oreille à un sourd. Il n’entendait pas mieux.”

“L’autre jour, au café, je commande un demi. J’en bois la moitié. Il ne m’en restait plus.”

“La grippe, ça dure huit jours si on la soigne et une semaine si on ne fait rien.”

 

On ne dit pas « le métro

s’arrête à pyramides » mais

« la rame cesse »

 

Cet après-midi, 35° à l’ombre.

Mais pourquoi restent-ils à l’ombre ?

 

Il était une fois un gentil garçon qui allait souvent chez l’oculiste, car sa fille, qui faisait le secrétariat, lui avait tapé dans l’œil. La première fois qu’ils s’étaient vus, elle lui avait fait les yeux doux, et il avait répondu par un clin d’œil.
Surtout, lui qui n’avait pas ses yeux dans sa poche, il n’avait pas pu détourner les yeux de son décolleté, qui à vue d’œil faisait un bon 95-C (eh oui, pour ça il avait le compas dans l’œil). Elle lui en avait mis plein la vue et lui s’était bien rincé l’œil.
Alors il revenait souvent pour la voir, même si tous ses faux rendez-vous commençaient à lui coûter les yeux de la tête, et que son petit manège commençait à être mal vu de l’oculiste.
– Encore toi ? dit l’oculiste en le voyant. Que viens-tu faire ?
– Je viens pour me faire soigner à l’œil.
– Ah, mais tu te mets le doigt dans l’œil ! Et puis ton petit manège commence à me sortir par les yeux : je t’interdis de poser tes yeux sur ma fille ! Ça saute aux yeux que tu ne viens que pour ses beaux yeux. Je te préviens, je t’ai à l’œil !
– Vous ne m’empêcherez pas de la voir !
– Si !
Et joignant le geste à la parole, le méchant oculiste le mis dehors sans omettre de lui asséner un bourre-pif dans l’œil.
Cela fit tellement mal au garçon qu’il faillit tourner de l’œil. Il ne put fermer l’œil de la nuit.
Il n’avait alors plus qu’un œil pour pleurer ; vous parlez d’un mauvais œil !
Mais au petit matin, le garçon, qui n’était pas du genre à avoir froid aux yeux, se présenta de nouveau chez l’oculiste, avec un bel œil au beurre noir.
– Bonjour Monsieur, je reviens me faire soigner à l’œil !
– C’est vrai que tu as l’œil bien amoché, mon garçon.
– Monsieur, au royaume des aveugles, les borgnes sont rois !
– Hum… mon œil…
– Et c’est pourquoi Monsieur, je veux, les yeux dans les yeux (enfin, l’œil dans les yeux) vous demander la main de votre fille.
L’oculiste lui fit les gros yeux : Ah, tu ne vas pas recommencer ! Ne te rends donc tu pas compte que tu as les yeux (enfin, l’œil) plus gros que le ventre ?
– Monsieur, il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir que nous sommes amoureux !
– Mais mon garçon, ne sais-tu pas que l’amour, ce n’est que de la poudre aux yeux ?
– Mais je tiens à elle comme à la prunelle de mes yeux ! Enfin, de mon œil…

Et c’est ainsi que désarmé par tant de persévérance, l’oculiste commença à voir d’un bon œil ce gentil garçon borgne que l’amour rendait aveugle. Un beau mariage eut lieu, et l’oculiste y perdit son meilleur client, qui put enfin venir tranquillement se faire soigner… à l’œil !

quand on pense que Vichy est la capitale de l’ Allié…

ça me laisse dubitatif

 

par Jforum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.