Le gouvernement mexicain « reconnaît le lien indéniable du peuple juif au patrimoine culturel situé à Jérusalem-est »

Le Mexique a annoncé qu’il changerait son vote sur la résolution de l’UNESCO niant tout lien entre les Juifs et le Mont du Temple à Jérusalem.

Le Ministère des Affaires étrangères a par ailleurs indiqué avoir licencié son ambassadeur auprès de l’Organisation, Andrès Roemer Slomianski, en particulier pour avoir « mal informé le gouvernement » sur le contexte du vote et pour avoir partagé les intentions de vote du Mexique avec d’autres pays.

Mexico avait approuvé le texte adopté par une Commission de l’UNESCO jeudi mais a indiqué qu’il s’abstiendrait de voter ce mardi, lors de la session plénière, pour une adoption définitive.

Le gouvernement du Mexique « reconnaît le lien indéniable du peuple juif au patrimoine culturel situé à Jérusalem-est », a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publié sur son site internet.

Ce nouveau vote « reflète également la reconnaissance profonde de ce gouvernement envers la communauté juive, en particulier pour son importante contribution au développement économique, social et culturel du Mexique », ajoute le communiqué.

Le texte présenté par sept pays arabes et approuvé par 24 voix (6 contre et 28 abstentions), a attiré les foudres du gouvernement israélien.

La résolution a aussi été critiquée par la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, qui a été menacée de mort suite à sa prise de position.

I24news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.