Il a ajouté sa voix à un chœur croissant de fonctionnaires qui cherchent à exhumer les corps de la fosse commune.

Michael Chajewski, le maire de la ville dans le nord-est de la Pologne, a déclaré sur le journal Gazeta Wyborcza la semaine dernière qu’il soutient l’exhumation. Son soutien d’exhumation intervient suite une déclaration du ministre polonais de l’Education à la télévision déclarant que, même si les historiens de l’Etat et les dirigeants ont blâmé la population locale pour le pogrom du 10 juillet 1941, ils ne savaient pas qui a réellement tué les Juifs de Jedwabne depuis 75 ans.

« Oui. Je vais le faire, » a affirmé Chajewski qu’on lui a demandé s’il allait signer une pétition appelant à l’exhumation. « Vous devez déterminer combien de personnes ont été tuées et par qui pour finalement dissiper le doute. »

L’Institut d’Etat polonais de la mémoire nationale a déterminé que plusieurs dizaines de gens du pays ont tué au moins 340 Juifs à Jedwabne, dont certains ont été brûlés à l’intérieur d’une grange. L’incident, l’un des 20 pogroms contre les Juifs par les Polonais pendant ou immédiatement après l’Holocauste, a été largement inconnu en Pologne avant la publication en 2001 d’un livre de l’historien Jan Gross.

Mais l’institut a déclaré qu’à l’endroit du crime, des dizaines de balles ont été retrouvées. Ce n’est pas tout à fait clair, car les historiens révisionnistes assurent que les balles signifient que les troupes allemandes étaient probablement responsables de la mort parce que les Polonais avaient l’interdiction de porter des armes en juillet 1941, lorsque l’armée allemande était déjà présente mais ne contrôlait pas entièrement la zone. Des dizaines de témoignages de témoins et des survivants parlent de leur mort comme si cela avait été fait volontairement par les habitants.

Le dossier historique sur Jedwabne est très controversé car beaucoup de Polonais qui perçoivent leur nation, où les nazis ont assassiné 3 millions de Polonais non-juifs, en plus de 3 millions de Juifs, comme une victime du génocide nazi. La découverte de Jedwabne a forcé beaucoup de gens à réajuster cette perception d’inclure également certains actes par les auteurs locaux.

Des travaux d’excavation médico-légaux ont déjà été réalisés à Jedwabne en 2001 et ont été arrêtés par peur qu’ils violent les lois religieuses juives, dérangeant inutilement les tombes. Mais les appels à exhumer les corps se sont intensifiés depuis l’élection l’an dernier du président de droite, Andrzej Duda.

Plus tôt ce mois-ci, Duda a reconnu le rôle des Polonais qui ont tué des Juifs. Mais l’année dernière, il a attaqué son prédécesseur qui a présenté des excuses en 2011 pour Jedwabne, et a nié que de tels événements aient effectivement eu lieu. « Nous ne l’avons pas fait, car nous sommes faussement accusés par d’autres, d’avoir participer à l’Holocauste, » a déclaré Duda dans un débat télévisé 2015. « Dieu sait que les Polonais n’ont pas pris part à l’Holocauste. »

La pétition Jedwabne, qui est distribuée par Ewa Kurek, historien d’extrême-droite de Lublin, a fait la couverture des médias polonais, alors que d’autres articles sur les tendances révisionnistes de Jedwabne, paraissaient, incluant ceux de l’Institut de la mémoire nationale. Piotr Gontarczyk, directeur adjoint à l’institut, a déclaré la semaine dernière que « il est difficile de poursuivre un débat sur le sujet sans l’exhumation complète. »

Marek Chrzanowski, un historien de l’institut, a déclaré lundi : « Je crois aussi que vous devez reconfigurer l’exhumation pour arriver à la vérité parce que cette affaire porte atteinte à l’image des Polonais. »

coolamnews

1 COMMENTAIRE

  1. – QUE LA LUMIÈRE VÉRITÉ VICTORIEUSE COMME C’EST TOUJOURS SUR TOUT LE MONDE.
    – Si, tous,
    La Pologne,
    ces Polonais majorités, ces Révisionnistes – « historiens », parti politique d’ »Extrême-droit » ou fasciste , l’actuel président de Pologne
    -Andrzej Duda, ce maire Chajewski de cette ville Jedwabne d’un Génocide antisémite pendant la Shoah
    et tous ces Médias polonais, et toute l’Église Catholique de /François pape du Vatican les éduquant de moralité
    en toutes les dimanches /messes…Donc si, tous ceux, ils prouvèrent (contrairement à Institut D’État polonais) que c’est ne sont pas ces Nazis polonais antisémites qui ont commis ce Génocide, mais que c’est sont les Nazis allemands ces coupables… Et alors, qu’ils prouvèrent que c’est vrai par les preuves sérieuses scientifiques et même s’il faudra par le renouvèlement d’enquête etc. (vu, dans ce cas exceptionnelle La Torah autorise trouver la Vérité, et les Juifs n’ont pas droit s’opposer contre la Loi légale) et dans ce cas-là, la Pologne ces polonais sont obligés de demander la Justice pour une Autorisation juridique d’État de Droit démocratique exigé par l’Union Européenne et tout le Monde civilisé, et non, d’un État révisionniste vu par-exemple, comme d’État Turquie qui nié son Crime d’un Génocide sur les Arméniens. Et s’ils reçoivent cette Autorisation Juridique, alors Tous les Juifs dans le Monde entier y compris l’État d’Israël tous ses autorités, qui respectent la Loi, Torah (donc, et ses familles et ces familles Juives victimes innocentes ces Martyres torturées et assassinées ) alors ils sont exigés de demander les Autorités Internationales, les États USA et L’Union Européenne, pour-qu’ils s’engagent
    Une Commission Internationales des vrais Expertes et Scientifiques à rétablir Toute la Vérité sur ce Génocide.

    (Un Note important:
    l’article ci-dessus n’est présent pas, qu’ils ont été brulés vifs ces Juifs victime innocents martyres)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.