Le commandant du Jihad islamique décrit son entraînement en Iran

Dans une vidéo publiée par Tsahal, le commandant du Jihad islamique palestinien Bassel Mahdi raconte aux interrogateurs israéliens comment son commandant du JIP l’a envoyé suivre un cours de formation de tireur d’élite en République islamique.

PESSA’H BENSON

Un commandant du Jihad islamique palestinien arrêté à Gaza décrit aux interrogateurs israéliens comment les terroristes ont été formés en Iran dans une séquence vidéo publiée mardi par les Forces de défense israéliennes.

Dans la vidéo, Bassel Mahdi se décrit comme le commandant des professions spécialisées avec une escouade de neuf hommes sous ses ordres. La cellule était spécialisée dans l’utilisation de mortiers de 82 millimètres, de roquettes de 107 millimètres, d’ingénierie, de roquettes antichar et de tirs d’élite.

Mahdi, qui a été arrêté le 20 décembre, dit à son interrogateur qu’il a été envoyé en Iran sur proposition de son commandant.

« Vous devez aller en Iran pour suivre un cours de tireur d’élite », lui a dit le commandant, se souvient Mahdi. « Profitez pleinement du cours et votre salaire augmentera à votre retour. »

Il a reçu 1 000 $, dont une partie a été remise à sa femme. Quelques semaines plus tard, raconte-t-il : « Je suis parti de la bande de Gaza pour l’Égypte où je suis resté environ deux semaines, de là je suis allé quelques jours en Syrie, puis au Liban. Après deux semaines, nous sommes retournés de Syrie en Iran.

Le cours durait 15 jours dans une base militaire en Iran dont Mahdi prétendait ne pas connaître le nom et l’emplacement. Il a déclaré que la formation était assurée par des soldats portant des uniformes iraniens.

Les quatre premiers jours ont été consacrés à l’apprentissage du maniement d’une Kalachnikov. Ils ont ensuite été formés au maniement des fusils de précision.

« Quatre jours d’entraînement sur une Kalachnikov à une distance de 100 mètres, cinq jours à une distance de 100-150 mètres, six jours sur un Dragunov [fusil de précision de fabrication russe]. Nous nous sommes entraînés à tirer des pierres, des cibles [et] des ballons à une distance de 300 mètres », explique Mahdi.

Il ajoute qu’il y avait entre 15 et 20 autres personnes de Gaza, du Liban et de Syrie qui suivaient le cours avec lui, qui étaient tous des « militants militaires du Jihad islamique ». Certains d’entre eux ont suivi un cours supplémentaire en brigade ou ont reçu une formation sur les fusées ou l’artillerie.

Au moins 1 200 personnes ont été tuées lors des attaques du Hamas contre des communautés israéliennes près de la frontière avec Gaza le 7 octobre. Des milliers ont été blessées et 240 ont été prises en otages. Le nombre d’hommes, de femmes, d’enfants, de soldats et d’étrangers retenus captifs à Gaza par le Hamas est désormais estimé à 136. D’autres personnes restent portées disparues alors que les autorités israéliennes continuent d’identifier les corps et de rechercher des restes humains.

Jusqu’à 500 terroristes affiliés au Hamas et au JIP se sont entraînés en Iran avant l’invasion d’Israël le 7 octobre.

Des exercices parrainés par l’Iran ont eu lieu en septembre, au cours desquels les terroristes ont reçu un entraînement au combat spécialisé, selon le Wall Street Journal .

La Force Quds, la branche du Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) responsable des opérations étrangères, a supervisé la formation.

Le commandant du Jihad islamique palestinien Bassel Mahdi est interrogé en Israël après son arrestation à Gaza par les forces israéliennes le 20 décembre 2023. Crédit : Forces de défense israéliennes.

JForum.fr avec jns

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires