Greek flag on the Greek islands and speed boat at Aegean Sea and the contour of other amazing Greek islands in haze

Tempête de l’espionnage israélien en Grèce : le chef du renseignement grec et conseiller du Premier ministre démissionne

Les téléphones portables d’un journaliste d’investigation et du chef de l’opposition ont été piratés à l’aide d’un piratage Predator d’une société appartenant à un ancien haut responsable du système de renseignement israélien. Premier ministre : « Des actions erronées ont été commises dans le cadre d’une procédure légale d’écoutes téléphoniques »
Le chef des services de renseignement grecs, Panagiotis Kontoleon, a démissionné vendredi de son poste au milieu d’un scandale impliquant le piratage des téléphones portables d’un journaliste d’investigation et du chef de l’opposition utilisant des espions israéliens. Le secrétaire du Premier ministre a également démissionné.
«Le directeur des services nationaux de renseignements Panagiotis Kontoleon a présenté sa démission (…) qui a été acceptée par le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis», précise un communiqué. La démission de Panagiotis Kontoleon, nommé en août 2019 à ce poste quelques jours après l’élection du parti de droite Nouvelle-Démocratie de Kyriakos Mitsotakis, intervient quelques heures après celle de Grigoris Dimitriadis, secrétaire général des services du Premier ministre et neveu de ce dernier. Ces démissions interviennent une semaine après la révélation de la tentative de surveillance de Nikos Androulakis, chef du Kinal-Pasok (socialiste), troisième parti parlementaire par Predator, qui a provoqué un tollé dans le pays.
«Outre l’enquête judiciaire, les institutions étatiques, les services nationaux de renseignement (EYP) et l’Autorité de protection de la vie privée doivent se prononcer sur ces affaires», a-t-il fustigé. «Si l’État n’a aucun rapport» avec ces surveillances présumées, «comment une société peut commercialiser un logiciel si puissant et si cher?», s’est demandé le site d’investigation Inside story, qui, avec ses confrères de Reporters United et Solomon, a révélé les détails de ces affaires. Développé initialement en Macédoine du Nord, pays frontalier de la Grèce, par la société Cytrox, puis en Israël, le spyware Predator pirate le téléphone ciblé, et peut accéder aux messages et aux conversations de son utilisateur, selon des experts.
infos-israel.news
Drapeau grec sur les îles grecques et la mer Égée. (Crédit : iStock)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.