Alors que la difficile reconquête de la ville de Falloujah a été lancée, cette semaine, par les forces de sécurité irakiennes (FSI) et des milices chiites locales, le commandant local de l’État islamique, Maher al-Bilawi, a été tué le 25 mai par une frappe de la coalition dirigée par les États-Unis.

frappe-20141203

« Nous avons tué plus de 70 combattants ennemis, y compris Maher al-Bilawi, qui était le commandant des forces de l’EI à Falloujah », a en effet annoncé, le 27 mai, le colonel Steven Warren, le porte-parole de l’opération Inherent Resolve.

S’agissant de l’élimination de Maher al-Bilawi, le colonel Warren a admis que cela « ne va bien entendu pas pousser complètement l’ennemi à abandonner le combat ». Toutefois, « c’est un coup », a-t-il ajouté car « cela crée de la confusion et pousse son numéro deux à gravir un échelon » et « cela force les autres dirigeants à revoir leurs positions. »

Cela étant, le colonel Warren n’a pas donné davantage de précisions sur le lieu où a été effectuée la frappe, ni sur la façon dont la coalition a su où ce commandant de l’EI a été localisé.

Une des difficultés de l’opération visant à reprendre Falloujah porte sur la population civile, prise au piège dans la ville et empêchée de partir par les jihadistes. Selon l’ONU, 800 civils (sur 50.000 habitants) ont réussi à fuir depuis le début de l’offensive.

Pour ceux qui restent encore dans la ville, des tracts ont été largués à leur intention pour leur demander de mettre des draps blancs sur le toit de leur maison afin d’indiquer leur position et éviter ainsi les dommages collatéraux. Cette solution est loin d’être satisfaisante car les jihadistes pourraient en profiter pour leurrer les FSI et la coalition. « C’est une partie de la complexité de la guerre », a commenté le colonel Warren.


OPEX360

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires