L’œil du chef d’état-major interarmées du Pentagone sur la guerre à Gaza

Une analyse critique du Général Américain sur la Stratégie Israélienne à Gaza

Dans une rare prise de position, le général Charles K. Brown, président des chefs d’état-major interarmées du Pentagone et principal conseiller militaire du président américain, a émis des critiques concernant la stratégie militaire d’Israël à Gaza. Selon lui, l’incapacité des forces israéliennes à maintenir les territoires repris au Hamas dans le nord de Gaza pourrait entraîner des conséquences durables.

Le général Brown a souligné l’importance non seulement de déloger l’ennemi, mais aussi de conserver et stabiliser les zones conquises. Dans une déclaration faite sur le site américain Politico, il a expliqué que la tactique israélienne consistant à expulser les combattants du Hamas puis à quitter la zone compromet les efforts pour une stabilité à long terme. Cette approche permet au Hamas de reprendre pied sur le territoire, ce qui, selon lui, nuit également aux initiatives humanitaires dans la région.

Brown, habituellement discret sur la conduite des forces israéliennes, a mis en garde contre les conséquences de cette méthode. Il a affirmé que le Hamas ne se résume pas à une simple organisation, mais représente une idéologie. Par conséquent, une vision d’ensemble est nécessaire pour garantir la sécurité non seulement d’Israël, mais aussi de toute la région. Il a insisté sur le fait que pour atteindre une stabilité durable, il est crucial de tenir compte de l’aspect idéologique du Hamas et de ne pas se contenter de solutions militaires temporaires.

La critique du général Brown met en lumière les défis complexes auxquels Israël est confronté à Gaza. Son appel à une stratégie plus holistique et durable pourrait inciter à reconsidérer les approches actuelles et à chercher des solutions qui assurent la sécurité et la stabilité à long terme dans la région.

En conclusion, le général Charles K. Brown parvient à la conclusion que la paix et le bien-être des populations ne reviendront à Gaza que lorsque le Hamas sera totalement éradiqué. Pour lui, l’élimination complète de cette organisation et de son idéologie est essentielle pour instaurer une stabilité durable et garantir la sécurité dans toute la région.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yossef

Je ne suis un expert militaire, mais peut etre que la strategie israelienne n’est pas sans efficacite. En effet, les terroristes restant ,sont caches dans les tunnels et particulierement a Rafah et les chercher dans ces tunnels peut etre couteux en vies humaines pour Tsahal et dangereux pour les otages encore en vie. C’est la deuxieme fois, que Tsahal doit revenir dans le centre et le nord de Gaza , que l’armee a delaisse, et c’est peut etre la, qu’est le piege, car les terroristes reviennent dans ces zones, ou il est plus facile de les combattre car ces zones ont deja ete nettoyees et en plus ces terroristes , qui reviennent , amenuisent les forces terroristes de Rafah. Maintenant, c’est vrai qu’il aurait peut etre fallu s’occuper de Rafah en premier pour limiter la fuite des terroristes vers le Sinai, mais au debut de la guerre cela aurait pose un gros problemes avec l’ Egypte. Maintenant, attendons un peu, car bientot Tsahal aura pris Rafah et il faut esperer, que l’on retrouve les otages, car il est a craindre, que les chefs du Hamas aient deja fui vers l’Egypte en emportant des otages et il n’est pas acquis, qu l, Egypte nous aide dans ce cas de figure.

MAX BENCHETRIT

Une critique constructive. Mais il ne dit pas comment