L’aveuglement de l’Occident

 

Par Michèle Mazel

 

Vues du ciel, les plaques noirâtres de terre calcinée et dénudée se multiplient.

Le feu couve le long de la bande de Gaza où, chaque jour, des incendies dévorent de nouveaux hectares de champs cultivés, de forêts et de réserves naturelles, brûlant vif au passage serpents, tortues, mulots, musaraignes et autres rats des champs pris au piège.

Cerfs-volants, ballons gonflés à l’hélium, préservatifs même, ce sont littéralement des milliers d’objets d’apparence anodine qui ont été lancés de Gaza au cours des trois derniers mois pour porter le feu en Israël. Certes, tous n’ont pas atteint leur but – tombés avant la barrière de sécurité ou abattus par Tsahal et ses volontaires. Dix fois, vingt fois et parfois jusqu’à cinquante fois par jour – jour après jour, semaine après semaine – pompiers, forestiers et volontaires sont appelés à combattre les flammes.  Si d’aventure l’armée tire sur un groupe qui s’apprête à lancer ballon ou cerf-volant et l’un des lanceurs est touché, cela fait la Une des journaux européens qui évoqueront : « Un palestinien sans armes abattu par Israël. » Personne ne parlera de la désolation qui s’abat sur toute une région.

Certes, les instances gouvernementales se mobilisent, les compensations sont promises, l’argent arrivera ; est-ce vraiment une réponse pour celui qui a travaillé la terre et vu son labeur réduit en fumée ? Des semaines et des semaines de ravages de la faune et de la flore, et pas une seule condamnation internationale, pas un seul sujet à la télévision, pas de rencontres avec les agriculteurs, les paysans, les garde-forestiers, la société protectrice des animaux.

Ils sont proprement invisibles. Leurs souffrances ne comptent pas. Le monologue de Shylock vient irrésistiblement à l’esprit : « Un Juif n’a-t-il pas des yeux ? Un Juif n’a-t-il pas des mains, des organes, des dimensions, des sens… ».  Inutile de chercher la réponse.

Commentateurs et grands reporters se gargarisent d’expressions telles que « Occupation »    oubliant qu’Israël a totalement évacué la bande de Gaza il y a déjà 13 ans ; parlent de blocus sans mentionner que l’Egypte a verrouillé sa longue frontière avec Gaza, qu’elle n’ouvre qu’avec parcimonie ; ils parlent d’asphyxie alors que c’est l’Autorité palestinienne qui a coupé les vivres de ses ressortissants vivant à Gaza en ne payant plus les salaires des fonctionnaires.

Par-dessus tout, ils versent des larmes de crocodile sur la souffrance des petits enfants de Gaza, sur la « grave crise humanitaire » qui menace la paix du monde et montrent du doigt Israël. Ils se voilent la face pour ne pas voir que les centaines de millions de dollars de dons que reçoit le Hamas pour reconstruire Gaza et améliorer le sort de sa population sont détournés vers une industrie de guerre visant à détruire « l’ennemi sioniste. »

Achats et fabrication d’armes et de missiles de plus en plus sophistiqués, percement de tunnels dits « d’attaque » dont l’accès est souvent dissimulé sous une école ou sous un hôpital. Si soucieux du bien-être des enfants, ils n’ont rien à dire de ces sinistres « colonies de vacances » où des gamins sont soumis à un lavage de cerveau et formés au maniement d’armes.

Rien à dire, non plus, sur les petits enfants et les femmes envoyés de force au premier rang des manifestations pour servir de boucliers humains aux terroristes du Hamas. Des manifestations, faut-il le répéter, dans le cadre d’une « Grande Marche du Retour » qui a pour but de faire déferler des millions de Gazaouis à l’intérieur des frontières internationalement reconnues d’Israël… Ils ont des yeux et ne voient point, Ils ont des oreilles et n’entendent point…

Par©Michèle Mazel

 

5 Commentaires

  1. Je suis d’accord avec Edmond Richter , il faut absolument qu’israel ait un coup d’avance sur ses ennemis !
    il ne suffit pas d’éteindre les feux , il faut neutraliser complètement ces incendiaires et ISRAEL est capable de le faire , comme le ferait l’ Egypte si le hamas incendiait le territoire egyptien , il faut effectivement cesser de se défendre et attaquer définitivement et nous sommes capables de faire ça , donc faisons le , et arretons de pérorer ….

  2. Israel est impuissant parce qu’ enfermé dans une logique DÉFENSIVE: Le hamas lance des voitures-béliers? Israel pose des plots de ciment… Le hamas envoie des missiles? Israel met en place le dôme de fer…Le hamas creuse des tunnels? Vite, Israel cherche les moyens de les détecter et les faire s’effondrer…Le hamas envoie des cerf-volants incendiaires? Israel n’a pas encore trouvé le réponse et…Israel brule. Le hamas a TOUJOURS un coup d’avance, Israel est TOUJOURS sur la défensive et a TOUJOURS un coup de retard. Or tout ces actes du hamas SONT DES ACTES DE GUERRE justifiant des ripostes DISPROPORTIONNÉES ET EXPONENTIELLES. Voir: http://www.israelnationalnews.com/Articl…/Article.aspx/22321 LOGIQUE OFFENSIVE? Quelques exemples: 1) Nettoyer complètement une zone de UN kilomètre devant la barrière de sécurité et détruire le village de toiles 2) Établir sur cette zone un NO MAN’S LAND (UN kilomètre à partir de la barrière de sécurité VERS GAZA) 3) Tirer sur tout ce qui bouge dans ce NO MAN’S LAND (comme le nom l’indique) 4) Pour chaque missile bombarder 50 fois Gaza SANS PRÉVENIR. 5) Abattage ciblé des chefs du hamas SANS PRÉVENIR. 6) Lors de fêtes et défilés du hamas avec discours d’extermination d’Israel: BOMBARDER!!! Qu’ils apprennent qu’on ne défie pas impunément Israel. Voilà ce que devrait faire Israel , ENTRE AUTRES, contre les ACTES DE GUERRE DU HAMAS.

    ISRAELNATIONALNEWS.COM
    The answer to Hamas terror kites – not proportional, but exponential!
    If the Mossad can make off with a half-ton of top secret Iranian nuclear documents, it can plant major explosives in areas filled with Hamas kite flyers and set them off when the time is ripe.

    • Le lien vers le nationalnews est vide : page not found. Refuseraient-ils ces conseils? Heureusement on a une armée avec ses travers critiquables, certes, mais qui repose sur la matière grise, hormis les déclarations de bruit et de fureur des non-combattants. Il y a eu hier une explosion à Deraa chez les Gardiens Al Quds et une avant-hier, à Suja’ya, faisant 2 morts et 8 blessés. Si l’occasion se présente, on ne manque pas de l’organiser. Actuellement, Israël respecte une courbe décroissante : aux pires moments de l’Intifada II, le Shin Bet a su organiser ce type de liquidations en chaîne sans coup férir : alors pourquoi seulement imaginer que le lendemain, Israël en serait soudainement « incapable », « pétrifié devant des cerfs-volants »? Des grands chefs Iraniens ou du Hezbollah ont fait les frais en 2015 et à d’autres moments, de cette politique maîtrisée. Il se trouve que dans ces soubressauts, ces « retours », Hamas comme Fatah semblent politiquement en fin de vie et sur le point d’utiliser tous leurs derniers stratagèmes pour continuer de s’arracher la vedette, dans un Moyen-Orient blindé et qui s’en fout. L’utilisation des boucliers humains est un des obstacles à surmonter, dans les dernières formes de « marches ». Elles se sont étouffées à 1000 ou 2000 clients potentiels. Restent ces engins incendiaires et il faudra trouver la parade et la réplique appropriée. Il faudra 15 ans pour faire repousser les cultures et les bois et cela doit être retiré des porte-feuilles des Palestiniens eux-mêmes. Peu-être qu’une règle implicite est dix hommes pour un homme, en vedetta, les dégâts sont écologiques et Israël le chiffrera d’autres manières, mais mettra le Hamas à genoux, au bout du compte. On vient de le faire pour les tunnels.

  3. Je ne vois pas pourquoi il faudrait prendre des gants vis à vis des lanceurs de bombes incendiaires sous prétexte qu’une certaine presse irresponsable ici pousserait des cris d’orfraies.
    La très grande majorité des lecteurs n’est pas dupe.
    Il faut arrêter le massacre de la faune et de la flore et porter le fer contre les auteurs de ces actes de terrorisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.